5 questions communes sur l'Assurance prêt de Desjardins

Assurer son prêt hypothécaire, ça sert à quoi? Est-ce vraiment nécessaire? Pourquoi me munir d’une protection supplémentaire?

Personne n’est à l’abri d’un accident ou de problèmes de santé. Le rôle de l’Assurance prêt est précisément de vous prémunir contre l’incapacité à rembourser votre prêt, en cas d’invalidité ou de décès. Voici 5 questions communes sur l’Assurance prêt de Desjardins, et les réponses à ces interrogations.

« Si j’ai déjà une assurance vie individuelle, ai-je besoin d’assurer mon prêt hypothécaire? »

Il faut savoir que ce sont deux produits bien distincts, qui répondent à des besoins différents. L’Assurance prêt est le produit tout désigné pour protéger le financement de votre maison en cas d’invalidité ou de décès. L’assurance vie individuelle, elle, vous permet de laisser de l’argent à vos bénéficiaires advenant votre décès.

L’achat d’une maison est certainement l’un des plus gros investissements de votre vie, voire le plus gros. Comme pour tout ce qui vous tient à cœur, il importe de le protéger. La maison représente un poste budgétaire considérable dans l’organisation des finances domestiques. Ainsi, un accident, une dépression ou une maladie qui entraînerait votre invalidité viendrait potentiellement compromettre votre capacité à payer votre prêt et mettrait par conséquent en péril le paiement de vos versements hypothécaires. L’Assurance prêt couvre vos paiements hypothécaires pendant toute la durée de votre invalidité, vous dégageant l’esprit de cette charge financière et facilitant d’autant plus votre rétablissement. Et en cas de décès, l’Assurance prêt vous permet de libérer votre succession de cette dette, complètement ou partiellement selon le pourcentage de couverture choisi.

L’idéal est donc d’avoir les deux produits : l’Assurance prêt de Desjardins pour éviter de laisser une dette à vos proches en cas de décès et l’assurance vie individuelle, puisque cette dernière vous permettra de couvrir les frais funéraires et, si c’est votre souhait, de laisser de l’argent à vos proches à votre décès, une somme exempte de votre dette immobilière. Rencontrer un conseiller en sécurité financière - Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre. vous aidera à faire l’analyse de vos besoins en assurance pour compléter vos protections.

« En cas d’invalidité, mon assurance salaire n’est-elle pas suffisante? »

À elle seule, l’assurance salaire n’est pas nécessairement suffisante pour couvrir vos paiements hypothécaires. Elle ne couvre pas entièrement le revenu (souvent un pourcentage moindre que votre plein salaire) et les montants sont souvent imposables. Puisque l’invalidité entraîne parfois des dépenses supplémentaires liées au traitement, à la médication ou aux déplacements, votre situation financière peut doublement en souffrir. Et c’est sans compter les autres dépenses domestiques courantes.

L’Assurance prêt de Desjardins couvre complètement ou partiellement les paiements réguliers, peu importe le type de financement qui vous concerne, aussi longtemps que durera votre invalidité, allant jusqu’au remboursement complet du prêt ou jusqu’à l’âge maximal de 70 ans. La concurrence n’offre bien souvent qu’une couverture limitée à 24 mois d’invalidité. Qui plus est, la période d’attente avant le début des paiements est nettement plus courte.

« Ce produit s’adresse-t-il vraiment à moi qui suis jeune et en parfaite santé? »

La jeunesse a malheureusement une date de fin, et la santé n’est pas une carte d’accès à perpétuité. Nul n’est à l’abri de soucis de santé physique ni psychologique.

Par ailleurs, il a été démontré que la probabilité qu’une personne âgée de 35 à 65 ans devienne invalide pendant au moins 90 jours est estimée à 50 %*. Comme quoi, les accidents et les problèmes de santé n’arrivent pas qu’aux autres! Jeunes et moins jeunes sont tous concernés. D’ailleurs, parmi tous les prestataires d’invalidité de Desjardins, près de 10 % ont moins de 30 ans**.

« Ai-je vraiment les moyens de payer une autre prime d’assurance? »

Il importe ici de préciser que le montant de la prime de l’Assurance prêt est basé notamment sur le solde du prêt. Ainsi, il ne demeure pas le même tout au long de sa durée, fluctuant selon le remboursement du prêt et l’âge du détenteur de cette protection. Aussi, ce produit d’assurance offre une grande flexibilité dans le choix des protections, tel que la possibilité de couvrir de 10 % à 100 % du solde hypothécaire, ce qui influe également sur le montant de la prime à payer. Vous pouvez donc choisir une protection qui convient à vos besoins et à votre budget.

Comparativement à une assurance vie individuelle, la prime de l’Assurance prêt de Desjardins s’avère très compétitive puisqu’elle diminue proportionnellement à la dette. C’est bien connu, on trouve qu’une assurance coûte trop cher jusqu’à ce qu’on en ait besoin! Rappelez-vous que tout a un coût… sauf la tranquillité d’esprit, qui elle, n’a pas de prix.

« Est-ce que je me qualifie pour ce produit? »

L’Assurance prêt de Desjardins est très accessible! Pas moins de 80 % des membres obtiennent leur approbation sur le champ**, sans examen médical, et peu importe leur occupation. L’adhésion se fait facilement et rapidement au moment même du financement.

Ce qu’il est important de retenir au sujet de l’Assurance prêt de Desjardins, c’est qu’elle fera toute la différence advenant votre décès ou votre invalidité. Non seulement elle protège votre investissement en cas d’incapacité à payer votre hypothèque, pour cause d’accident ou de maladie, mais il met aussi vos proches à l’abri de ce fardeau financier si vous décédez.

* Tables des Commissaires aux assurances sur les statistiques d’invalidité

** Selon les données de Desjardins, 2017

Recommandé pour vous