L'entrepreneuriat et le mentorat : des alliés précieux

Être entrepreneur, c’est prendre constamment des décisions. La pression peut parfois être forte – encore plus pour les jeunes entrepreneurs. Une bonne solution? S’allier avec un mentor! Cynthia Savard, propriétaire d’Oraki, et Philip Oligny, président de Kartus, nous expliquent ce que le mentorat a changé dans leur parcours entrepreneurial.

L’appel de l’entrepreneuriat

Choisis parmi plus de 400 candidatures, Cynthia Savard et Philip Oligny figurent parmi la cohorte 2020 du concours Adopte inc. Ces fiers entrepreneurs ont eu la chance de se faire « adopter » par des personnalités d’affaires expérimentées.

Dessinatrice dans l’industrie de la mode durant une quinzaine d’années, Cynthia Savard a ressenti l’appel de l’entrepreneuriat lorsqu’un fournisseur s’est présenté à son bureau avec un échantillon de tissus créé à partir de bouteilles de plastique recyclées. La maman végane de deux enfants, respectueuse de l’environnement et adepte de yoga, a alors décidé de fonder Oraki sur la base de ses valeurs profondes. Parmi les objectifs qu’elle s’est donnés avec Oraki : produire des vêtements de manière à limiter l’empreinte écologique et à éviter les surplus d’inventaires. Cinq ans après s’être lancée en affaires, l’entrepreneure s’est inscrite au concours entrepreneurial Adopte inc. L’entrepreneure cherchait avant tout à élargir son réseau de contacts pour socialiser et trouver des solutions à certains de ses enjeux.

« Le mentorat est arrivé dans un moment spécifique et très important dans mon parcours d’entrepreneur. J’ai eu besoin de conseils et d’avoir un mentor de confiance et d’expérience pour m’épauler et cela a fait toute une différence pour moi. »

Philip Oligny a lancé Kartus en juillet 2018, après avoir réalisé une importante phase en recherche et développement. Cette compagnie née d’un projet universitaire en génie mécanique propose des fauteuils roulants adaptés à la course et aux activités de plein air. Un an plus tard, il a déposé sa candidature au concours Adopte inc. L’entrepreneur souhaitait bénéficier de conseils pour prendre des décisions éclairées.

Matchs parfaits!

Lors d’une soirée réunissant les participants d’Adopte inc. en mars 2020, Cynthia Savard est allée présenter son entreprise à l’adopteur Jean-Yves Bourgeois, premier vice-président, Services aux entreprises chez Desjardins. « Lors de son discours de présentation, M. Bourgeois avait affirmé qu’il désirait travailler avec une jeune entreprise qui avait à cœur l’avenir de la planète, soit exactement la mission d’Oraki! »

Était également présent à cette soirée, Philip Oligny, président de Kartus. « J’ai eu la chance d’être adopté par Gérald St-Aubin, vice-président, Stratégies et Marketing Entreprises chez Desjardins. Ce dernier a été séduit par la dimension sociale de mon entreprise. Savoir bien s’entourer est un principe bien connu en entrepreneuriat, et c’est ce que me permet Adopte inc. Au-delà du mentorat, une multitude de personnes chez Desjardins travaillent fort pour nous aider, c’est motivant! »

L’expérience avec un grand E!

L’un des bénéfices du programme d’Adopte inc., c’est la contribution annuelle de 24 000 dollars. Ce montant permet aux jeunes entrepreneurs de se consacrer à 100 % à la croissance de leur entreprise. Un programme de formation et plusieurs autres avantages financiers leur sont également offerts.

Se lancer en affaires comporte son lot de défis. Chaque jour, des décisions doivent être prises. Pour Philip Oligny, les échanges avec son mentor ont été fructueux.

« Il est arrivé à un moment important, alors que j’avais embauché un ami au développement des ventes. Je n’étais pas convaincu qu’il s’agissait de la bonne personne pour le poste. J’ai fait part de mes préoccupations à Gérald, et de façon diplomate et objective, il m’a fait remarquer que ma décision était déjà prise. »

Dès sa première conversation avec son mentor, Cynthia Savard est entrée dans le vif du sujet. « J’avais d’énormes décisions à prendre au niveau financier, et j’étais bien heureuse de pouvoir compter sur un homme d’affaires d’expérience pour m’orienter. Jean-Yves m’a entre autres aidé à créer mon dossier de financement pour obtenir ma marge de crédit avec Desjardins - une étape importante pour Oraki. Je me sens libre de discuter avec lui de mon entreprise, de mes préoccupations et de ma vision d’affaires. Je suis une entrepreneure passionnée, alors que Jean-Yves est plutôt calme et réfléchi. Il m’aide à prendre du recul pour mieux diriger mes actions. Avoir à mes côtés un mentor qui a côtoyé plusieurs entrepreneurs au cours de sa carrière représente une belle occasion d’élargir mon réseau, même en temps de pandémie », confie l’entrepreneure.

Une immersion entrepreneuriale unique

Bien plus qu’un coup de pouce à la relève, le mentorat permet d’obtenir des conseils et des outils pour démarrer et développer son entreprise.

Les conseils et les apprentissages reçus par Gérald St-Aubin ont permis à Philip Oligny de croire en ses capacités d’entrepreneur. « C’est une chance de pouvoir compter sur cet appui de taille. Les rencontres m’ont également forcé à prendre acte des bons coups - qu’on oublie vite parfois. J’ai envie de voir plus grand, d’avoir un plus grand rayonnement. Des personnes à mobilité réduite vivant aussi loin qu’en Nouvelle-Zélande et en Australie roulent dans des fauteuils adaptés Kartus! ».

Quant à Cynthia Savard, être une adoptée lui a également permis de faire croître son entreprise. Oraki prépare une collection de vêtements destinée aux hommes ainsi que d’autres types de produits fabriqués à partir de matières recyclées. Dans un avenir rapproché, elle désire conquérir le marché du Canada anglais. « Les conseils, les contacts et l’accompagnement reçus d’Adopte inc. m’ont permis de propulser mon entreprise encore plus loin. C’est une occasion que les jeunes entrepreneurs ne doivent pas laisser passer! »

Les critères de sélection d’Adopte inc.

Qui peut être adopté?

  • L’entrepreneur doit être à la tête de l’entreprise qu’il a fondée.
  • Il doit être âgé de 18 et 39 ans.
  • Il doit être actionnaire majoritaire de son entreprise.
  • Il doit travailler à temps plein pour son entreprise.

Quels sont les bénéfices?

  • Une contribution annuelle de 24 000 dollars.
  • 12 rencontres de coaching avec un mentor.
  • Un programme de formations offert par des experts du monde de l’entrepreneuriat.
  • Des avantages financiers (vous profiterez gratuitement d’un compte d’opérations et d’un service de paye de Desjardins).

Pour obtenir plus d’informations : www.adopte-inc.com - Lien externe au site. Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Pour toute question, n’hésitez pas à communiquer avec le centre Desjardins Entreprises de votre région.

Recommandé pour vous