Pierre Trudel, directeur de comptes chez Desjardins Entreprise à Saint-Hyacinthe, révèle quelques astuces pour bénéficier d'une marge de manœuvre financière suffisante pour y arriver.

1. Tenir un budget de trésorerie

Ce ne sera pas une surprise pour personne. Bien gérer ses liquidités commence par une bonne planification! Rigueur est le mot d'ordre dans la gestion des entrées et sorties de fonds afin de maximiser vos liquidités et d'avoir une vision d'ensemble de ce qui s'en vient.

«Votre budget devrait être hebdomadaire et mensuel, de façon à savoir combien d'argent entre et sort de votre compagnie, à court et à moyen terme. Ce conseil peut paraître bien simple, mais c'est la base! Et sans base, on ne peut pas bâtir une entreprise solide», rappelle M. Trudel. 

2. Suivre de près les recouvrements des «comptes clients» 

«Retenez cette équation, dit le spécialiste : plus vos clients vous payent rapidement, plus vous serez en mesure de maximiser vos entrées de fonds!» Beaucoup d'argent se retrouve immobilisé dans les comptes clients. Plusieurs entreprises sous-estiment cette source appréciable de liquidités. Suivez attentivement l'évolution de la facturation, des paiements reçus, des dépôts effectués afin de mettre l'énergie nécessaire dans le recouvrement.

3. Négocier des modalités avec vos fournisseurs

Vos fournisseurs sont tout aussi importants que vos clients. En établissant une relation d'affaires étroite avec vos fournisseurs, vous arriverez à vous offrir une certaine marge de manœuvre financière, notamment dans les modalités de paiement. Un délai de 30 jours avant d'effectuer le paiement des sommes dues libère des liquidités précieuses pour vos activités. C'est une solution peu coûteuse, à condition cependant de ne pas trop étirer l'élastique! 

4. Financer selon ses besoins

Une équation à retenir : arrimer le financement à court terme avec l'actif à court terme et le financement à long terme avec l'actif à long terme. La marge de crédit est un financement à court terme qui aide à faire face à des besoins courants d'exploitation. Elle ne devrait pas servir à payer de l'équipement ou de l'immobilier. Pour certains achats, comme de la machinerie par exemple, le meilleur financement correspondra à la durée de vie de l'équipement.

«Choisir le bon financement, au bon amortissement, protège votre fonds de roulement et optimise du même coup votre gestion des liquidités», précise-t-il.

5. Consulter son conseiller fréquemment

«Lorsqu'on parle de gestion de liquidités, le truc est de ne pas laisser l'argent "dormir", mais plutôt de le faire circuler rapidement, de le faire fructifier, pour éventuellement le réinvestir, exploiter de nouveaux créneaux et faire croître votre entreprise!», conclut M. Trudel. Votre directeur de comptes est votre meilleur conseiller pour trouver des solutions sur mesure.