Le poids financier de devenir propriétaire vous inquiète? Suivez les conseils de nos expertes, Josette St-Amand, fiscaliste, et Angela Iermieri, planificatrice financière. Elles vous présentent des moyens pour vous aider à atteindre votre objectif.

1. Prêt sans intérêt jusqu’à 10 % de la valeur de la propriété

Annoncé par le gouvernement fédéral en 2019, l’incitatif à l’achat d’une première propriété (IAPP) s’adresse aux premiers acheteurs dont le revenu familial ne dépasse pas 120 000 $.

Pour bénéficier de cette aide, vous devez faire la mise de fonds habituelle. Cet incitatif ne la remplace pas. Il permet toutefois d’ajouter un montant pour faciliter l’accession à la propriété.
Il s’agit d’un prêt sans intérêt, administré par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) - Lien externe au site. Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre., qui remet aux acheteurs entre 5 % et 10 % de la valeur de leur propriété. Il est remboursable après 25 ans ou lors de la vente de la maison, selon la première des deux éventualités.

Remboursement de l’IAPP

Lors du remboursement de ce prêt sans intérêt, c’est la valeur marchande de la maison qui est calculée. Ainsi, plus la valeur de la propriété augmente, plus le montant du remboursement sera élevé. Sachez qu’il est possible de rembourser le prêt au complet en tout temps, sans pénalité. - Angela Iermieri, planificatrice financière

2. Crédit d’impôt jusqu’à 1 375 $

Les résidents du Québec ont droit à un crédit d’impôt non remboursable de 750 $ lors de l’achat de leur première résidence. Ce crédit s’ajoute au montant de 625 $ offert par le fédéral, pour un total de 1 375 $.
Mentionnez à votre comptable que vous avez acheté une nouvelle maison. Il vérifiera si vous êtes admissible à ce crédit. Si vous faites vous-même vos déclarations d’impôt, n’oubliez pas d’en faire la demande. - Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

« C’est votre droit de réclamer les prestations et crédits qui vous conviennent. Cet argent vous appartient. Pour ne rien oublier, il est suggéré de produire vos déclarations de revenus avec un professionnel. » - Josette St-Amand

3. Congé de taxes municipales et de « Bienvenue »

Dans le but d’attirer de nouveaux résidents, certaines municipalités offrent un congé de taxes aux acheteurs sur leur territoire, pour une période variable allant de 1 à 5 ans en général.

Certaines localités vous exemptent des taxes foncières, d’autres des droits de mutation immobilière - communément appelés taxe de bienvenue.

Avant d’acheter, renseignez-vous auprès de votre municipalité pour en connaître les détails.

Taxes foncières

Si votre municipalité n’offre pas le paiement mensuel, divisez le montant annuel et ajoutez-le à votre paiement hypothécaire. Mettez cet argent de côté dans un compte dédié et utilisez-le lors du paiement annuel de vos taxes. Rien ne paraîtra… ou presque! - Angela Iermieri, planificatrice financière

4. Retirer jusqu’à 35 000 $ grâce au fameux RAP

Accumuler le montant nécessaire à la mise de fonds peut être un défi. Pour y arriver, il est possible de retirer jusqu’à 35 000 $ (70 000 $ par couple) de vos REER. Ce montant, sur lequel vous ne paierez pas d’impôt ni d’intérêt, doit commencer à être remboursé dans votre REER 2 ans après le retrait et peut être étalé sur une période de 15 ans.

Si vous n’avez pas ce montant, vous pourriez envisager la stratégie « d’emprunt de 90 jours » pour RAPER sans REER - Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

L’autre avantage du RAP

En augmentant votre mise de fonds, vous pourriez diminuer le coût de l’assurance prêt hypothécaire de la SCHL. Et vous pourriez même ne pas avoir à y souscrire si votre mise de fonds atteint 20 %.

« Même si ces mesures facilitent l’accès à la propriété, votre capacité de remboursement reste toujours le guide de vos choix », - Angela Iermieri

Recommandé pour vous