L'arnaque amoureuse : quand l'amour a un prix

Récemment divorcée, Michelle* a rencontré un « ami » par l’intermédiaire d’un site de rencontres connu. Alors que Michelle vit à Trois-Rivières, Jack vient d’Ottawa, mais habite maintenant à l’étranger. Il travaille dans le domaine des affaires et voyage très fréquemment. La distance les séparant, ils ont donc entretenu une relation amoureuse virtuelle pendant plusieurs mois.

Voici l’histoire de Michelle

Tout a commencé lorsque Jack a demandé à Michelle de le dépanner pour le paiement de son logis à l’étranger puisque son compte bancaire était gelé. Peu de temps après, il lui a raconté s’être fait voler son portefeuille lors d’une histoire rocambolesque et s’être par la suite trouvé aux prises avec des démêlés judiciaires. Après tout, disait-il, la fraude est très répandue dans cette région du monde.

Au fil du temps, les besoins en argent sont devenus de plus en plus importants et les transferts de fonds internationaux demandés par Jack se sont multipliés. Michelle lui a envoyé plusieurs milliers de dollars… et une bonne part de son estime d’elle-même.

Malheureusement, l’histoire de Michelle est un cas classique d’arnaque amoureuse. Michelle s’est effondrée lorsqu’elle a appris qu’elle servait d’intermédiaire pour transférer de l’argent à un réseau de fraudeurs. Elle était loin de se douter que Jack n’existait pas vraiment. Elle se pensait à l’abri de ce genre de fraude en tant que femme scolarisée et qui a mené une brillante carrière. Mais son histoire démontre que ça peut arriver à n’importe qui.

Grâce au soutien et à la proactivité de sa conseillère à la caisse, Michelle a été accompagnée dans la prise de conscience de sa situation.

De la relation de confiance à l’humiliation

Maîtres dans l’art de la manipulation, les fraudeurs prennent le temps de tisser une relation de confiance avec leurs victimes. Ils sont d’ailleurs très habiles pour les rassurer lorsqu’elles expriment des doutes. Pendant ce temps, les victimes sont persuadées de vivre un grand amour.

Même si ça peut prendre des mois, voire des années, avant de se rendre compte de l’arnaque, ce sont le sentiment d’avoir été dupe et la honte ressentie qui blessent les victimes d’arnaques amoureuses davantage que les pertes financières.

Une escroquerie en double

Les chances de récupérer les sommes perdues sont minces. C’est pourquoi il faut être vigilant, car des fraudeurs se font parfois passer pour des employés de la police, de la GRC, d’Interpol, etc. Ils vous promettent de récupérer l’argent perdu, à condition que vous payiez d’abord des frais d’ouverture de dossier, d’enquête, d’avocat et plus encore. C’est ce qui s’appelle une fraude de recouvrement.

Vous devez savoir qu’une vraie personne en autorité ne vous demandera jamais d’argent pour entreprendre des démarches légales de récupération de fonds.

5 indices à surveiller

Bien que d’autres stratagèmes puissent exister, voici quelques signes précurseurs d’une possible arnaque amoureuse :

  1. La rencontre se produit sur un site Internet ou une application de rencontres ou de réseautage.
  2. Pour plusieurs raisons, aucune rencontre par caméra ou en personne ne peut se concrétiser.
  3. L’amoureux (ou l’amoureuse) virtuel est ou vit à l’extérieur de la province, voire à l’étranger.
  4. Un événement hors du commun survient : accident, maladie d’un proche, frais de voyage pour se rencontrer, démêlés avec la justice, héritage à recevoir, etc.
  5. Les demandes d’argent débutent par de petites sommes, mais s’accroissent au fil du temps.

Lorsque plusieurs de ces indices s’additionnent, vous devez commencer à vous questionner. Demandez conseil à une personne de confiance si c’est votre cas. Vous pouvez également contacter votre conseiller si vous préférez en parler en toute confidentialité.

Signalement au Centre antifraude du Canada

Si cette histoire vous semble familière, c’est au Centre antifraude du Canada - Lien externe au site. Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre. que vous devez signaler votre situation. Vous pouvez également la signaler auprès de la Sûreté du Québec - Lien externe au site. Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre.. Sachez également que les victimes de ce type de fraude et leurs proches peuvent trouver du soutien auprès du Centre d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC) de leur région. Les services d’intervention professionnels du CAVAC sont gratuits et confidentiels.

N’hésitez pas à demander de l’aide auprès de votre caisse si vous souhaitez obtenir de plus amples informations par rapport au soutien et aux outils offerts par Desjardins en cas de fraude.

* Nous avons utilisé des noms fictifs afin de protéger l’identité de nos membres.

Recommandé pour vous