Pourquoi donner?

La Harvard Business School le confirme : faire un don rend heureux et les gens heureux donnent plus2. En somme, donner fait du bien non seulement aux personnes qui reçoivent, mais aussi à la personne qui donne.

Donner fait aussi une réelle différence pour les enfants, les aînés, les plus démunis, les animaux, l’environnement, l’éducation, le respect des droits, etc. Donner est en fait un aspect crucial dans notre société. Impossible de donner à tout le monde toutefois…

Comment choisir votre cause?

Qu’est-ce qui vous touche ou vous préoccupe? Avec qui aimeriez-vous passer du temps? Quelle cause aimeriez-vous voir avancer? Les possibilités sont infinies à l’échelle autant locale, provinciale, nationale qu’internationale.

Quelques questions à vous poser avant de choisir :

  • Préférez-vous donner de l’argent? Du temps? Des vêtements? Des denrées?
  • Quel genre de donateur êtes-vous? Celui qui verse sa petite monnaie dans la boîte de dons de l’épicerie? Celui qui court 5 km pour la cause? Celui qui opte pour la retenue sur le salaire?
  • Quel est votre budget annuel consacré aux dons?
  • Avez-vous besoin d’un reçu à des fins fiscales?
  • Est-ce que l’argent amassé par l’organisme choisi est efficacement utilisé? (Au moins 75 % des dons devraient être consacrés au financement de leurs programmes.)

Il est aussi important de vous assurer que l’organisme que vous avez choisi est légitime et inscrit sur la liste des organismes de bienfaisance - Lien externe au site. Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Quels sont les avantages fiscaux?

Un don est bon pour vous, pour autrui, mais aussi pour vos finances. En effet, il suffit souvent d’un don de 20 $ pour obtenir un reçu pouvant être utilisé pour réduire vos impôts. N’oubliez pas de l’inclure dans votre déclaration de revenus cependant!

Bien sûr, pour vous remettre un reçu d’impôt, l’organisme auquel vous donnez doit être dûment enregistré comme organisme de bienfaisance auprès de l’Agence du revenu du Canada.

 Quelques avantages financiers et fiscaux :

  • Les taux du crédit d’impôt sont de 35 % (combiné fédéral et Québec sur les premiers 200 $ et de 53 % sur l’excédent3,4.
  • Un couple peut regrouper les dons dans une même déclaration de revenus afin de maximiser le crédit. Le solde non utilisé peut être reporté sur 5 années.

Les dons déductibles ne sont pas tous faits en argent, loin de là. Il peut s’agir d’actions, d’assurance vie, d’œuvres d’art ou d’autres biens.

Par exemple :

  • Les dons de titres, d’actions, d’obligations ou de fonds communs de placement peuvent être aussi profitables pour vous que pour l’organisme de bienfaisance que vous choisissez. En plus de réduire le montant de vos impôts, ces dons vous épargneront l’imposition sur les gains réalisés (la différence entre le prix d’achat et le prix de vente).
  • Le don testamentaire (ou don planifié) sera reçu par un organisme de charité à votre décès. Il pourrait s’agir par exemple de votre REER ou de votre FERR. Le crédit pour don de bienfaisance servira à compenser les impôts payables par la succession sur l’encaissement du REER.

Et vous, avez-vous trouvé votre façon de donner cette année?

3. Pour l’Ontario : 20,05 % sur les premiers 200 $ et 40,16 % sur l’excédent.
4. Pour les résidents du Québec, il y a un abattement fédéral - Lien externe au site. Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre. de 16 % dont il faut tenir compte pour calculer le montant réel du crédit.