Épargne-retraite : 5 conseils pour apaiser vos inquiétudes

Au Canada, l’espérance de vie allonge continuellement et atteint maintenant 80 ans chez les hommes et 84 ans chez les femmes en moyenne1. Vivre plus longtemps, c’est bien si vous avez l’épargne nécessaire pour vivre toutes ces années supplémentaires avec le niveau de vie désiré.

En tant que planificatrice financière, Angela Iermieri connaît bien vos plus grandes inquiétudes à l’approche de la retraite. Elle partage avec vous ses conseils pour vous aider à les apaiser.

1. La longévité

Situation type :
Brigitte pense qu’elle n’aura pas assez d’épargne pour s’offrir une retraite confortable si elle vit au-delà de 85 ans, d’autant plus que sa famille compte déjà quelques centenaires.

Conseil :
Bien planifier son plan de décaissement, afin de faire durer son épargne le plus longtemps possible.

Dans le langage financier, dès le moment où vous prenez votre retraite, vous faites face au risque de longévité. Même si cette affirmation semble étrange, elle est bien réelle! En effet, les statistiques - et la famille de Brigitte! - révèlent que nous vivons en général quelques années de plus que les générations précédentes. Par conséquent, vous devez avoir en tête de faire durer votre épargne le plus longtemps possible.

Avec l’aide de votre conseiller, vous pourrez utiliser des hypothèses d’espérance de vie plus élevée afin d’éviter que votre capital s’épuise de votre vivant.

2. L’endettement

Situation type :
En raison d’un arrêt de travail, Chantal a dû reporter le paiement de certaines factures mensuelles pendant quelques mois, et doit une somme considérable à ses créanciers.

Conseil :
Revoir ses engagements financiers et son budget de retraite, tout en regroupant ses dettes, pour maintenir sa santé financière.

Malgré toute votre bonne volonté, il est possible que vous vous retrouviez avec des dettes à l’approche de la retraite. Des solutions existent pour vous permettre de chasser l’insécurité qu’une telle situation pourrait engendrer.

Pour vous donner plus de latitude, vous devriez imiter Chantal et revoir l’ensemble de vos engagements financiers, tout en vous fixant comme objectif de régler vos dettes avant votre retraite ou le plus rapidement possible.

Il pourrait aussi être avantageux pour vous de regrouper vos créances en un seul paiement, d’utiliser la valeur de votre maison pour emprunter à taux plus bas ou d’accélérer le remboursement des dettes dont le taux d’intérêt est le plus élevé.

Et s’il ne vous est pas possible d’éliminer l’ensemble de vos dettes avant de quitter le marché du travail, n’oubliez pas de les inclure dans votre budget de retraite. Vous pourrez ainsi vous acquitter de ces responsabilités financières, sans impacter vos projets.

3. Le rendement et la volatilité

Situation type :
John passe des nuits plutôt blanches lorsque les marchés sont volatils et que les fluctuations des cours menacent le rendement de ses placements.

Conseil :
Diversifier son portefeuille, en fonction de son profil d’investisseur et de sa tolérance au risque, et continuer d’investir à la retraite.

Personne ne peut prévoir avec certitude les mouvements de la Bourse et la progression de ses placements. C’est comme ça! Si vous êtes un peu comme John, vous pourriez cependant réagir plus calmement aux fluctuations des marchés et mieux dormir en diversifiant votre portefeuille, tout en vous assurant de respecter votre profil d’investisseur et votre tolérance au risque.

L’inflation

Quand l’inflation est à la hausse, c’est un signe que les prix augmentent et que la vie coûte plus cher. Si vos revenus de retraite sont indexés à l’inflation, vous pourriez maintenir votre pouvoir d’achat en cas de flambée des prix. Par exemple, les rentes des gouvernements seraient ajustées en conséquence. Il en irait de même de certaines rentes des fonds de retraite d’employeurs, bien que d’autres ne seraient pas bonifiées.

Des rentes non indexées à l’inflation auraient quant à elles un effet négatif sur vos revenus futurs. C’est pourquoi il est recommandé d’augmenter annuellement votre taux d’épargne ou la somme épargnée pour atteindre vos objectifs de retraite. Vous pourrez ainsi avoir pour objectif de faire croître vos investissements à un taux plus élevé que celui de l’inflation.

4. Les imprévus

Situation type :
Ari n’a pas prévu de coussin pour les urgences dans son budget de retraite; il espère fortement que tout ira bien.

Conseil :
Constituer un fonds d’urgence pour pallier les imprévus, sans devoir piger dans son épargne-retraite.

Séparation, accident, blessure : voilà autant d’événements fortuits qui pourraient avoir un impact sur votre épargne-retraite. Bien entendu, des situations de ce genre sont imprévisibles, mais contrairement à Ari, vous pouvez en limiter les effets en constituant un fonds d’urgence - Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre. que vous n’utiliserez… qu’en cas d’urgence!

5. La santé2

Situation type :
Tout va bien présentement pour Emma, mais plusieurs membres de sa famille ont un historique de maladies cardiovasculaires, ce qui la préoccupe plus qu’elle ne veut bien l’admettre.

Conseil :
Prendre soin de soi et se doter de protections santé adéquates.

Comme Emma et plusieurs autres futurs retraités, vous vous demandez peut-être si votre état de santé vous permettra de vivre une retraite comme vous l’imaginez. Personne ne connaît la réponse à cette question! Cependant, en prenant des mesures de prévention visant à préserver votre santé, vous augmenterez vraisemblablement vos chances de vous tenir loin de votre médecin et des hôpitaux une fois votre retraite entamée.

Et pour chasser davantage vos inquiétudes face à la maladie, revoyez vos couvertures d’assurance. Les protections dont vous bénéficiez maintenant pourraient vous être utiles une fois à la retraite et vous éviter de gruger votre épargne en cas de pépin. Vous gagnerez ainsi en tranquillité d’esprit, ce qui sera très bon pour votre santé physique et mentale!

Vous avez besoin d’aide?

En planifiant votre retraite, vous cultiverez votre tranquillité d’esprit. Et si vous avez besoin d’aide pour trouver des solutions adaptées pour vous, n’hésitez pas à contacter votre conseiller.

1. Institut de la statistique du Québec.

2. Pour le Québec seulement.

Recommandé pour vous