Budget : comment éviter les pièges

Le budget est l'outil numéro 1 pour rester maître de ses finances personnelles, encore faut-il prendre le temps de le faire et le tenir à jour. Vous ne vous êtes pas encore attelé à la tâche? Pas de problème! Il n'est jamais trop tard pour prendre les choses en main.

Carole Laberge, conseillère budgétaire à l’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) du Nord de Montréal, et Angela Iermieri, planificatrice financière au Mouvement Desjardins, proposent 4 pistes pour éviter de se perdre dans les failles de son budget.

Toutes les raisons sont bonnes

Vous avez un horaire chargé? Vous être pris dans la routine? Vous ne savez pas par où commencer? Vous n’êtes pas seul! C’est pourquoi nous partageons ces quelques conseils pratiques qui pourront vous faire gagner du temps et vous faciliter la tâche.

Une fois ces mesures mises en place, vous n’aurez besoin que de quelques minutes par mois pour garder votre budget à jour. Et voilà, le tour est joué!

1. Se simplifier la vie : ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier

Dressez la liste de vos dépenses fréquentes et récurrentes et regroupez-les dans 3 grandes catégories afin de toujours garder le cap au fil des mois. Pour vous aider, une panoplie d’outils budgétaires sont accessibles en ligne, dont l’outil Mon budget - Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre. offert aux membres Desjardins.

Grosso modo, vos dépenses devraient se répartir comme suit :

50 % du revenu pour les dépenses fixes

  • loyer ou paiement hypothécaire
  • électricité
  • télécommunications
  • assurances
  • frais de garde, etc.

30 % du revenu pour les dépenses variables

  • épicerie
  • achat de vêtements
  • sorties et loisirs
  • transport, etc.

10 % du revenu pour l’épargne

10 % du revenu pour le remboursement des dettes

2. Automatiser : se libérer l’esprit des dépenses fixes

  • Privilégiez des paiements mensuels égaux (chauffage, forfait, etc.).
  • Programmez des paiements automatiques.
  • Incluez le paiement de vos taxes dans le paiement de votre emprunt hypothécaire, si vous êtes propriétaire.
  • Faites le ménage dans la liste des dépenses; certaines ne sont peut-être plus nécessaires.

3. Être honnête : ne pas sous-estimer ses dépenses variables

4. Épargner sans y penser, peu importe le revenu

  • Prévoyez un fonds d’urgence. C’est le type d’épargne le plus négligé et, peut-être, le plus important. Sans coussin, toute tentative de budget échoue invariablement.
  • Optez pour un prélèvement automatique vers votre compte d’épargne (20 $ par paie, s’il le faut).

Avec un bon café ou un verre de vin et de la musique pour vous accompagner, l’exercice pourrait s’avérer plus plaisant que vous ne le croyiez! Si vous avez besoin d’accompagnement, nous sommes là pour vous aider à y voir plus clair. N’hésitez pas à nous contacter.

Recommandé pour vous