Vous êtes ici : Accueil > À propos > Salle de nouvelles > Communiqués de presse > Résultats de l'exercice financier 2016 : le Mouvement Desjardins enregistre des excédents de 1 772 M$.

Résultats de l'exercice financier 2016 

Le Mouvement Desjardins enregistre des excédents de 1 772 M$
Création d'un fonds de 100 M$ pour le développement des régions
 et près de 260 M$ retournés aux membres et aux collectivités

Faits saillants

  • Excédents du quatrième trimestre de 2016 de 509 M$, en hausse de 47 M$, ou de 10,2 %, sur ceux de 2015.
  • Ratio de fonds propres de la catégorie 1A de 17,3 % au 31 décembre 2016.
  • Augmentation de 4,4 G$ de l'encours des prêts hypothécaires résidentiels en 2016.
  • Hausse de 1,0 G$ de l'encours des prêts aux entreprises au cours de l'exercice.
  • Croissance annuelle de 16,8 G$ des biens sous administration, qui totalisent 420,2 G$.
  • Fusion de la Caisse centrale avec la Fédération contribuant à faire du Mouvement un groupe plus intégré et plus simple pour ses membres et clients, ses investisseurs ainsi que ses partenaires.
  • Annonce de la vente de Western Financial Group et de Western Life Assurance Company à Trimont Financial Ltd., une filiale de la Compagnie mutuelle d'assurance Wawanesa.
Un groupe coopératif engagé et novateur 

  • Lancement d'un Fonds de développement de 100 M$ pour appuyer des projets porteurs dans les collectivités et renforcer l'engagement socioéconomique du Mouvement Desjardins.
  • Retour aux membres et aux collectivités de près de 260 M$ sous forme de ristournes, de dons, de commandites, de bourses d'étude et d'Avantages membre.
  • Constitution d'un comité aviseur jeunesse pour accompagner le conseil d'administration et le comité de direction, et les sensibiliser aux attentes des jeunes en matière de services financiers.
  • Inauguration du Desjardins 360d - UQTR, un centre de service destiné aux 18 à 30 ans à l'Université du Québec à Trois-Rivières.
  • Reconnu pour une sixième année consécutive parmi les meilleurs employeurs pour les jeunes Canadiens, selon Mediacorp.
  • Classé au premier rang des émetteurs de cartes de crédit canadiens pour la qualité de l'expérience client offerte, selon un sondage de Forrester Research.

Résultats de l'exercice

Lévis, le 27 février 2017 - Au terme de l'exercice financier terminé le 31 décembre 2016, le Mouvement Desjardins, premier groupe financier coopératif au Canada, a poursuivi la croissance de ses activités et enregistre, malgré un contexte de bas taux d'intérêt persistant et de volatilité des marchés financiers, une hausse de 1,5 % de ses revenus d'exploitation(1), qui atteignent 14 131 M$. 

Les excédents avant ristournes aux membres sont de 1 772 M$ (2015 : 1 959 M$). Cet écart s'explique principalement par des investissements supplémentaires dans des plateformes technologiques innovatrices, le versement d'indemnités de départ et des ajustements aux hypothèses actuarielles liées aux activités en assurance de personnes. Rappelons également que les excédents de 2015 avaient été bonifiés par un gain sur l'acquisition des activités canadiennes de State Farm.

« Ces résultats sont très satisfaisants et se comparent avantageusement à ceux de l'exercice 2015, qui avaient profité d'éléments particuliers, a déclaré le président et chef de la direction, Guy Cormier. D'une part, notre réseau de caisses démontre sa capacité à soutenir une concurrence de plus en plus vive et, d'autre part, nos filiales apportent une solide contribution aux résultats de l'ensemble du groupe. Je suis fier de voir que nous sommes en mesure, encore cette année, de retourner près de 260 M$ à nos membres et aux collectivités et d'assumer ainsi pleinement notre rôle de leader socioéconomique. Nous continuerons d'investir dans le développement technologique afin d'améliorer notre offre et de répondre aux attentes de nos sept millions de membres et clients. »

Le rendement des capitaux propres(1) se situe à 8,0 %, par rapport à 9,1 % pour l'exercice 2015. Cette diminution s'explique en grande partie par la baisse des excédents et la hausse des capitaux propres. 

