Saguenay, le 29 octobre 2019 - Desjardins octroiera 580 000 $ en appui à six projets porteurs de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. C'est ce qu'a annoncé aujourd'hui M. Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins, en conférence de presse à Saguenay.

Les sommes consenties proviennent essentiellement du Fonds de 100 M$ créé en 2016 par Desjardins. Ce levier financier permet au Mouvement Desjardins de soutenir des projets porteurs pour ses membres et leurs communautés, des projets structurants, tournés vers l'avenir, qui insufflent un nouveau dynamisme économique et social.

« Chez Desjardins, nous avons à cœur d'enrichir la vie des personnes et des communautés, a fait valoir M. Cormier. C'est ce qui nous a motivés à créer ce Fonds de 100 M$ pour soutenir des projets structurants dans toutes les régions du Québec et de l'Ontario. Nous pouvons compter sur les administrateurs et les directeurs généraux des caisses pour exercer leur leadership quant aux choix et aux décisions liés à ces projets dans leur milieu. »

Fédération québécoise des coopératives forestières, 150 000 $

Le projet vise à connecter la forêt avec l'usine à l'aide de la tête qui façonne le bois sur l'abatteuse multifonctionnelle. Les têtes d'abattage mesurent tous les arbres de même que leur défilement et elles les localisent géomatiquement. Le projet consiste à faire progresser les méthodes d'inventaire afin de connaître à l'avance les volumes et leurs caractéristiques et de prédire avec précision les scénarios de remise en production des peuplements récoltés. Plus spécifiquement, le projet se réalisera auprès de six coopératives forestières, dont trois situées au Saguenay (Ferland-Boileau, Groupe Forestra à Laterrière, UNISACO à Sacré-Cœur) et une au Lac-Saint-Jean (Petit-Paris à Saint-Ludger-de-Milot). Ensemble, ces coopératives procurent du travail à 650 personnes en forêt et 500 personnes en usine.

MRC Domaine du Roy, téléphonie cellulaire sur la route 155, Alma, 135 000 $

L'initiative vise à obtenir une couverture cellulaire et Internet haute vitesse le long de la route 155. Cette contribution permettra l'installation de trois tours cellulaires. Plusieurs travaux de préparation (analyses de sol, consultation publique, etc.) et de construction (déboisement, balisages, fondations, réseaux électriques, etc.) seront aussi réalisés. À terme, 14 tours cellulaires seront déployées dans ce projet de 7,5 M$.

Station de ski le Mont-Édouard, pistes haute route, L'Anse-Saint-Jean, 125 000 $

Cette contribution permettra d'ajouter des secteurs haute-route au réseau de pistes déjà en place. Le ski haute-route consiste à grimper en peau de phoque ou raquettes vers des sommets peu fréquentés pour en redescendre dans la poudreuse et les sous-bois aménagés. Déjà populaire partout au Canada, cette activité attire des milliers d'adeptes au Mont-Édouard qui se démarque avec des secteurs patrouillés et guidés, uniques en province. Cela permet à la station de ski de consolider sa position de chef de file par son offre hivernale unique au Québec. Au total, 70 hectares ont été aménagés, 12 kilomètres de sentiers ajoutés et deux refuges construits.

Les Ateliers coopératifs du Fjord, Bistro de L'Anse et microbrasserie coopérative La Chasse-Pinte, L'Anse-Saint-Jean, 70 000 $

Fonds de 100 M$ : 50 000 $
Caisse Desjardins du Bas-Saguenay et Caisse d'économie solidaire Desjardins : 10 000 $ chacune

La participation vise à soutenir l'expansion des deux entreprises associées aux Ateliers coopératifs du Fjord, soit le Bistro de L'Anse et la microbrasserie coopérative La Chasse-Pinte. D'abord, les installations de la microbrasserie seront agrandies afin de doubler la capacité de production de la microbrasserie. Par la suite, la construction d'un nouveau bâtiment abritera le resto-bar qui sera ouvert à l'année.

Ermitage Saint-Antoine, Une aventure en soi, Lac-Bouchette, 50 000 $

L'activité offrira l'accès à un spectacle multimédia et immersif, inédit et de calibre international. Cette présentation proposera une réflexion sur le rôle que l'humain joue sur terre et à plus petite échelle dans sa collectivité. L'essentiel de la réflexion portera sur l'environnement, le savoir et l'interaction entre les humains et l'ensemble des êtres vivants. À terme, l'initiative créera six emplois et permettra d'accueillir 100 000 visiteurs.

Les Entreprises-Jeunesse, sécurité alimentaire des personnes à faible revenu, Saguenay-Lac-Saint-Jean, 50 000 $

En collaboration avec les quatre épiceries communautaires de la région, le projet consiste à offrir à quelque 3 000 ménages à faible revenu de la région, de nouveaux produits à haute valeur nutritive et abordable issus de la cuisine boréale. Il s'appuiera sur l'achat local des produits boréaux et une approche écoresponsable de l'emballage des produits.

Près de 3 M$ consentis à ce jour pour appuyer 14 projets dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean

En tenant compte des annonces antérieures, près de 3 M$ ont été octroyés à ce jour, à même le Fonds de 100 M$, à 14 projets du Saguenay-Lac-Saint-Jean, notamment en appui à deux incubateurs d'entreprises en collaboration avec Promotion Saguenay, aux Jardins Mistouk, et à la véloroute des Bleuets.

À propos du Fonds de 100 M$ du Mouvement Desjardins

Le Mouvement Desjardins, plus grand groupe coopératif financier au Canada, a annoncé en novembre 2016 la création d'un Fonds de 100 M$, étalé sur trois ans, pour l'ensemble du Québec et de l'Ontario. Son objectif est de soutenir et de faire rayonner, entre autres des initiatives et des projets en lien avec la mission socioéconomique du Mouvement Desjardins, soit l'entrepreneuriat, l'éducation, la responsabilité sociale, le développement durable et la prise en charge des milieux par les personnes. En date du 30 septembre 2019, 377 projets ont été autorisés pour une contribution totalisant 75,6 M$.

Pour journalistes seulement : Richard Lacasse
418 835-8444 ou 1 866 835-8444, poste 5563163
media@desjardins.com