Montréal, le 3 octobre 2018 - À titre de première institution financière au Québec et principal partenaire des entreprises des filières agroalimentaires québécoises, le Mouvement Desjardins appuie les producteurs et transformateurs des filières laitières et avicoles.

Le nouvel Accord États-Unis-Mexique-Canada est rassurant pour la plupart de nos membres et clients puisqu'il permet de lever une incertitude économique. Cependant, les filières agricoles sous gestion de l'offre (industries laitière et avicole) font face à de nouvelles concessions et le maintien de tarifs douaniers pour l'acier et l'aluminium entretient la pression déjà présente depuis juillet.

« Il est clair que nous suivrons de très près tous les développements à venir à la suite de la conclusion du nouvel Accord États-Unis-Mexique-Canada, qui remplacera l'ALÉNA. Nous ne connaissons pas encore le détail des mesures que mettra de l'avant le gouvernement canadien pour appuyer les agriculteurs touchés, mais une chose est sûre, le Mouvement Desjardins va continuer de mettre sa force humaine et financière au service des producteurs et des transformateurs laitiers. Avec eux, nous allons chercher les meilleures solutions pour faire face aux défis qui se dessineront dans les années à venir », a déclaré Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins.

Pour journalistes seulement : Chantal Corbeil
514 281-7229 ou 1 866-866-7000, poste 555722
media@desjardins.com