5 avantages d'une saine gouvernance en temps de crise

Quel est le lien entre la bonne gouvernance et la résilience d’une entreprise? Dans un contexte où l’imprévisibilité règne, vous investissez sans doute un temps et une énergie considérables pour maintenir votre entreprise à flot et la faire avancer. Votre réseau de conseillers ou votre conseil d’administration (CA) pourrait bien vous servir de gouvernail pour traverser les remous à venir. Voici 5 grands avantages à exercer (ou à adopter!) de saines pratiques de gouvernance dans le cadre de la crise actuelle, selon Éric Veilleux, directeur senior investissement, et Isabelle Gagnon, directrice gouvernance des PME chez Desjardins Capital.

1. Vous avez des alliés sur qui compter

Si vous êtes dans les affaires, vous avez certainement déjà de précieux alliés que vous pouvez sonder sur des questions importantes en matière de gestion d’entreprise. Que ces alliés prennent la forme d’un comité de direction, d’un mentor, d’un conseil de famille, d’un comité consultatif ou d’un CA, vous gagnez à les garder encore plus près de vous.

Le CA peut avoir mauvaise presse auprès de certains entrepreneurs. Certains préjugés tenaces subsistent et véhiculent la perception qu’un CA est lourd, encombrant, voire inquisiteur. C’est vrai, votre CA a bel et bien des responsabilités en matière de conformité, de reddition de compte et de gestion de risques. Mais il a également le rôle de stimuler la création de valeur dans votre entreprise. Durant une crise, il ne faut surtout pas hésiter à travailler encore plus étroitement avec votre comité consultatif ou votre CA. Plus vos communications seront transparentes, plus votre comité consultatif ou votre CA sera apte à vous appuyer.

« Ce qui importe ici, c’est de maintenir un lien fort avec vos alliés. »

Au plus fort de la crise, certains chefs d’entreprise ont même augmenté la fréquence de leurs rencontres avec le CA à une par semaine! Si votre entreprise n’est pas dotée de règles de gouvernance formelles, continuez à consulter vos collaborateurs habituels et n’hésitez pas à leur soumettre des questions difficiles pour bénéficier d’une diversité de points de vue.

2. Gardez votre concentration dans le feu de l’action

Dans le chaos, il est normal de commencer par éteindre les feux et de réagir aux mauvaises surprises. Prenez le temps d’échanger avec votre comité consultatif ou votre CA pour vous assurer que votre organisation est en mesure d’encaisser les contrecoups de la crise.

« Outre la rentabilité de vos activités, une des composantes les plus importantes à surveiller est l’état de vos ressources humaines. »

Dans la foulée des derniers mois, vous avez peut-être dû laisser partir des acteurs importants. De tels changements viennent souvent fragiliser le moral des troupes, et il est difficile d’obtenir un portrait juste du niveau de motivation de ses employés quand on interagit seulement à distance.

Votre CA joue un rôle fondamental pour vous guider dans votre réflexion en la matière. Mettez-le à profit dans l’établissement d’un plan qui vous permettra de recentrer votre entreprise sur ses objectifs de fond et de préserver vos ressources humaines. Une fois que vous aurez ciblé des problèmes précis à résoudre, votre CA vous aidera à déterminer les indicateurs à suivre de près, et ceux à ajouter au tableau de bord. Ici, la bonne gouvernance est votre rempart contre l’incertitude.

3. Retrouvez votre vision à long terme

La crise a suscité une croissance pour certaines entreprises, et une réduction des activités pour d’autres. Si vous vous retrouvez dans cette deuxième catégorie, l’ADN de l’entreprise doit demeurer au cœur de vos préoccupations. Au milieu des remous d’une crise, alors que votre attention se portera naturellement sur le maintien des opérations, ce n’est pas une mince affaire. Comment donner un sens à cette crise? Quelles sont les répercussions de la crise sur le modèle d’affaires de l’entreprise, sur ses activités? Votre comité consultatif ou CA a un rôle clé à jouer pour vous aider à vous projeter plus loin dans le temps.