Le revenu net d'intérêts demeure stable et s'élève à 4 245 M$. La forte concurrence dans le marché exerce toujours une pression sur les marges d'intérêt. L'effet de celle-ci cependant a été atténué par les revenus liés aux activités de trésorerie du Mouvement et la progression des activités de financement, dont les prêts hypothécaires et les prêts aux entreprises ainsi que sur cartes de crédit. 

Les primes nettes s'établissent à 7 168 M$ (2015 : 6 907 M$) en raison d'une croissance des primes en assurance de personnes et en assurance de dommages.

Les autres revenus d'exploitation( ) atteignent 2 718 M$, en légère baisse par rapport à ceux de l'exercice 2015. Les revenus issus des commissions sur prêts et cartes de crédit, qui sont constitués surtout des revenus provenant des diverses solutions de paiement offertes par les Services de cartes et Monétique, totalisent 651 M$ en 2016 (2015 : 620 M$) et découlent de la croissance des volumes d'affaires. Par ailleurs, les revenus des services de courtage et de fonds de placement se chiffrent à 1 106 M$ (2015 : 1 037 M$). Cette croissance s'explique principalement par l'augmentation du volume d'actifs sous gestion découlant de la vente de différents produits financiers. Les revenus figurant à la rubrique Autres ont diminué de 138 M$, en raison d'une hausse de la contrepartie éventuelle à payer relativement à l'acquisition des activités canadiennes de State Farm et du gain réalisé au premier trimestre de 2015 dans le cadre de cette acquisition.

Le Mouvement Desjardins a continué de présenter un portefeuille de prêts de grande qualité. Le ratio des prêts douteux bruts, exprimé en pourcentage du portefeuille total de prêts et acceptations bruts, s'établit à 0,32 % au 31 décembre 2016, en baisse par rapport à celui de 0,34 % au 31 décembre 2015. La dotation à la provision pour pertes sur créances s'élève à 319 M$, soit une diminution de 58 M$, ou de 15,4 %, par rapport à l'exercice précédent.

Les frais autres que d'intérêts atteignent 7 253 M$ (2015 : 7 003 M$). Cette hausse s'explique par des investissements supplémentaires dans des plateformes technologiques innovatrices, le versement d'indemnités de départ et les coûts associés à la croissance des affaires, notamment les activités de cartes de crédit, de financement au point de vente et d'assurance. Malgré ces coûts, une gestion rigoureuse des dépenses a permis de limiter la hausse de ces frais.

(1)  Voir la section « Mode de présentation de l'information financière ».

Résultats du quatrième trimestre

Pour le quatrième trimestre terminé le 31 décembre 2016, les excédents avant ristournes aux membres atteignent 509 M$ (T4 2015 : 462 M$). Cette hausse provient principalement de l'évolution favorable des provisions pour sinistres des années antérieures en assurance automobile. 

Un actif de 258,4 G$, en hausse de 10,2 G$ 

Au 31 décembre 2016, l'actif total du Mouvement Desjardins se chiffre à 258,4 G$, en hausse de 10,2 G$, ou de 4,1 %, depuis le 31 décembre 2015, comparativement à une croissance de 18,7 G$, ou de 8,2 %, enregistrée à la fin de l'année précédente. La progression du portefeuille de prêts et acceptations nets ainsi que celle de l'actif net des fonds distincts sont en grande partie à l'origine de cette croissance soutenue.

Une solide base de capital 

Le Mouvement Desjardins maintient une très bonne capitalisation en conformité avec les règles de Bâle III. Ses ratios de fonds propres de la catégorie 1A et du total des fonds propres sont respectivement de 17,3 % et de 17,9 % au 31 décembre 2016, alors qu'ils étaient de 16,0 % et de 17,2 % au 31 décembre 2015. 

