De l'aide financière pour les études des enfants de familles à revenu modeste

Épargner dans un régime enregistré d’épargne-études (REEE)? Oui, mais comment faire avec un revenu modeste? Le Bon d’études canadien (BEC) vous aide à mettre jusqu’à 2 000 $ de côté pour les études postsecondaires de vos enfants. Suivez le guide.

Angela Iermieri, planificatrice financière au Mouvement Desjardins, vous présente les grandes lignes de ce programme d’aide aux études du gouvernement canadien.

Qui est admissible au Bon d’études canadien?

Si votre revenu familial net est inférieur au seuil déterminé - Lien externe au site. Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre. par le gouvernement, votre enfant peut recevoir le BEC s’il :

  • est né en 2004 ou après
  • a un numéro d’assurance sociale (NAS) valide
  • réside au Canada
  • est nommé bénéficiaire d’un REEE

Comment ça marche?

Si votre enfant est admissible au BEC, le gouvernement du Canada verse une contribution pouvant atteindre 2 000 $ dans son REEE.

Les versements se font de la manière suivante :

  • 500 $ pour la première année d’admissibilité et 25 $ supplémentaires pour payer les frais d’ouverture du REEE
  • 100 $ pour chaque année d’admissibilité jusqu’à ce que votre enfant fête ses 15 ans

La bonne nouvelle, c’est que vous n’avez pas besoin de cotiser au REEE de votre enfant pour demander le BEC. Si votre enfant est admissible, le gouvernement versera le montant alloué dans son REEE.

Si votre enfant n’est pas admissible lors de l’ouverture de son REEE, mais qu’il le devient par la suite, il pourra recevoir le BEC.

Notez que cette subvention n’a aucun effet sur les autres prestations que vous recevez du gouvernement du Canada.

Qu’est-ce que le REEE?

C’est un régime qui permet :

  • de mettre de l’argent de côté pour les études de votre enfant après le secondaire
  • d’accumuler un capital et de le faire fructifier à l’abri de l’impôt
  • de profiter de subventions gouvernementales intéressantes :
    • la Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE), pouvant atteindre 7 200 $
    • l’incitatif québécois à l’épargne-études (IQEE), d’un maximum de 3 600 $
    • le Bon d’études canadien (BEC) qui, on l’a vu, peut aller jusqu’à 2 000 $

L’argent du REEE permet de couvrir les dépenses liées aux études à temps plein ou à temps partiel de votre enfant dans un programme offert par un établissement d’enseignement postsecondaire, un cégep, un collège, une école de métiers ou une université.

Si votre enfant ne poursuit pas ses études après le secondaire, il ne pourra pas bénéficier de ces subventions. Le BEC devra être remboursé au gouvernement canadien, alors que la SCEE et l’IQEE pourraient être transférés à un frère ou à une sœur. Sinon, ces aides devront elles aussi être remboursées.

Pour rendre les choses plus concrètes, le calculateur REEE - Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre. vous permet d’évaluer rapidement combien vous pourriez accumuler pour les études de vos enfants selon la somme investie et les subventions reçues.