Il pourrait même vous aider à mieux anticiper une crise. Si on prend le contexte de février 2020 comme exemple, on constate que les entreprises ayant pu compter sur des administrateurs bien au fait de la situation en Asie et en Europe ont réussi à anticiper et à ajuster leurs pratiques et leurs stratégies avant que le marché subisse un grand choc.

Plus généralement, un CA partage les valeurs fondamentales de votre entreprise et se prononce en fonction de principes clairs, préalablement établis avec vous. Autrement dit, sa vision de l’avenir de l’organisation devrait être en harmonie avec la vôtre. Même si vous suivez votre plan de contingence à la lettre, la situation évolue à un tel rythme que vous gagnez à faire appel à votre CA pour prendre un peu de recul. C’est l’occasion de réitérer votre vision et d’établir ensemble un plan de sortie de crise qui, ultimement, vous aidera à mener votre entreprise dans la direction que vous avez choisie.

4. Explorez de nouvelles solutions

Vous retrouvez-vous malgré vous devant de tout nouveaux défis organisationnels, financiers et humains? Unissez vos forces avec celles du CA. Si vous vous trouvez dans une situation où vous devez prendre la décision difficile de laisser partir du personnel ou des collaborateurs, par exemple, vous pourriez compter sur l’appui de vos conseillères et conseillers ou des membres de votre CA afin de trouver ensemble la meilleure solution possible.

Inversement, vous êtes peut-être aux prises avec un problème de rétention du personnel ou d’attraction de la main-d’œuvre. Dans un tel cas, vos administrateurs et administratrices peuvent mettre à profit leurs expériences spécifiques et leurs réseaux pour vous conseiller sur la manière de mettre en place des mécanismes de rétention ou d’attraction novateurs.

Dans les derniers mois, nous avons vu plusieurs cas inspirants de collaboration entre les chefs d’entreprise et leur CA. Le secteur de la restauration, parce que durement touché, nous a donné de beaux exemples d’innovation. Confronté à l’obligation de fermer tous ses restaurants, un chef d’entreprise, bien appuyé par des conseillers externes, est arrivé à transformer ses activités. Il a mis sur pied un service de traiteur spécialisé en boîtes-repas, conçues spécialement pour les participants aux téléconférences. Grâce à cet apport créatif, la chaîne de restaurants a réussi à générer des revenus et à maintenir des équipes en place malgré les temps difficiles.

5. Prenez des décisions éclairées

En tant que chef d’entreprise ou membre d’une équipe de direction, c’est ce que vous faites tous les jours, plusieurs fois par jour. Toutefois, le climat actuel est trouble, et le brouillard ambiant pourrait vous faire douter de vos décisions. Est-ce une bonne idée d’étendre vos activités à un nouveau secteur prometteur? De saisir l’occasion d’acquérir un compétiteur affaibli par la situation économique actuelle? Devriez-vous chercher de nouvelles formes de soutien pour propulser votre dernière innovation? Comment faire pour exercer un leadership permettant la rétention des meilleurs talents? Comment bien communiquer afin de soutenir le moral des troupes en pleine pandémie?

Vous pourriez atténuer plusieurs inquiétudes et préoccupations en développant l’habitude de demander conseil à vos fidèles collaborateurs ou à votre CA sur diverses problématiques. En entretenant des relations étroites et transparentes, vous maintiendrez l’assurance et l’aplomb dont vous avez besoin pour diriger votre entreprise.

En somme, votre réseau de soutien est là en appui à vous et à votre comité de direction. Dans une période caractérisée par les imprévus, des relations étroites avec votre CA ou votre comité consultatif peuvent vous aider à poursuivre vos grands objectifs et à garder le cap. En favorisant une saine gouvernance même en temps de crise, vous vous offrez les meilleures chances possible de surmonter le prochain défi, et tous ceux qui suivront.

Pour en savoir plus : 

Vidéo La gouvernance en temps de pandémie

Résumé de la vidéo (25 min 50 s)
Écoutez les conseils d’Isabelle Gagnon, directrice, Gouvernance des PME, Desjardins Capital, dans ce balado animé par Les Dérangeants.

Recommandé pour vous