• Les membres et les clients pourront continuer de se prévaloir des mesures d'allègement de Desjardins
  • Des engagements concrets pour soutenir les entreprises
  • Collaboration avec l'ÉTS pour le développement de l'économie circulaire
  • Desjardins s'engage auprès des jeunes et pour la motivation scolaire

Montréal, le 3 septembre 2020 -- La croissance économique est entamée dans de nombreuses régions du Québec, mais elle demeure fragile. Ce n'est qu'à la mi-2022 que l'activité pourrait regagner son niveau d'avant la pandémie, selon une nouvelle étude des économistes de Desjardins. Ce scénario comporte toutefois un risque : l'ampleur d'une éventuelle deuxième vague de la COVID-19.

C'est pourquoi Desjardins met en place un plan d'action pour accompagner ses membres, particuliers comme entreprises, en cette période cruciale pour la relance de l'économie. Ce plan comprend diverses initiatives qui répondront aux besoins exprimés par ces derniers, dont le maintien des principales mesures d'allègement et des engagements concrets pour soutenir les entreprises, durement touchées par les contrecoups de la pandémie.

« Nous sommes constamment à l'écoute des membres et des clients. Depuis le début de la pandémie, nous avons agi rapidement pour les accompagner et leur faire savoir qu'ils peuvent toujours compter sur nous pour leur offrir un maximum de solutions et les aider à atteindre l'autonomie financière. Par ailleurs, Desjardins continuera d'être très actif pour contribuer à la relance socio-économique », affirme Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins.

Ces actions s'ajoutent à celles annoncées en avril dernier, dont le Fonds du Grand Mouvement, doté d'une enveloppe de 150 M$ pour des projets qui s'échelonneront jusqu'en 2024. Ce fonds permettra de soutenir les régions du Québec et de l'Ontario dans les sphères sociale et économique, par une contribution à des projets porteurs.

Une reprise inégale d'une région à l'autre

Bien que la reprise soit amorcée depuis le début du déconfinement en mai dernier, il faudra du temps au marché du travail pour revenir au niveau d'avant la crise sanitaire, selon une nouvelle étude économique de Desjardins. De plus, la vigueur de la reprise variera d'une région à l'autre.

D'une part, les régions du Bas-Saint-Laurent, du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine mettront plus de temps à remonter la pente que leurs consœurs, car plusieurs de leurs industries motrices continueront d'éprouver des difficultés. La remontée rapide des prix de plusieurs ressources est toutefois encourageante. D'autre part, l'Abitibi-Témiscamingue, la Côte-Nord et le Nord-du-Québec devraient récupérer plus rapidement grâce à la présence du secteur minier sur leur territoire.

Malgré les progrès, plusieurs secteurs restent très touchés, dont l'hébergement, la restauration, le commerce de détail et le divertissement, notamment parce que les mesures de distanciation sociale y sont plus difficiles à appliquer.

Pour lire l'étude complète : lien

Les membres et les clients pourront continuer de se prévaloir des mesures d'allègement de Desjardins

La situation demeurant précaire pour plusieurs, Desjardins maintient ses mesures d'allègement. Les membres et les clients les plus durement touchés pourront donc continuer de bénéficier du report de paiement sur leurs produits de financement Desjardins et d'un taux d'intérêt réduit sur les cartes de crédit Desjardins, en plus d'obtenir un accompagnement personnalisé pour retrouver une bonne santé financière.

Un engagement concret pour soutenir les entreprises

Une consultation de Desjardins auprès de plus de 4 000 entreprises québécoises révèle qu'elles ont besoin d'accompagnement pour traverser cette période difficile. Ce besoin est encore plus criant pour les plus petites d'entre elles. Selon cette consultation, plus du quart des entreprises membres de Desjardins considèrent que l'impact de la COVID-19 sur leurs activités est très prononcé.

Dans ce contexte sans précédent, Desjardins s'engage pour la survie des entreprises du Québec et prend des engagements concrets en réponse aux besoins exprimés.

À titre d'exemple, les entreprises les plus durement touchées et dont la survie à court terme est menacée pourront se prévaloir des tarifs de financement garanti pendant deux ans, aux meilleurs taux disponibles avant la pandémie.

Les membres et les clients de Desjardins Entreprises pourront aussi profiter de rabais substantiels sur les services de soins de santé virtuels, en partenariat avec Medisys et Optima Santé globale. Les entreprises pourront offrir le programme de télémédecine à leurs employés et leur donner accès à des intervenants de multiples domaines d'expertise.

