Vélo : pourquoi pédaler cet été ?

J'y vais, je n'y vais pas? Votre vélo vous regarde du fond de la remise. Et si c'était cet été que vous vous lanciez? Vous savez que ça va vous faire du bien, que vous allez être fier, mais parfois il manque le dernier petit coup de cœur.

Nous avons posé la question sur notre page Facebook, pour connaître les sources de motivation des cyclistes en tout genre. Peut-être y trouverez-vous de quoi vous donner le goût de rouler cet été!

La tête

La raison et la logique dictent parfois nos choix.

  • Serge choisit le vélo pour ses déplacements, car c'est un moyen écologique de se rendre à destination. Chaque geste compte pour une planète plus verte.
  • Gilles, lui, privilégie ce mode de transport actif en ville, pour se rendre au travail et pour faire des courses. Beaucoup plus simple pour le stationnement!

Le corps

La pratique régulière du vélo est une excellente habitude à prendre pour rester en santé, autant physique que mentale.

  • Ne pouvant courir à cause d'une blessure au genou, Daniel parcourt plus de 2500 km par année en vélo, question de garder la forme.
  • Robert considère ce sport comme le meilleur antidépresseur. Il conjugue d'ailleurs sa passion avec la générosité : il en est à sa 3e participation à La Boucle du Grand Défi Pierre Lavoie.
  • Serge profite de ses balades à 2 roues pour se changer les idées, tandis que Pierre le fait pour éviter la bédaine! Toutes les raisons sont bonnes.

Le cœur

Le faire pour soi ne veut pas dire le faire seul : le vélo est un excellent prétexte pour se retrouver. C'est aussi une incroyable façon de voir du pays!

  • Parlez-en à« la famille aux 10 roues », une famille qui fait du cyclotourisme. Cette activité hors du commun est fort inspirante. De quoi générer des souvenirs pour longtemps.
  • Josée de son côté nous recommande fortement d'essayer la piste cyclable qui longe le fleuve à Lévis. Les paysages du Québec sont en effet grandioses, et certains endroits sont difficiles d'accès en voiture. Le vélo permet alors de belles découvertes.
  • Pour Robert, c'est un excellent moyen de passer du temps en famille. Cette belle activité permet d'avoir du temps de qualité avec ceux qu'on aime.

Prêt à vous lancer? Demandez à un passionné de vous faire découvrir ses meilleurs parcours. Il y a fort à parier, même s'il est plus avancé, qu'il se fera un plaisir de ralentir le temps d'une randonnée, pour partager sa passion. Vous avez besoin d'un prétexte, d'une date précise pour prendre un engagement avec vous-même?  - Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. Consulter la liste de nos événements vélo de cet été.


Soumettre un commentaire

Les commentaires soumis sont modérés et publiés une fois par jour, du lundi au vendredi entre 8 h 30 et 16 h 30. Tout commentaire hors sujet ou comportant des propos haineux ne sera pas publié.

En savoir plus sur les conditions d'utilisation

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Commentaires publiés (19)

raoul boulet / 14 mai 2019 23h25

Le vélo me permet de sortit de mon environnement et de me baladé sur des pistes de d’autres régions.C’est trÈs valorisant.

Alexandre Pié / 15 mai 2019 6h29

Merci Desjardins pour l’aide que vous apportez au monde du vélo. C’est l’industrie du bonheur parmis d’autres mais le vélo c’Est très particulier. La mise en forme, l’écoresponsabilité, la confiance en sois par le dépassement de soi même et une belle découverte pour moi: des millions et des millions ammassés chaque année par les défis cyclistes au profit de fondations de toute sortes : Cancer, obésité, solitude des ainées,eau dans les pays sous développés, etc etc etc. Il ne se passe pas une fin de semaine sans avoir 1 ou 2 defis philantropique cycliste durant l’été au québec seulement. Alors imaginez l’impact globale. Pédaler pour une cause donne des ailes et favorise la persévérance. Bravo d’aider le monde du Vélo…Meme le préposé a l’entretient dans une usine chez Giant, Argon, specialised ou autres on leur impact tout aussi important, ceci forme la grande famille du vélo et tous sont important. Merci a tous.

Michel Gauthier / 15 mai 2019 7h31

Se déplacer en vélo c’est se donner l’opportunité de se reconnecter avec la nature Tout en éprouvant un sentiment de grande liberté. Quel plaisir!

Christian.prevost / 15 mai 2019 9h36

Parole de cycliste: A la fin de cet été, beaucoup de gens en Outaouais seront plus en forme puisque des ponts seront fermés à la circulation automobile.

luc dallaire / 16 mai 2019 14h33

j’aimerais bien faire du Vélo. votre post sur le vélo étais bien (https://blogues.desjardins.com/conseils/2019/04/velo-pourquoi-pedaler-cet-ete.php?utmcontent=FR-content&utmcampaign=20190514-coopmoi-infolettre&utmmedium=email&utmsource=particulier&cd19=1&cd20=1&cd22=44644637525)

Ils parlais des bienfait du vélo, c’étais très bien expliqué!

par contre, je n’es pas de Vélo. est je n’es pas les moyen ou le budget pour une vélo. alors:/

Yvon Simard / 3 juin 2019 10h37

Les commentaires sont bons mais remplis de fautes de français. Faudrait un correcteur avant de publier, car à force de lire des mots mal écrits, on s’imagine que c’est la bonne façon d’écrire.

