5 idées-cadeaux pour réduire votre impôt

En décembre, nous sentons tous la fébrilité de fin d'année. Au travail comme à la maison, le rythme s'accélère en vue des fêtes. Pourquoi ne pas profiter de cet élan pour inclure un dernier tour de roue fiscal afin d'optimiser vos stratégies en la matière?

Angela Iermieri, planificatrice financière au Mouvement Desjardins, propose 5 idées pour vous faire un cadeau fiscal.

1. Faire un don

Les dons aux organismes de bienfaisance enregistrés donnent droit à un crédit d’impôt. Les taux du crédit d’impôt sont de 35% (combiné fédéral et Québec) sur les premiers 200$ et de 53% sur l’excédent1, 2.

Un couple peut regrouper les dons dans une même déclaration de revenus afin de maximiser le crédit. Le solde non utilisé peut être reporté sur cinq années.

Vous pouvez également faire des dons d’actions. Les titres cotés en bourse qui ont pris de la valeur peuvent être donnés à un organisme de charité. Deux avantages fiscaux en découlent: le crédit d’impôt pour don de bienfaisance et l’effacement du gain en capital accumulé.

Pourquoi maintenant?

Vous aidez votre prochain et vous profitez d’avantages fiscaux intéressants! Pour en savoir plus - Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

2. Cotiser au REER de votre conjoint

Vous pouvez cotiser au REER de votre conjoint jusqu’à ce qu’il ait 71 ans. Vous ferez alors d’une pierre deux coups : vous continuerez à profiter des déductions d’impôt qu’offre la cotisation, pourvu qu’il vous reste des droits de cotisation, et vous aurez la possibilité de jouer avec le fractionnement des revenus à la retraite.

Pourquoi maintenant?

En cotisant juste avant le 31 décembre de chaque année, la période de détention requise de 3 ans, qui évite que vous soyez imposé sur les retraits plutôt que votre conjoint, sera plus facilement respectée.

3. Convertir le REER en FERR si vous avez 71 ans

Si vous atteignez 71 ans en 2019, la dernière cotisation possible à votre REER doit être faite avant le 31 décembre 2019, mais vous pourrez demander la déduction fiscale au cours des années suivantes.

Pourquoi maintenant?

C’est la date limite pour transférer vos REER dans un FERR en fonction de votre âge. Votre conseiller vous assistera dans cette démarche et vous indiquera le montant minimal que vous devrez retirer de votre FERR dès l’an prochain.

4. Cotiser à un REEE

C’est un cadeau pour vous, pour votre enfant, pour l’avenir. Le REEE ne procure pas d’économie d’impôt, mais il permet d’obtenir au moins 30% (20% en Ontario) de rendement sur vos cotisations. Intéressant, non? C’est ce qui peut être versé en subvention aux jeunes de 17 ans et moins qui sont bénéficiaires d’un régime enregistré d’épargne-études (REEE) - Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Pourquoi maintenant?

Pour qu’un enfant puisse recevoir les subventions jusqu’à ses 17 ans, il faut que le REEE soit ouvert avant le 31 décembre de l’année civile du 15e anniversaire de l’enfant. Les cotisations doivent totaliser au moins 2000$ ou des cotisations d’au moins 100$ par an au cours des 4 années précédentes doivent avoir été faites.

5. Vendre des placements qui affichent des pertes latentes

Les pertes en capital réduisent les montants des gains en capital réalisés. Elles peuvent se reporter sur les gains des 3 années précédentes, mais peuvent également être reportées sur une durée indéfinie dans le futur. Si vous avez fait des gains en capital pendant l’année, vous pourriez déduire vos pertes contre vos gains et ainsi réduire l’impôt à payer.

Pourquoi maintenant?

Si certaines transactions ont généré du gain en capital en cours d’année, une révision de votre portefeuille vous aidera à déterminer si la réalisation d’une perte en capital latente avant la fin de l’année est une stratégie intéressante pour vous. Votre conseiller saura vous renseigner.

Joyeux temps des fêtes!

1 Pour l’Ontario : 20,05% sur les premiers 200$ et 40,16% sur l’excédent.
2 Pour les résidents du Québec, il y a un abattement fédéral de 16% dont il faut tenir compte pour calculer le montant réel du crédit.

Soumettre un commentaire

Les commentaires soumis sont modérés et publiés une fois par jour, du lundi au vendredi entre 8 h 30 et 16 h 30. Tout commentaire hors sujet ou comportant des propos haineux ne sera pas publié.

En savoir plus sur les conditions d'utilisation

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.