Covid-19 : conseils pour adapter votre budget

Votre budget est-il affecté depuis le début de la pandémie? Angela Iermieri*, planificatrice financière, vous propose ses meilleurs conseils pour vous aider à ajuster votre budget.

Mis à jour le 2 février 2021

1. Prenez une grande respiration

L’équation n’est pas simple : la situation actuelle comporte des imprévus et la réalité des prochains mois est difficile à prédire.

Dans ce contexte, repenser vos priorités financières exige peut-être de reporter des projets qui vous tiennent à cœur.

Or, ce n’est pas toujours facile. Avant de plonger dans votre budget, prenez une grande respiration, puis concentrez-vous sur les éléments que vous pouvez contrôler.

2. Calculez votre « revenu Covid-19 »

3. Confinez vos dépenses!

Avant d’être dans le rouge, faites le bilan de vos dépenses. N’oubliez pas : si certaines dépenses sont moindres (transport, achat de vêtements, loisirs, sorties, restaurants, voyages), d’autres risquent de s’ajouter (plateformes de visionnement, achats en ligne de produits non essentiels, livraisons, équipement pour loisirs extérieurs).

Comparez et analysez un peu plus fréquemment vos entrées et sorties d’argent pour ajuster votre budget en conséquence.

4. Tentez de reporter certaines dépenses

  • Vérifiez si votre municipalité a mis en place des reports d’échéances pour le paiement de la taxe foncière. Vous pourriez avoir un sursis de quelques mois, le temps de reprendre le dessus.
  • Si vos paiements mensuels, y compris le remboursement de certaines dettes et le solde de votre carte de crédit, deviennent problématiques, contactez vos fournisseurs de services pour prendre des ententes de paiements.

Quelques points de vigilance

  • Les reports de paiement doivent être utilisés avec prudence. Gardez à l’esprit que les dettes accumulées durant la crise devront être réglées, y compris les intérêts reportés.
  • Évitez l’arrêt de paiement de vos primes d’assurance. La réactivation des primes pourrait changer le coût des mensualités et les modalités.
  • Pour maintenir vos objectifs d’épargne à long terme, essayez, dans la mesure du possible, de préserver ou de réduire temporairement vos versements périodiques d’épargne, par exemple, vos virements automatisés pour vos cotisations REER ou CELI.
  • Si malgré ces mesures, vous devez recourir au crédit, soyez vigilant et évitez les avances de fonds sur carte de crédit.
  • Pensez à revoir vos priorités plutôt que de trop vous serrer la ceinture, par exemple, en mettant en veilleuse certains projets. Des exemples? Rénovations, spa, piscine, nouvelle voiture, remplacement d’électroménagers ou d’appareils électroniques.
  • Faites attention aux périodes de super aubaines. Ce qui semble à portée d’écran peut se transformer en regret. Au besoin, désactivez certaines de vos notifications, effacez vos témoins (les cookies) et utilisez le retour gratuit souvent offert par les commerçants.

4. Pigez dans vos épargnes en dernier recours!

Si vous devez utiliser vos épargnes, considérez d’abord ces scénarios. :

  • Utilisez votre fonds d’urgence, si vous en avez un. Sinon, lisez nos conseils à ce sujet - Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre..
  • Transférez dans votre compte courant l’argent mis de côté pour des projets que vous pouvez reporter. Vous pourrez utiliser ces sommes comme levier de paiement, à court ou moyen terme.
  • Privilégiez le retrait d’argent de vos épargnes avant vos placements boursiers, qui fluctuent souvent. La baisse des marchés au printemps 2020, suivie d’une hausse les mois suivants, démontre une fois de plus que les marchés boursiers peuvent être volatils et les sommes qui y sont investies doivent faire partie d’une stratégie de placement à long terme. Pour vos besoins à court terme, ou pour des imprévus, il est préférable de piger dans vos comptes d’épargne non liés aux marchés, pour éviter des pertes si le retrait est fait lors d’une baisse des marchés.
  • En dernier recours, puisez dans vos épargnes. Si vous devez le faire, privilégiez celles qui n’ont pas subi de baisse de valeur. Si vous en avez la possibilité, considérez votre CELI avant votre REER, puisque les retraits seront libres d’impôt. N’oubliez pas : tout retrait de vos épargnes pourrait avoir des répercussions sur vos objectifs à plus long terme. Avant de choisir cette option, cherchez à réduire vos dépenses.

5. Assurez un suivi

Faire un budget, c’est bien. Mais le respecter et le tenir à jour, surtout en temps de pandémie, c’est mieux!

Une manière simple d’y arriver est d’inscrire un suivi récurrent à votre agenda. Choisissez le moment propice pour vous : le dimanche avec un café, le lundi pour bien partir la semaine, en soirée devant la télé.

Découvrez nos conseils pour évaluer, améliorer et gérer votre budget - Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Devriez-vous recourir au crédit?

Pour combler un manque de liquidités, le crédit peut s’avérer une option. Mais attention : cette solution doit être temporaire pour être intéressante!

« Choisissez l’option de financement qui offre le taux d’intérêt le plus bas et optez pour un terme de remboursement le plus court possible. »

- Angela Iermieri, planificatrice financière chez Desjardins

Avant de vous engager sur la voie du crédit, contactez votre conseiller Desjardins. Nous sommes là pour vous aider à y voir plus clair.

Bon budget!

* Planificatrice financière et représentante en épargne collective pour Desjardins Cabinet de services financiers inc.

Recommandé pour vous