Robert Caron / 3 juin 2019 18h44

Bonjour, Les 15 dernières années avant ma retraite, j’allais travailler en vélo, entre 15 et 20km aller-retour, et ça me faisait un bien énorme, à tous égards (physiquement et mentalement). À la retraite, je roule 12 mois par année; de plus en plus lentement, mais en appréciant encore davantage la nature, et ce qui est encore plus plaisant, avec mon amoureuse!

Agudelo Jairo / 3 juin 2019 22h45

Ça fait 10 ans que moi je fais du vélo, après avoir arrêté de jouer soccer à cause d’une blessure au genou. Je fais entre 3000 et 3500 km par année et pour moi, c’est un bonne façon de reste en forme.

Normand Choquette / 4 juin 2019 16h33

J’adore le vélo et je roule principalement sur les piste cyclable. Je trouve la route beaucoup trop dangeureuse pour le vélo et il y as trop peu de routes aménagé a cet effet. Je pense qu’il serait bon d’immatriculer les vélos afin de receuillir les fonds nécessaire a l’aménagement des routes pour les rendre plus sécuritaire.

Lydia Mercier / 4 juin 2019 22h52

Wow! Tellement vrai, il me parle depuis le cabanon depuis quelques semaines déjà…Je me promets de rectifier la situation! Prendre l’air en fesant un sport qui fait du bien au mentale tout en économisant de l’essence et prenant soin de la planète. Un geste vert, tout comme Desjardins! Merci pour cet article:)

Chantal Ruel / 5 juin 2019 6h46

Je roule pour passer du temps avec mon conjoint, ma famille, mes amis. Bref, je roule avec des gens que j’aime! C’est une façon de me changer les idées, de garder la forme physique et mental. C’est une excellente façon pour moi de trouver un équilibre dans ma vie. J’ai roulé et je roule encore pour des causes qui me tiennent à cœur; l’organisme Au cœur des familles agricoles, La Boucle depuis la 2e édition, défi tête première depuis 3 ans. Je roule la piste cyclable la Cycloroute de Bellechasse depuis son inauguration la plus part du temps. J’y apporte mes nièces et mes neveux pour le initier à ce plaisir qui est ma meilleure bouée de sauvetage pour éviter l’isolement et la dépression. Je rêve de rouler dans le Bas St-Laurent vers la Gaspésie, participer à un triathlon et un jour faire le circuit St-Jacques-de-Compostelle. Bref, peu importe où je me déplace , je roule « jamais sans mon casque », confirme et bien ajusté. Il m’a protégé lors d’une chute

Daniel Therrien / 5 juin 2019 10h53

Ne regarder pas votre km fait,mais regarder autour de vous les gens qui roule avec le sourire. Qu’ elle plaisir de rouler à vélo.

Françoise Pomerleau / 5 juin 2019 13h02

Je trouve que depuis que vous avez fait des changements à l’application accs’d on ne trouve pas tjrs ce que l’on veut .Je veux me commander des chèques personnels sur mon compte 8634 transit 80012 je ne trouve pas ?

Samuel malka / 6 juin 2019 0h39

Le vélo pour moi c’est une passion et un moyen de me reconnecter avec la nature et le temps. Quand je me déplace en vélo pour le travail ou d’autres longues randonnées je dois me préparer mentalement et faire face aux intempéries de dame nature. Je profite de l’occasion pour changer mes trajets et profite des paysages durant mes balades. Le temps aussi est dans la partie lorsque les déplacements sont plus longs mais voilà une occasion de saisir ce moment pour se reconnecter avec soi même et contribuer à une meilleure santé mentale et physique. Le vélo devrait avoir plus de place comme moyen de transport d’ailleurs on retrouve de plus en plus de piste cyclable et d’aménagement pour les cyclistes, preuve que le vélo est une alternative pour les grandes villes.

Bernard Vigneault / 6 juin 2019 6h47

Vous avez essayé le vélo avec assistance électrique? Contrairement à ce que l’on pourrais croire ce n’est pas seulement pour les personnes âgées. Il permet des déplacements plus rapidement sans ce soucier du vent ou des côtes à monter. N’allez pas croire que ce n’est pas sportf, bien au contraire. Le système d’assistance installer dans le pédalier, permet de multiplier la force que vous exercez sur les pédales. Il permet de parcourir de plus longue distance, et certains modèles hybride ou de montagne vous mènerons où vous n’auriez jamais osé vous aventurer. Faut essayer pour comprendre les avantages.

Catherine Vézina / 6 juin 2019 16h03

Bonjour, Merci pour votre commentaire. Je vous invite à nous contacter au 1 800 CAISSES ou au 514 CAISSES si vous demeurez à Montréal. Nous allons vous aider. - Catherine

David D / 8 juin 2019 1h02

Moi je parcours en moyenne 25000 km de vélo par année depuis les 4 dernières années. Mon rêve est de faire le tour du monde à bord de mon vélo. :)

MHAMED HILAL / 10 juin 2019 0h06

Les raisons qui me poussent et qui m’encouragent à utiliser le vélo sont : raison écologique ,économique, sanitaire et social.

Nicole Duguay / 16 juin 2019 20h18

J’aime beaucoup me déplacer à bicyclette. En prenant de l’âge et ayant des problèmes de santé, j’ai choisi de m’acheter un vélo électrique. Mes malaises physiques allant en augmentant, j’ai développé des craintes difficiles à contrôler. Je me suis faite installer 2 roues supplémentaires, espérant ainsi contrôler mes peurs mais sans succès. J’espère de tout cœur me remettre à pédaler car ça me manque. Sinon, ma seule alternative sera de vendre mon vélo.