Résultats sectoriels de 2016

Particuliers et Entreprises 

Pour l'année 2016, en raison principalement de la diminution du revenu net d'intérêts, les excédents avant ristournes aux membres attribuables au secteur Particuliers et Entreprises sont de 944 M$ (2015 : 1 000 M$).

Les excédents du quatrième trimestre sont de 237 M$ (T4 2015 : 297 M$).

Gestion de patrimoine et Assurance de personnes

Au terme de l'exercice financier 2016, les excédents nets générés par le secteur Gestion de patrimoine et Assurance de personnes sont de 461 M$ (2015 : 503 M$). Cette diminution est principalement attribuable aux ajustements d'hypothèses actuarielles effectués dans le cours normal des affaires et à des gains sur disposition de placements plus élevés en 2015. Une bonne performance des placements en 2016 et une gestion efficiente des dépenses, dans un contexte de croissance des activités, partiellement compensées par une expérience technique moins favorable, expliquent cette variation.

Les excédents du quatrième trimestre sont de 114 M$ (T4 2015 : 127 M$).

Assurance de dommages 

Pour l'exercice 2016, les excédents nets provenant du secteur Assurance de dommages atteignent 296 M$ (2015 : 360 M$). Le gain sur acquisition des activités canadiennes de State Farm constaté au premier trimestre de 2015 explique essentiellement cet écart. 

Les excédents du quatrième trimestre sont de 182 M$ (T4 2015 : 113 M$). Cette hausse s'explique principalement par une évolution favorable des provisions pour sinistres des années antérieures en assurance automobile.

Miniature de l'image pour Principales données T4 V4.png







(1) Incluent les acceptations.
(2) Voir la section « Mode de présentation de l'information financière».







































Des informations financières plus détaillées sont présentées dans le rapport de gestion annuel 2016 du
Mouvement Desjardins, qui sera disponible à compter du 3 mars 2017 sur le site Web de SEDAR, sous le profil de Capital Desjardins inc.

À propos du Mouvement Desjardins

Le Mouvement Desjardins est le premier groupe financier coopératif au Canada et le sixième au monde, avec un actif de 258,4 milliards de dollars. Il figure parmi les Employeurs de choix au Canada selon le palmarès établi par Aon Hewitt. Pour répondre aux besoins diversifiés de ses membres et clients, particuliers comme entreprises, sa gamme complète de produits et de services est offerte par son vaste réseau de points de service, ses plateformes virtuelles et ses filiales présentes à l'échelle canadienne. Figurant parmi les institutions bancaires les plus solides au monde selon le magazine The Banker, Desjardins affiche des ratios de capital et des cotes de crédit parmi les meilleurs de l'industrie.

- 30 -
Mise en garde sur les énoncés prospectifs 

Certains énoncés qui figurent dans le présent communiqué de presse peuvent constituer des énoncés prospectifs. Par leur nature même, les énoncés prospectifs comportent des hypothèses, des incertitudes et des risques inhérents de nature générale ou spécifique. Il est donc possible qu'en raison de plusieurs facteurs, ces prédictions, projections ou autres énoncés prospectifs ainsi que les objectifs et les priorités du Mouvement Desjardins ne se matérialisent pas ou se révèlent inexacts, et que les résultats réels en diffèrent sensiblement. Divers facteurs, dont plusieurs sont indépendants de la volonté du Mouvement Desjardins et dont ce dernier peut difficilement prédire les répercussions, peuvent influer sur la justesse des énoncés prospectifs mentionnés dans ce communiqué de presse. Des renseignements supplémentaires sur ces facteurs et sur d'autres facteurs sont fournis à la rubrique « Gestion des risques » du rapport de gestion 2016 du Mouvement Desjardins, qui sera publié le 3 mars 2017. Bien que le Mouvement Desjardins soit d'avis que les attentes exprimées dans ces énoncés prospectifs sont raisonnables, il ne peut garantir qu'elles se révéleront exactes. Le Mouvement Desjardins déconseille aux lecteurs de se fier indûment à ces énoncés prospectifs pour prendre des décisions. Le Mouvement Desjardins ne s'engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs, verbaux ou écrits, qui peuvent être faits à l'occasion par lui ou en son nom, à l'exception de ce qui est exigé en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables.

