Lévis (Québec), le 22 avril 2021 - Le Mouvement Desjardins annonce la mise en place d'un ambitieux plan d'action qui lui permettra d'atteindre, d'ici 2040, un bilan zéro émissions nettes sur ses opérations étendues et sur les activités de financement et d'investissement de ses fonds propres dans trois secteurs clés intenses en carbone : l'énergie, le transport et l'immobilier.

desjardinszeroemissionsnettes_rgb_1920x1080_v2_fr.jpg

En réponse aux attentes grandissantes de ses membres et clients, ce plan s'ajoute aux actions concrètes mises en œuvre depuis 2017 et s'inscrit dans la volonté d'accélérer le pas et accroître l'influence de Desjardins dans la lutte et l'adaptation aux changements climatiques.

« Les changements climatiques ont des impacts indéniables sur l'environnement, la société et l'économie. Sachant que nos actions contribueront à façonner le monde dans lequel nos jeunes évolueront, nous sommes plus que jamais en action pour appuyer une transition énergétique juste et pour assumer un leadership vers une économie de plus en plus sobre en carbone », souligne Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins.

Ainsi, pour le premier jalon quinquennal de son plan qui le mènera à 2040, Desjardins s'engage notamment à :

  • Favoriser et accompagner les grandes entreprises de secteurs intenses en carbone qui :
    • performent en matière d'intégration des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG);
    • intègrent le risque climatique;
    • se dotent de cibles crédibles de réduction de gaz à effet de serre (GES).

  • Accroître son soutien au secteur des énergies renouvelables en :
    • augmentant la part des énergies renouvelables dans ses financements accordés aux grandes entreprises du secteur de l'énergie pour passer de 24 % en 2020 à 35 % en 2025;
    • constituant un portefeuille de 2 milliards $ d'investissements dans des infrastructures d'énergie renouvelable (une augmentation de 66 % par rapport à 2020);
    • soutenant financièrement le développement de 5 projets de transformation de matières organiques résiduelles, notamment agricoles, en énergie renouvelable (biométhanisation).

  • Travailler de concert avec une centaine de fournisseurs clés afin de réduire progressivement l'empreinte carbone de sa chaîne d'approvisionnement. Desjardins a d'ailleurs récemment révisé sa politique d'approvisionnement pour intégrer les facteurs ESG.

  • Former ses employés aux principes du développement durable pour mieux accompagner ses 7,5 millions de membres et clients. En effet, d'ici 2023, 85 % des 48 000 employés auront suivi cette formation obligatoire. Et pour être en mesure de mieux sensibiliser sa clientèle à l'investissement responsable, les employés qui ont un rôle clé dans la conception ou le conseil de ce type de produit recevront une formation plus spécialisée en la matière.

« Chez Desjardins, nous travaillons à guider nos membres et clients vers des choix toujours plus éclairés, notamment en offrant des produits et services qui ont des répercussions favorables sur leur empreinte écologique. Grâce à notre plan et aux actions déjà en place, nous répondons à leurs besoins financiers tout en accordant une grande attention à leurs préoccupations face à l'urgence climatique », ajoute M. Cormier.

En adhérant au Partnership for Carbon Accounting Financials (PCAF) pour mesurer, avec rigueur et selon des méthodes reconnues, ses émissions de GES (financements et investissements) et en s'alignant sur les connaissances et les recherches les plus à jour sur la science du climat, le Mouvement Desjardins entreprend cet important défi avec confiance.

Renseignements complémentaires :

Divulgation selon les recommandations du Groupe de travail sur l'information financière relative aux changements climatiques (GIFCC)

Pour journalistes seulement: relations publiques Mouvement Desjardins
514 281-7000 ou 1 866 866-7000, poste 555 3436
media@desjardins.com