Montréal, le 16 septembre 2019 - Le Mouvement Desjardins est fier d'avoir été la première institution financière canadienne à devenir signataire des Principles for Responsible Banking (PRB). Son président et chef de la direction, Guy Cormier, sera à New York les 22 et 23 septembre pour participer à une séance de signature officielle organisée par les Nations Unies. Il participera aussi, à cette occasion, à un panel sur l'avenir de l'industrie bancaire.

Le secteur financier peut jouer un rôle décisif dans la lutte et l'adaptation aux changements climatiques et contribuer à un développement durable et responsable. En adhérant aux PRB, Desjardins entend faire preuve de leadership en cette matière. Ce nouvel engagement s'inscrit d'ailleurs dans la continuité de son adhésion, il y a dix ans, aux Principles for Responsible Investment (PRI) et, plus récemment, aux Principles for Sustainable Insurance (PSI).

Dans le cadre du panel qui sera composé de onze présidents d'institutions financières de tous les continents, Guy Cormier fera valoir la nécessité d'une action concertée à l'échelle mondiale pour un capitalisme plus inclusif et plus respectueux de l'environnement.

« Le capitalisme tel qu'il s'est déployé au cours des dernières décennies a entraîné des dommages collatéraux. Qu'on pense à la croissance des inégalités ou encore à la consommation effrénée des ressources. Un virage s'impose, car nous avons besoin d'une approche plus inclusive et plus respectueuse de l'environnement. Chez Desjardins, nous adhérons aux PRB parce que nous sommes persuadés que pour que l'avenir soit viable, il faut plus d'intercoopération, plus d'engagement de la part de tous et plus de solidarité », a mentionné Guy Cormier.

Le président du Mouvement Desjardins fera aussi valoir le fait que le modèle coopératif possède des caractéristiques qui en font un allié précieux pour l'atteinte des objectifs visés par les PRB.

« On sait par exemple que les coopératives sont absentes des marchés boursiers. Elles échappent ainsi à la pression des profits à court terme et aux jeux de la spéculation. Elles sont de ce fait plus aptes à adopter une perspective à long terme. De plus, comme les propriétaires des coopératives sont les membres pour qui elles existent, elles travaillent aussi plus naturellement dans leur intérêt et celui de leurs communautés. Cela fait précisément partie de l'approche que préconisent les PRB », d'ajouter M. Cormier.

Par son initiative, le Mouvement Desjardins souhaite avoir un effet d'entraînement sur l'ensemble de ses parties prenantes : ses membres et clients, ses administrateurs, ses employés, ses partenaires et même ses compétiteurs.

Pour plus d'information, consultez le site des United Nations Environment Programme - Finance Initiative (UNEP FI) (en anglais uniquement).

Pour journalistes seulement : Relations publiques, Mouvement Desjardins
514 281-7000 ou 1 866 866-7000, poste 5553436
media@desjardins.com