La procuration : est-ce pour vous?

Avec les années qui passent, il pourrait venir un moment où vous vous sentirez moins à l’aise avec la gestion de vos finances. Ou vous ne voudrez peut-être plus vous tracasser avec celles-ci. Vous pourriez alors demander l’aide d’une personne de confiance en recourant à une procuration.

Pour le Québec seulement

Avant d’aller de l’avant avec cette décision importante, voici ce que vous devez savoir de la procuration.

Les 3 questions les plus courantes

De plus en plus de gens choisissent de signer une procuration, et ce, même si une certaine incompréhension persiste par rapport à ce type de contrat. Mettons la table avec trois questions qui reviennent très souvent!

1. Qu’est-ce qu’une procuration?

Il s’agit d’un contrat qui autorise la personne que vous désignez comme procureur (ou mandataire) à administrer vos biens pour vous, le mandant, durant une période déterminée ou non. Elle permet notamment au procureur d’effectuer en votre nom toutes les transactions financières que vous désirez (retrait, dépôt, paiement de factures, signature de chèques, achat ou vente de biens de consommation et autres).

2. Pourquoi avoir recours à un tel document?

Les raisons pouvant vous amener à considérer la procuration sont multiples (ex. : absence prolongée, voyage, difficulté de déplacement, inconfort avec certains produits de placements), mais ont toutes un objectif en commun : vous faciliter la vie!

3. Qui peut signer une procuration?

Au Québec, tout individu de 18 ans et plus, considéré comme apte, peut signer une procuration désignant une personne de confiance pour agir en son nom.

Les 3 éléments importants à savoir

La procuration demeure méconnue. Voici trois éléments à savoir si vous avez donné une procuration ou si vous pensez le faire dans un futur rapproché.

No 1 :
Vous demeurez responsable de vos biens
Vous devez savoir que la procuration ne vous retire pas la responsabilité des décisions prises pour vous. Dans la mesure où vous êtes toujours apte à prendre vos propres décisions, il vous revient la responsabilité de surveiller les opérations et les transactions effectuées par votre procureur, afin de vous assurer qu’elles répondent à vos besoins et soient alignées avec vos attentes.

Après tout, votre procureur ne devient pas propriétaire de vos avoirs ni de vos possessions. C’est vous qui demeurez responsable, même si vous ne souhaitez plus participer à la gestion quotidienne de vos finances!

No 2 :
Votre procureur doit agir dans votre intérêt
Précisons également qu’aucun type de procuration ne permet à votre procureur de disposer de votre argent comme bon lui semble. Votre procureur obtient simplement l’autorisation de gérer vos biens pour vous, de la même façon que vous le feriez vous-même. Il doit donc agir dans votre intérêt et en conformité avec vos volontés.

Il est conseillé de vous entendre avec lui sur le degré de latitude que vous lui laisserez pour administrer le tout, de même que sur la durée de la procuration.

No 3 :
Votre institution financière n’est pas tenue de collaborer avec votre procureur
La procuration est un contrat liant un mandant et son procureur. Vous aurez donc compris que l’institution financière n’est pas impliquée dans cette entente, et n’est pas tenue de collaborer avec ce dernier. Il s’agit d’un privilège qu’elle accorde à son membre et client, et non un droit. Si vous choisissez de donner une procuration à un proche, il se pourrait donc que votre institution financière vous contacte directement pour valider des informations ou des transactions, ou si elle a des raisons de penser que vous êtes victime d’exploitation financière - Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Et si jamais des irrégularités étaient décelées dans vos comptes ou vos placements, vous pourriez retirer la procuration et désigner un nouveau procureur. Le processus variera cependant en fonction du type de procuration que vous avez choisi. Il est donc conseillé de réfléchir au préalable à d’éventuels remplaçants en cas de besoin.

Les 5 conseils à retenir

En suivant les quelques conseils ci-dessous liés à la procuration, vous prendrez de meilleures décisions et vous serez moins vulnérable face à certaines situations qui pourraient se produire.

  1. Prenez le temps de partager vos attentes avec votre procureur, notamment en ce qui concerne vos placements, et rappelez-lui qu’il doit obtenir votre autorisation pour tout changement important, si c’est ce que vous désirez.
  2. Précisez quels achats vous lui permettez de payer à partir de vos comptes et rappelez-lui que pour toute autre dépense, vous devez donner votre accord.
  3. Consultez vos relevés de compte sur une base régulière pour vous assurer que toutes les transactions qui y apparaissent sont légitimes.
  4. Choisissez un procureur qui veut votre bien et non vos biens, et identifiez une autre personne digne de confiance pour prendre la relève au besoin.
  5. Prenez note que votre caisse pourrait vous contacter si des mouvements suspects étaient observés dans votre compte; celle-ci fait preuve de vigilance pour vous et votre bien-être lui tient à cœur.

Pour toute question par rapport à la procuration, n’hésitez pas à votre conseiller ou un conseiller juridique.

Ressources utiles :

Pour plus d’information concernant la procuration, consultez Éducaloi - Lien externe au site. Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Recommandé pour vous