Surmenage: 4 gestes efficaces pour faciliter le retour au travail d'un employé

Un de vos employés est en arrêt de travail pour épuisement professionnel et vous hésitez quant la marche à suivre pour lui offrir un retour positif au boulot?

D'abord, rappelez-vous qu'une absence prolongée génère un cocktail d'émotions composé d'anxiété, de peur d'être jugé et de crainte de ne pas être la hauteur.

Comme l'affirme la psychologue Louise Saint-Arnaud, «le secret d'un retour réussi réside dans une double dynamique : l'employeur doit y prendre part bien avant le jour J et le travailleur doit comprendre qu'il est un acteur clé de son retour». 

Voici 4 gestes ciblés afin de réduire l'effet de montagnes russes émotif associé à l'invalidité et de faciliter la réintégration au travail.

1. Garder le lien avec l'employé pendant son invalidité

Puisque chaque cas est différent, demander à l'employé à son départ s'il accepte qu'on lui donne un coup de fil de temps à autre pour prendre de ses nouvelles. Si les rapports ne sont pas optimaux avec son gestionnaire, désigner un collègue ou un superviseur avec qui il est plus à l'aise. 

  • Dès son départ, il est aussi bon de démontrer le soutien des autres employés avec, par exemple, un envoi de fleurs ou des mots d'encouragement. 
  • Au premier appel téléphonique, s'informer simplement de son état de santé et lui rappeler de remplir les formulaires d'assurance pour éviter les retards de paiement, par exemple. 
  • Si l'employé semble suffisamment réceptif, profiter du moment pour lui donner de l'information sur les ressources qui peuvent lui être utiles. Vérifier aussi s'il souhaite que l'on prenne de ses nouvelles occasionnellement. 
  • Lorsque son état semble s'améliorer, lui donner quelques nouvelles du bureau, l'inviter à des fêtes ou à des activités spéciales et planifier son retour au travail. 

2. Résoudre les problèmes qui ont mené à l'invalidité

Comprendre les éléments qui ont mené au surmenage est important afin que les problèmes soient résolus ou en voie de l'être au moment du retour de l'employé. Modifier ses tâches, alléger sa charge de travail, l'affecter à un nouveau poste ou modifier son horaire de travail sont des façons de l'aider à se rétablir.

3. Planifier le retour progressif

Le retour progressif consiste à augmenter progressivement les jours de travail ou les tâches à accomplir selon la capacité d'intégration. Cette mesure est reconnue pour ses effets bénéfiques et présente l'avantage de consolider l'état de santé de l'employé. Durant cette étape, miser sur le rétablissement plutôt que sur les objectifs de rendement.

4. Accueillir l'employé qui reprend le travail

Une attitude positive par rapport à son retour favorisera sa réintégration. Durant les premiers jours, les personnes les plus proches peuvent faire du renforcement positif en mettant l'accent sur les qualités de la personne et sur ses aptitudes afin de favoriser son estime personnelle, nettement touchée lors d'un épuisement professionnel. Pourquoi ne pas désigner un collègue pour soutenir la personne pendant les premiers temps? La recette est simple, agir comme nous aimerions être traité. 

Mieux vaut prévenir...

Suggestions d'outils à mettre en place pour contribuer au bien-être des employés :

  • Programme d'aide aux employés (PAE)
  • Initiatives d'activités reliées à la santé (un petit 15 minutes quotidien d'activité physique, comme monter et descendre les escaliers en groupe)
  • Plate-forme de sondage anonyme permettant aux employés de s'exprimer librement
  • Conciliation travail-vie personnelle (horaire flexible, possibilité de télé-travail, etc.)
  • Ateliers de formation et d'éducation (troubles du sommeil, méditation, saine alimentation, etc.)
  • Profiter de la semaine de la santé mentale pour organiser des kiosques et des activités sur les lieux de travail.

Si vous entendez parler d'employés qui montrent des signes avant-coureurs ou si vous remarquez des signes d'épuisement chez certains employés, rencontrez-les en mode préventif afin de prévenir l'invalidité ou d'en réduire la durée.

Offrez de la formation à tous sur la santé mentale au travail afin qu'ils comprennent le rôle crucial qu'ils peuvent jouer dans la prévention ou le rétablissement de leurs collègues en situation d'épuisement professionnel.

Soumettre un commentaire

Les commentaires soumis sont modérés et publiés une fois par jour, du lundi au vendredi entre 8 h 30 et 16 h 30. Tout commentaire hors sujet ou comportant des propos haineux ne sera pas publié.

En savoir plus sur les conditions d'utilisation

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Commentaires publiés 1

Jasmine gowett / 6 mai 2019 13h31

Merci