7 idées pour bien utiliser votre remboursement d'impôt

Voilà, vous avez produit votre déclaration fiscale. Pour ceux qui attendent un remboursement, la grande question est : comment l’utiliser?

Angela Iermieri*, planificatrice financière au Mouvement Desjardins, vous offre des suggestions.

Mis à jour le 9 avril 2021

1. Rembourser vos dettes : pour alléger vos fins de mois

En diminuant vos dettes, en particulier les soldes des cartes ou des marges de crédit à taux élevé, vous réduirez les montants payés en intérêts.

Si vous avez de la difficulté à rembourser ces soldes, informez-vous auprès de votre institution financière des options de financement disponibles qui vous permettraient d’éliminer vos dettes plus rapidement.

2. Bâtir un fonds d’urgence : pour faire face aux imprévus

Un fonds d’urgence - Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre. est un montant d’argent que l’on met de côté pour faire face aux imprévus afin d’éviter de recourir à différentes formes de crédit où les intérêts élevés peuvent s’accumuler rapidement. La bonne pratique consiste à épargner l’équivalent de 3 à 6 mois de vos dépenses habituelles.

Utilisez votre remboursement d’impôt pour commencer à bâtir votre fonds d’urgence, puis continuez de le bonifier de façon régulière. Vous verrez une grande différence à long terme.

L’idéal est d’ouvrir un compte seulement pour ce fonds, tel qu’un compte d’épargne à intérêt élevé - Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

3. Cotiser au REEE : pour aider vos enfants ou petits-enfants à poursuivre leurs études postsecondaires

Vous bonifiez ainsi votre stratégie d’épargne-études en profitant des subventions gouvernementales.

Plus tôt vous ouvrez un régime enregistré d’épargne-études - Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre. (REEE), plus tôt vous recevez ces subventions et plus longtemps les sommes fructifient à l’abri de l’impôt.

4. Cotiser à votre REER : pour l’utiliser comme levier

En utilisant votre remboursement d’impôt pour cotiser à votre régime enregistré d’épargne-retraite - Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre. (REER), vous diminuez votre revenu imposable et pouvez profiter de potentielles économies d’impôt.

C’est aussi une excellente façon de profiter des crédits et des programmes sociaux basés sur le revenu. C’est le cas notamment pour l’allocation canadienne pour enfants, les frais de garde d’enfants, le crédit pour la taxe sur les produits et services (TPS/TVH) qui augmentent lorsque le revenu baisse.

5. Bonifier votre épargne-retraite : pour atteindre plus vite vos objectifs

Réinvestir votre remboursement d’impôt dans votre REER permet également de bonifier encore plus votre épargne-retraite. C’est le temps de profiter de vos droits de cotisation inutilisés. Gardez aussi en tête que plus vous investissez tôt durant l’année, plus vous aurez une longueur d’avance sur l’atteinte de vos objectifs d’épargne et plus vous profitez de la croissance de vos placements à l’abri de l’impôt.

6. Rembourser le capital hypothécaire : pour payer plus vite votre prêt

Accélérez le remboursement de votre prêt hypothécaire en versant annuellement une somme pouvant aller jusqu’à 15 % du montant initial du prêt.

Comment maximiser? Faites d’une pierre deux coups en cotisant à votre REER et en appliquant le remboursement d’impôt qu’il procure à votre prêt hypothécaire.

Si vous approchez de la retraite, c’est une stratégie très intéressante à adopter en vue d’éliminer vos engagements financiers.

7. Mettre de l’argent de côté dans votre CELI : pour financer un projet de vacances, de rénovation ou un achat important

Un compte d’épargne libre d’impôt - Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre. (CELI) offre une grande souplesse quand vient le temps d’utiliser ses économies pour réaliser des projets.

Voici quelques caractéristiques intéressantes :

  • Les revenus de placement sont non imposables;
  • Les retraits ne sont pas imposables, peu importe la raison (le montant des retraits s’ajoute aux droits de cotisation de l’année suivante. Vous pouvez donc cotiser à nouveau l’équivalent du montant retiré.);
  • Les sommes sont disponibles en tout temps, si elles sont investies dans un placement encaissable.

Évitez toutefois de vous en servir comme compte courant en faisant des transactions fréquentes.

Le choix n’est pas si évident? L’analyse de votre situation avec votre conseiller vous guidera vers la meilleure stratégie pour vous.

* Planificatrice financière et représentante en épargne collective pour Desjardins Cabinet de services financiers inc.

Recommandé pour vous

Commentaires publiés (7)

Lorraine Roy / 3 mai 2019 19h31
Bravo et Merci
Webster D. / 8 mai 2019 6h36
Très judicieux conseils!
Khaled Rachico / 14 mai 2019 12h05
Des astuces bien importantes. Merci
Jacquelin Ouellet / 14 mai 2019 13h00
C'est de bons conseils, mais il y a des impondérables que l'ont ne contrôler pour faire des économies et...
Desjardins Line / 14 mai 2019 13h07
Et lorsqu'au lieu de recevoir un retour d'impôt et qu'il faut payer 1100$ que prévoyez-vous?
Cheick Sidibé / 14 mai 2019 13h15
Heureux de savoir que l'utilisation que j'ai faite de mon remboursement est parmi les 7 idées de Desjardins.
Jean-Roch Gagnon / 14 mai 2019 13h26
Quelle sagesse pour bien utiliser le remboursement d’impôt !