Mode de présentation de l'information financière

L'information financière contenue dans le présent document provient principalement des états financiers combinés annuels 2016. Ces derniers ont été préparés par la direction du Mouvement Desjardins conformément aux Normes internationales d'information financière (IFRS) publiées par l'International Accounting Standards Board et aux exigences comptables de l'Autorité des marchés financiers du Québec, qui ne diffèrent pas des IFRS. À moins d'indication contraire, tous les montants du présent document sont en dollars canadiens. Les symboles M$ et G$ sont utilisés pour désigner respectivement les millions et les milliards de dollars.

Pour évaluer sa performance, le Mouvement Desjardins utilise des mesures conformes aux IFRS et diverses mesures financières non conformes aux IFRS. Les mesures financières non conformes autres que les ratios réglementaires et pour lesquelles il n'existe pas de définitions normalisées ne sont pas directement comparables à des mesures similaires utilisées par d'autres sociétés et peuvent ne pas être directement comparables à toute mesure prescrite par les IFRS. Ces mesures non conformes aux IFRS peuvent être utiles aux investisseurs, entre autres, pour l'analyse du rendement financier. Elles sont définies ci-après :

Prêts douteux bruts/prêts bruts et acceptations bruts

L'indicateur prêts douteux bruts/prêts bruts et acceptations bruts est utilisé comme mesure de qualité du portefeuille de prêts. Il correspond aux prêts douteux bruts exprimés en pourcentage du total des prêts et acceptations bruts. 

Rendement des capitaux propres

Le rendement des capitaux propres est utilisé comme mesure de rentabilité. Exprimé en pourcentage, il correspond aux excédents avant ristournes aux membres, à l'exclusion de la part revenant aux participations ne donnant pas le contrôle, sur les capitaux propres moyens avant les participations ne donnant pas le contrôle.

Revenus

Revenus d'exploitation

La notion des revenus d'exploitation est utilisée dans l'analyse des résultats financiers. Cette notion permet de présenter des données financières mieux structurées et facilite la comparabilité des activités d'exploitation d'une période à l'autre en excluant les résultats propres aux placements. L'analyse des revenus du Mouvement Desjardins est donc expliquée en deux volets, soit les revenus d'exploitation et les revenus de placement, qui composent le revenu total. Cette mesure n'est pas directement comparable à des mesures similaires utilisées par d'autres sociétés. 

Les revenus d'exploitation comprennent le revenu net d'intérêts, les primes nettes et les autres revenus d'exploitation tels que les frais de service sur les dépôts et les paiements, les commissions sur prêts et cartes de crédit, les services de courtage et de fonds de placement, les honoraires de gestion et de services de garde, les revenus de change ainsi que les autres revenus. Ces postes, pris individuellement, correspondent à ceux qui sont présentés dans les états financiers combinés.

Revenus de placement

Quant aux revenus de placement, ils comprennent les revenus nets sur les titres à la juste valeur par le biais du compte de résultat, les revenus nets sur les titres disponibles à la vente ainsi que les revenus nets sur les autres placements. Ces postes, pris individuellement, correspondent à ceux qui sont présentés dans les états financiers combinés. Les revenus de placement incluent, entre autres, les activités d'appariement des filiales d'assurance et les instruments financiers dérivés non désignés dans une relation de couverture.

Revenus  T4.png








Nous joindre

  • André Chapleau
  • 514 281-7229 ou 1 866 866-7000, poste 5557229
  • media@desjardins.com

S'abonner