Trouver sa motivation dans un contexte incertain

Dans cet article, on vous présente Marie-Hélène et Elliot, deux jeunes du secondaire qui ont redoublé d’ardeur dans leurs ambitions scolaires au lieu de s’arrêter. Deux histoires inspirantes qui montrent qu’on peut accomplir de grandes choses quand on fait preuve de persévérance. Et surtout, quand le cœur y est.

En mars 2020, la vie prend un tournant inattendu. Du jour au lendemain, tout ferme. Tout le monde voit sa routine chamboulée, mais surtout les jeunes, qui se retrouvent soudainement confinés à la maison, sans savoir quand ils pourront retourner en classe. Malgré tout, certains y trouvent une occasion de se démarquer.

Un projet à vocation communautaire et écologique pour finir le secondaire

Marie-Hélène, 16 ans, savait depuis un moment déjà que son projet de fin de secondaire aurait comme objectif de redonner à la société. Alors que la motivation était en baisse chez la plupart des jeunes, elle a saisi le confinement comme une occasion en or de mettre les bouchées doubles et de se plonger dans son projet personnel. Son idée lui est venue d’un constat désolant : ce n’est pas tout le monde qui a la chance d’avoir des biens qui leur appartiennent. C’est ainsi qu’elle s’est fixé l’objectif d’aider d’autres enfants et familles à avoir la même chance qu’elle a eue en grandissant.

Avec l’aide de sa mère, Marie-Hélène part à la chasse aux objets abandonnés par ceux qui, trop souvent, jettent des objets encore en bon état. Elle rapporte ensuite ses trouvailles à la maison, puis les classe en différentes catégories. Certains objets ont besoin d’être nettoyés seulement, certains nécessitent un peu de travail pour recoller une pièce, par exemple, alors que d’autres sont vraiment abîmés et complètement à refaire. Comme elle n’a aucune connaissance en la matière, elle fait ses propres recherches pour perfectionner ses habiletés manuelles.

Mais l’Internet a ses limites : lorsqu’elle a besoin d’un coup de main, c’est à son grand-père qu’elle fait appel. Au cours de l’été, Marie-Hélène travaille sans relâche. Au total, elle réussit à rassembler 231 morceaux de vêtements, plus de 90 jouets et environ 70 objets divers. Elle compte remettre le tout à la Société de Saint-Vincent de Paul, un organisme qui distribuera les biens gratuitement aux personnes dans le besoin. Prochaine étape : remplir son journal de bord et compléter la documentation pour déposer son projet final en décembre.

Il ne faut rien tenir pour acquis, car tout peut basculer du jour au lendemain. Elle conseille à tous les jeunes de prendre le temps d’apprendre à se connaître; pour elle, c’est la clé de la motivation.

Après le secondaire, cette jeune femme brillante et sensible aux autres a l’intention de poursuivre ses études en sciences humaines au cégep. Elle ne sait pas encore ce qu’elle veut faire plus tard, mais elle sait qu’elle aime tout ce qui touche à l’être humain, aux émotions et à l’entraide. C’est ce qui lui permet de rester centrée. Ce qu’elle retient du confinement? Il ne faut rien tenir pour acquis, car tout peut basculer du jour au lendemain. Elle conseille à tous les jeunes de prendre le temps d’apprendre à se connaître; pour elle, c’est la clé de la motivation.

Marie-Hélène épate par sa générosité, sa discipline et son positivisme. Elle réussira tout ce qu’elle entreprendra avec brio!

Vidéo Tous ensemble

Résumé de la vidéo (1 min 30 s)
Desjardins nous présente deux adolescents, Elliot et Marie-Hélène, qui ont persévéré dans leur projet scolaire pendant le confinement, et pour qui on a préparé un spectacle de drones.

La musique, un point d’ancrage solide dans une période incertaine

Elliot, 16 ans, a toujours été un bon élève. Pourtant, même s’il est conscient que les matières comme les maths et la chimie sont une voie sûre pour l’avenir, ce n’est pas ce qui le fait vibrer. Lui, c’est la musique qui l’intéresse plus que tout. Il joue du piano depuis l’âge de 5 ans et de la guitare depuis son entrée au secondaire. Quand la pandémie éclate, le musicien en herbe en profite pour consacrer tout son temps à son art. Alors que la plupart de ses amis se tournent vers les jeux vidéo, lui compose, écrit des paroles de chanson et explore des genres musicaux qu’il ne connaît pas, comme le rap, le classique et le jazz. Le confinement lui permet d’élargir ses horizons, et de devenir un véritable artiste.

À l’école, on apprend à se connaître et à savoir ce qu’on veut. L’important, c’est de se fixer un objectif et d’essayer de l’atteindre du mieux qu’on peut.

Durant l’été, il fait écouter ses compositions à des amis musiciens, qui l’invitent alors à se joindre à leur groupe puis à enregistrer dans un studio de Saint-Élie-de-Caxton. Au moment où nous écrivons cet article, ils travaillent sur leur premier album. Il faut dire qu’Elliot a la chance d’être bien entouré : ses parents sont de grands mélomanes qui l’encouragent depuis toujours, son professeur de musique l’a beaucoup poussé à se perfectionner, et même Philippe Brach lui a envoyé une vidéo pour l’encourager à poursuivre la musique. Pour la petite histoire, Elliot a dédié une chanson de l’artiste à une amie atteinte du cancer pendant Secondaire en spectacle. Il a remporté la deuxième place au concours et a remis son prix à une fondation qui lutte contre la maladie. Une connaissance a alors fait parvenir la vidéo de sa prestation à Philippe Brach, et on connaît la suite!

L’exploration qu’il a faite dans les derniers mois lui a donné envie de continuer sur sa lancée et de cultiver son talent. Il a donc décidé de s’inscrire au cégep en musique jazz. Son message pour ceux qui ont du mal à rester motivés? À l’école, on apprend à se connaître et à savoir ce qu’on veut. L’important, c’est de se fixer un objectif et d’essayer de l’atteindre du mieux qu’on peut. Son choix de programme fait, il ne reste plus qu’à lui souhaiter tout le succès possible!

Tous engagés pour la jeunesse

Pendant le confinement, les jeunes ont fait des choses extraordinaires. Armés de créativité, de débrouillardise et de sensibilité, ils trouvent toujours le moyen de nous surprendre, même dans les moments les plus incertains. Desjardins est fière d’encourager la motivation scolaire en soutenant des projets qui font briller nos jeunes. Ensemble, nous souhaitons concrétiser leurs idées porteuses et originales pour transformer l’avenir de tous.

Pour partager avec vous tout le plaisir derrière la production de la vidéo, voici le making of pour vous faire vivre les coulisses!

Vidéo Vidéo des coulisses

Résumé de la vidéo (1 min 30 s)
Il s’agit d’une vidéo montrant le tournage réalisé par Desjardins visant à mettre en valeur Elliot et Marie-Hélène, deux jeunes qui ont fait preuve de persévérance au cours de la pandémie, en leur offrant un spectacle de drones.

Recommandé pour vous