Mise au point sur la lettre ouverte de M. Samuel Archibald

Lévis, le 12 février 2018 - Desjardins reconnait la maladie mentale comme invalidante et est particulièrement sensible à cette cause. D'ailleurs, comme assureur collectif, nous accompagnons chaque année des milliers de personnes en favorisant d'abord le traitement et la santé, puis le retour au travail en respectant les capacités, les limitations et le rythme de chacun.

Près de la moitié de nos dossiers d'assurances collectives sont des cas d'invalidité et le taux de refus pour les cas de santé mentale se situe sous la barre des 5 %. Il est important de souligner que chaque dossier est évalué au cas par cas avec l'assuré, des experts, notamment les médecins traitants et l'employeur.

Desjardins a pris connaissance de la lettre ouverte de Samuel Archibald publiée dans La Presse + le 11 février. Nous sympathisons avec sa situation et, comme ce dossier n'a jamais fait l'objet d'une réévaluation, nous avons rapidement mis en branle un processus de révision hier. Nous allons maintenir les communications avec M. Archibald, de même qu'avec son employeur pour qui nous administrons le régime d'assurance collective.

Cela dit, par respect pour la confidentialité des dossiers de ses membres et clients, Desjardins ne fera pas de commentaires additionnels et n'accordera pas d'entrevues sur le sujet.

Nous joindre

  • Relations publiques
  • 514 281-7000 ou 1 866 866-7000, poste 5553436
  • media@desjardins.com

S'abonner