Un projet d'éducation financière au Bénin

Saviez-vous que Desjardins (donc vous, comme membre!) contribue à l'éducation financière des Québécois, des Canadiens, mais aussi de populations aux quatre coins de la planète? En voici un exemple au Bénin, avec le programme ADAPAMI.

ADAPAMI pour les jeunes et les femmes

Démarré en janvier 2017, le projet d’Appui au développement, à la professionnalisation et à l’assainissement de la microfinance (ADAPAMI) contribue à l’amélioration de la situation économique des populations béninoises défavorisées, dont les femmes et les jeunes, par le renforcement des aptitudes des acteurs clés du secteur de la microfinance.

L’objectif est d’accroître l’accès aux services financiers de 500 000 Béninois, dont 335 000 femmes, et d’offrir des services financiers adaptés au contexte économique et financier du pays, et respectueux de l’environnement.

“Le projet ADAPAMI est un projet d’inclusion financière”, explique Maurille Couthon, directeur du projet, considérant qu’actuellement “moins de 20% de la population du Bénin a accès aux services financiers.” Il vise, en 5 ans, à renforcer les compétences financières de 65 000 Béninois afin de les encourager à faire une utilisation éclairée des services financiers offerts.

Des apprentissages pratiques et ancrés dans le quotidien

En 2 ans, près de 11 000 personnes ont reçu une formation dans 10 institutions financières locales.

Les séances de formation en éducation financière couvrent 6 thématiques distinctes, mais complémentaires:

  • Je garde mon argent en lieu sûr
  • Je gère bien mon argent
  • Je vis selon mes moyens
  • J’obtiens facilement le crédit auprès des Systèmes financiers décentralisés
  • Je vends mieux grâce à mes choix éclairés
  • Je respecte mes engagements en famille et dans mon entreprise

“Le défi est d’amener les gens à changer leur rapport avec l’argent et leurs habitudes financières. Pour ce faire, on a besoin de bons formateurs et l’on doit s’assurer de faire plusieurs suivis auprès des clientèles formées, notamment les groupes de femmes. Heureusement, nous comptons sur une équipe de trois conseillers nationaux qui appuient au quotidien, directement sur le terrain, nos 14 partenaires locaux”, explique Nathalie Desautels, coordonnatrice aux opérations du projet ADAPAMI. “Je suis persuadée que ce projet fera une différence, tant chez nos partenaires qu’auprès des bénéficiaires!”

Le projet est financé par Affaires mondiales Canada et exécuté par Développement international Desjardins (DID).

Soumettre un commentaire

Les commentaires soumis sont modérés et publiés une fois par jour, du lundi au vendredi entre 8 h 30 et 16 h 30. Tout commentaire hors sujet ou comportant des propos haineux ne sera pas publié.

En savoir plus sur les conditions d'utilisation

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.