Pour consulter l'ensemble des mesures pour les entreprises : lien

Collaboration entre Desjardins et l'ÉTS pour accélérer la transition vers l'économie circulaire et appuyer la recherche sur cette thématique

La pandémie a fait ressortir l'importance de l'achat local et de la réduction du gaspillage des ressources. C'est pourquoi Desjardins se joint à l'École de technologie supérieure (ÉTS) pour accélérer le développement de l'économie circulaire. Cette collaboration permettra notamment aux entreprises d'innover et d'augmenter leur productivité par une meilleure utilisation des ressources, tout en réduisant leurs émissions de gaz à effet de serre. Cette approche permettra aux consommateurs de bénéficier d'une offre élargie de produits responsables.

Ce projet d'envergure allie la science et le monde des affaires pour que la recherche trouve rapidement son application dans les modèles d'affaires des entreprises et bénéficie concrètement au développement socio-économique des régions. Une mission partagée par Desjardins et l'ÉTS, qui ont tous les deux à cœur le développement économique des régions du Québec et du Canada.

« Dans le contexte de relance actuel, l'économie circulaire a la capacité de servir de levier d'innovation pour propulser le Québec vers une économie plus productive, plus résiliente et mieux développée localement, tout en répondant simultanément à la crise écologique et climatique. La pandémie entraîne des défis qui obligeront les entreprises à innover et nous pensons que l'économie circulaire fait partie de la solution. L'ÉTS est donc très heureuse de collaborer avec Desjardins afin de mettre sur pied un écosystème de projets pilotes sectoriels dans ce domaine », a déclaré François Gagnon, directeur général de l'ÉTS.

Cette collaboration de plus de 2 M$ sur 5 ans vise le développement d'un écosystème de laboratoires dynamiques pour plusieurs secteurs clés de l'économie.

100 000 $ en prix : une compétition pour répondre à des enjeux sociaux soulevés par diverses organisations et entreprises

Le Coopérathon, une des plus importantes compétitions d'innovation sociale sur le continent américain, reviendra cette année pour une cinquième édition. Ce marathon d'innovation ouvert aux participants d'un océan à l'autre se déroulera au cours des prochaines semaines et sera cette année 100 % numérique. Desjardins lance aujourd'hui son premier défi de la compétition : comment les aînés et les jeunes peuvent-ils s'enrichir mutuellement et de façon pérenne, en partageant leurs connaissances et leurs expériences? Au total, 100 000 $ en prix seront remis aux participants. Pour en apprendre davantage, visitez le www.cooperathon.ca

Desjardins s'engage auprès des jeunes et pour la motivation scolaire

Pour les milliers d'élèves et d'étudiants, la rentrée qui s'amorce se fera dans des conditions inédites. Desjardins est en action pour accompagner les jeunes en ce début d'année scolaire et s'engage activement pour favoriser la motivation scolaire. Le Mouvement travaillera aussi de concert avec des partenaires engagés comme Academos, Alloprof et Jeunesse, J'écoute.

La Fondation Desjardins versera notamment 1,8 M$ cet automne, en remettant plus de 1 100 bourses pour encourager des étudiants de niveau professionnel, collégial et universitaire à poursuivre leurs études. De plus, les Prix Fondation Desjardins sont de retour pour une 5e année, afin d'offrir de l'aide financière aux intervenants des milieux scolaires et communautaires qui souhaitent réaliser un projet motivant avec des jeunes de la maternelle, du primaire ou du secondaire. D'ailleurs, un don de 5 $ sera remis à la Fondation Desjardins pour chaque modification d'une police d'assurance auto ou habitation en ligne ainsi que pour chaque demande de soumission auto ou locataire en ligne, d'ici le 31 octobre. Les fonds amassés permettront entre autres de soutenir plus de projets grâce aux Prix Fondation Desjardins.

Par ailleurs, les 360D, qui sont des centres de services à la clientèle étudiante, rouvriront leurs portes pour la plupart. Les étudiants bénéficieront d'un accompagnement personnalisé dans la gestion de leur vie financière. Qu'ils aient besoin de produits financiers ou tout simplement de conseils dans la gestion de leur budget, les chargés de clientèle seront présents pour y répondre.

La caisse scolaire fera également peau neuve avec un tout nouveau visuel, et le site www.caissescolaire.com proposera de toutes nouvelles activités et une section plus conviviale pour les enseignants. Pour les élèves, ce sera l'occasion d'en apprendre plus sur les finances personnelles tout en s'amusant.

Pour consulter l'ensemble des mesures du Plan d'action de Desjardins : lien

Pour journalistes seulement: Relations Publiques Mouvement Desjardins
1 866-866-7000 ou 514 281-7000, poste 5553436
media@desjardins.com