À l'automne, le retour à l'heure normale permet à la plupart des Canadiens de dormir une heure de plus. Cependant, si les matins seront plus lumineux, le soleil nous quittera plus tôt en après-midi, rendant le retour à la maison plus dangereux pour les piétons, les cyclistes et les conducteurs.

Les changements d'heure sont des périodes critiques pour les conducteurs, mais aussi les piétons et les cyclistes qui sont plus susceptibles d'être blessés ou même tués dans une collision. L'automne, entre 16 h 30 et 19 h, la pénombre peut jouer de vilains tours aux usagers de la route.

C'est pourquoi nous avons sondé plus de 3 000 Canadiens en mars 2018 pour en savoir plus sur les habitudes des piétons et des cyclistes qui sont plus vulnérables sur la route. Nous savons que certains comportements continuent de mettre les piétons à risque et les résultats semblent indiquer qu'un groupe d'âge est plus exposé que les autres : les jeunes.

Habitudes des piétons

Bien que les résultats soient sensiblement les mêmes partout au pays; au Québec, un répondant sur cinq avoue texter parfois ou souvent en marchant aux abords d'une voie publique. Cependant, quand on considère les résultats pancanadiens, cette proportion augmente à 28 % et, en mettant la loupe sur les jeunes de 16 à 24 ans, elle grimpe à 61 %!

Pour ce qui est de traverser hors des passages réservés, 47 % des 16 à 24 ans ont admis le faire régulièrement par rapport à 38 % pour la moyenne des répondants. Enfin, 57 % des 16 à 24 ans portent des écouteurs et écoutent de la musique en déambulant près d'une voie de circulation, comparativement à 26 % pour l'ensemble des groupes d'âge.

Sondage sur la conduite avec facultés affaiblies par la drogue
Selon une recherche de la Fondation de recherches sur les blessures de la route, 15,4 % des jeunes de 16 à 19 ans ayant subi des blessures mortelles étaient des usagers de la route vulnérables. Parmi eux, les deux tiers étaient des piétons. Cela représente une source d'inquiétude additionnelle puisque les résultats du sondage montrent que les jeunes sont plus susceptibles de traverser hors des passages réservés ou de marcher distraitement en textant ou en écoutant de la musique, par exemple.

Responsabilité

À savoir qui est responsable de la sécurité des piétons et des cyclistes sur les routes, la majorité des répondants (64 %) croient que tous, piétons, cyclistes et conducteurs, doivent respecter le code de la route, faire preuve de courtoisie et ne pas être distraits en marchant ou en conduisant (consultez les résultats d'un sondage sur la distraction au volant).

Les répondants croient aussi que les municipalités ont un rôle à jouer quand il s'agit d'assurer la sécurité routière sur leur territoire. Ainsi, 72 % d'entre eux estiment que l'urbanisme et la modernisation des infrastructures jouent un rôle essentiel dans la protection des piétons et des cyclistes.
 
Sondage sur la conduite avec facultés affaiblies par la drogue

Vision Zéro à la rescousse

Avec son programme Vision Zéro, Parachute Canada est déterminé à éliminer les blessures et les décès. Vision Zéro promeut des changements dans la conception des routes pour améliorer la sécurité et la mobilité sur les rues urbaines. Par exemple, des lignes d'arrêt avancées peuvent augmenter la probabilité que les conducteurs cèdent le passage aux piétons d'environ 60 %. Des pistes cyclables protégées peuvent réduire les collisions entre les vélos et les véhicules de 90 %. Finalement, les refuges piétonniers peuvent réduire les collisions entre les véhicules et les piétons de 46 %.
En somme, l'ensemble des usagers du réseau routier, peu importe leur âge, ont la responsabilité de se déplacer en toute sécurité. Alors cet automne, restons alerte et concentré sur la route ou près de celle-ci!
Autres ressources

Pour journalistes seulement : Valérie Lamarre
514 281-7000 ou 1 866 866-7000, poste 5553436
media@desjardins.com