Vous pensez à acheter un chalet?

Vous rêvez depuis longtemps d’acquérir une résidence secondaire? Vous voulez vous y évader le plus souvent possible et en faire votre nid douillet dans quelques années, lorsque viendra le moment de prendre votre retraite?

Voyez ce qu’Angela Iermieri, planificatrice financière chez Desjardins, vous conseille pour que ce projet prenne forme!

Avec la retraite qui approche et vos responsabilités financières qui diminuent, vous sentez peut-être que le temps est venu de vous offrir le chalet au bord de l’eau, le refuge en montagne ou le domaine à la campagne qui fera votre bonheur. Comme toutes les décisions importantes de votre vie, l’achat d’une résidence secondaire ne doit pas se faire sur un coup de tête : plusieurs éléments doivent être pris en compte. Voyons si vous avez pensé à tout!

Avez-vous les moyens de vos ambitions?

Bien entendu, si votre processus de réflexion pour l’achat d’une résidence secondaire est assez avancé, c’est que vous croyez déjà avoir les reins assez solides pour aller de l’avant. Mais pour en avoir le cœur net et éviter ainsi les mauvaises surprises, prenez soin de revoir votre budget de retraite en considérant tous les aspects financiers de votre projet.

Mme Iermieri vous suggère de répondre à quelques questions pour vous aider à savoir si votre budget de retraite vous permet cet achat :

  • Allez-vous vendre votre résidence principale et opter pour un pied-à-terre plus petit ou vivre exclusivement dans votre nouveau coup de cœur?
  • Est-ce que cette importante transaction influencera l’accumulation de votre épargne-retraite?
  • Serait-il préférable de financer l’achat de votre chalet ou d’utiliser votre épargne pour en payer une partie, voire la totalité?
  • Si vous vendez votre résidence principale, est-ce que le produit de la transaction pourra s’ajouter à votre revenu de retraite?
  • Avez-vous prévu les frais additionnels que vous devrez assumer avant et pendant la retraite (prêt hypothécaire, taxes foncières, assurances, entretien, rénovations et autres)?
  • Serez-vous en mesure de conserver un fonds d’urgence pour couvrir les imprévus pouvant survenir dans l’une ou l’autre de vos propriétés?
  • Avez-vous l’argent et le temps requis pour effectuer les travaux d’entretien nécessaires sur votre chalet?

Vous pensiez rentabiliser votre chalet avec la location?

Étant donné la popularité des chalets, vous pensez être en mesure de payer une partie de votre prêt hypothécaire avec des revenus de location? Attention, car profiter de votre bien immobilier aura des conséquences sur votre facture fiscale! Vous devez savoir que les revenus tirés de la location de votre chalet s’ajouteront à vos revenus imposables. Vous aurez donc des impôts à payer sur ce que vous gagnerez en le louant.

Le fisc s’invite partout, même au chalet!

Dans le cas où vous ne généreriez aucun revenu de location, sachez que l’achat d’un chalet n’aura pas d’incidence sur votre facture fiscale jusqu’à ce que vous vous en sépariez. Lors de la disposition de votre résidence secondaire, vous pourriez cependant réaliser des gains en capital imposables correspondant à la différence entre le prix de vente et le prix payé.

Pour diminuer le fardeau fiscal de la vente, il peut être possible de désigner votre chalet comme votre résidence principale pour une ou plusieurs années afin de profiter d’une exemption partielle ou totale sur le gain en capital. Par contre, vous ne pourrez pas bénéficier d’une exemption pour les années pendant lesquelles votre chalet était utilisé uniquement à des fins locatives. D’autres restrictions peuvent s’appliquer. Informez-vous auprès d’un fiscaliste!

Au-delà des retombées fiscales, vous devez aussi garder en tête des règles municipales en matière de location d’habitation à court terme peuvent s’appliquer à votre résidence secondaire. Mme Iermieri précise que le processus peut également nécessiter un permis et se répercuter sur vos assurances. Il faut donc bien y penser avant de louer sa résidence secondaire.

Avez-vous votre chalet idéal en tête?

Une fois que l’aspect financier sera réglé, il vous faudra préciser à quoi ressemblera la résidence secondaire de vos rêves.

Répondre à des questions comme celles qui suivent pourrait vous aider à dresser une liste de critères pour trouver votre chalet idéal.

  • Des services de santé sont-ils offerts à proximité (hôpitaux, cliniques ou autres)?
  • L’accès aux services de télécommunication répond-il à vos besoins?
  • Resterez-vous suffisamment près de votre famille et de votre réseau social?
  • De quelle superficie habitable aurez-vous besoin? De combien de chambres et de salles de bain?
  • À quelle fréquence pourrez-vous vous y rendre?

L’achat d’un chalet : un pensez-y-bien!

Comme c’est le cas pour tous les projets d’envergure, l’achat d’une résidence secondaire en vue de la retraite nécessite une réflexion poussée et la décision finale repose bien souvent sur une analyse du pour et du contre.

Pour vous accompagner dans cet exercice, vous pouvez en discuter avec votre conseiller. Et tout au long du processus, rappelez-vous que le but poursuivi en devenant propriétaire d’un chalet est de vous offrir du bon temps et non d’accroître votre stress financier!

Recommandé pour vous