Miser sur le maillage et le réseautage pour mieux rebondir

Notre première vice-présidente, Services aux entreprises, Marie-Claude Boisvert, vous fait part de ses réflexions sur les occasions à saisir dans le contexte actuel.

Avec la pandémie de COVID-19, nous sommes tous en train d’apprendre comment naviguer dans une situation qui est tout à fait inédite.

Comme acteurs clés de l’économie, nous devons continuer à regarder vers l’avant et nous mettre en « mode solutions ». Avec une bonne dose de souplesse et beaucoup de ténacité.

Cela vaut non seulement pour les entrepreneurs, mais aussi pour les institutions financières, les gouvernements et les autres partenaires socioéconomiques.

Une période porteuse de nouvelles possibilités

Je considère personnellement que toute période de changement ouvre aussi la porte à de nouvelles possibilités.

Oui, il y a encore des problèmes à régler, des solutions à trouver et, malheureusement, des entreprises qui doivent mettre fin à leurs activités.

Mais, dans les semaines et les mois à venir, il y aura aussi de nouveaux besoins à satisfaire, des chaînes d’approvisionnement à reconstruire, des occasions de consolidation à saisir.

Dans le domaine financier, nous sommes là pour vous accompagner, vous, les entrepreneurs. Pour vous aider à traverser ces temps difficiles et à reprendre votre élan.

Resserrer et multiplier les liens avec nos différents partenaires

Une période de crise comme celle que nous vivons est l’occasion tout indiquée de redéfinir les liens qui nous unissent à nos partenaires, de les approfondir et, aussi, d’en créer de nouveaux. Car nous sommes tous aux prises avec la nécessité d’innover, de définir de nouvelles façons de faire et de trouver de nouvelles solutions.

Il nous faut, plus que jamais, miser sur le maillage et le réseautage entre les entreprises.

Faire du maillage, cela peut vouloir dire de parler directement à vos concurrents. Comme vous, ces derniers ont subi les effets de la crise. Vous avez peut-être des défis en commun qui vous amèneront à faire des choses ensemble dans l’avenir. Et, qui sait? La situation les dispose peut-être à envisager la possibilité de vendre… ce qui pourrait vous permettre de faire une acquisition.

Dans un même esprit de maillage et de réseautage, j’encourage souvent les entrepreneurs à utiliser pleinement le réseau Desjardins pour répondre à leurs nombreux besoins. Il m’arrive même de dire : abusez de nous ! Car notre contribution peut aller bien au-delà du financement.

Nos directeurs de comptes sont tous reliés en réseau et sont en constant dialogue entre eux. Ils peuvent vous épauler en mettant à profit leur force de groupe, qui repose sur la somme de leurs expériences et de leurs connaissances.

Nos directeurs de comptes connaissent aussi les forces et le savoir-faire de leurs clients, soit les 360 000 membres entreprises1 que nous servons. Ils peuvent donc vous mettre en relation avec d’autres entrepreneurs, qui ont des besoins ou des ressources complémentaires aux vôtres.

Chez Desjardins, nous avons également forgé de nombreux partenariats avec des organismes externes qui offrent des services apportant une réponse à certains besoins particuliers.

C’est le cas par exemple pour l’École d’entrepreneurship de Beauce (EEB) qui favorise le transfert de connaissances et d’expériences entre les diverses générations d’entrepreneurs.

C’est le cas aussi pour votresite.ca qui aide nos entrepreneurs à prendre le virage numérique et à propulser leurs activités de commerce en ligne.

Nous travaillons également avec Fundica, qui propose un outil de recherche vous permettant de trouver, parmi les 250 programmes d’aide aux entreprises offerts par les gouvernements et différentes institutions, ceux qui pourront vous être utiles.

Et je pourrais donner encore beaucoup d’exemples comme ceux-là.

En communiquant avec votre directeur de comptes Desjardins, vous vous donnez donc accès à une large gamme de ressources.

Les entrepreneurs, moteurs de la relance

Je travaille avec des entrepreneurs depuis plus de 30 ans. Je connais les qualités et les forces qui vous caractérisent. Et je suis tout à fait convaincue que ces qualités et ces forces sont encore plus importantes dans le contexte actuel.

Nous avons besoin de votre audace, de gens comme vous qui refusent d’être paralysés par la peur et l’incertitude.

Nous avons besoin de gens de vision, capables d’anticiper ce qui sera pertinent dans les mois et les années à venir et de l’amener au marché.

Nous avons besoin de gens qui savent se réinventer et rebondir.

En misant sur ces qualités entrepreneuriales et grâce aussi à notre capacité à nous serrer les coudes et à travailler tous ensemble, j’ai confiance en notre capacité collective à rebondir.

Chez Desjardins, c’est dans cet esprit de travail en commun et de solidarité que nous envisageons les défis à relever.

1 Décembre 2019.