Exode urbain : vivre et travailler en région

Pour certains, l’attrait des régions c’est la volonté de vivre plus près de la nature et pour d’autres c’est l’envie de retrouver un esprit de communauté. Aujourd’hui, les raisons de s’exiler hors des grands centres sont plus nombreuses. Pensons par exemple à l’accès plus facile à la propriété et à la flexibilité qu’offre le télétravail, une pratique de plus en plus acceptée.

Mais quitter la ville pour s’installer en région peut avoir des répercussions sur vos finances personnelles. Que faut-il prévoir pour que votre nouveau mode de vie et votre portefeuille fassent bon ménage? Voici quelques conseils pour ne rien oublier dans votre budget.

Adapter son budget pour vivre en région

Cela fait quelques mois ou quelques années que vous réfléchissez à quitter la grande ville pour vivre en région, car la perspective de travailler de chez vous avec vue sur la rivière vous fait rêver.

Pour profiter pleinement de cette nouvelle réalité, il est important de faire un budget ou de revoir celui que vous avez, en tenant compte de vos besoins et des conditions nécessaires pour concrétiser votre projet.

En passant de la ville à la région, certaines dépenses peuvent varier selon l’endroit où vous vous installez.

Pensons aux suivantes :

  • Internet et cellulaire.
    La couverture, la vitesse et la fiabilité de ces services varient d’une région et d’une localité à une autre.

    Prenez donc le temps de vous renseigner auprès des fournisseurs disponibles, de comparer les forfaits selon vos besoins de télétravail et de sonder les groupes en lignes formés par les membres des collectivités locales pour avoir leurs recommandations.

    Mieux vaut être bien préparé que de constater, une fois installé, que votre cellulaire ou votre Internet ne fonctionnent qu’au pied du grand chêne au bout de votre propriété.
  • Électricité et chauffage.
    D’un appartement moderne et écoénergétique en ville à la jolie maison centenaire de campagne, vos dépenses en électricité et en chauffage pourront soit diminuer, soit subir une augmentation.

    Si votre facture risque d’être à la hausse, calculez si votre surplus de coûts sera compensé par d’autres économies potentielles, tel qu’une diminution en frais de transport, par exemple.

    Afin d’éviter les surprises, si vous résidez au Québec, vous pouvez toujours vous renseigner sur le site d’Hydro-Québec pour connaître les frais de consommation actuelle de la propriété convoitée, simplement en y indiquant l’adresse civique.
  • Déplacements occasionnels au travail.
    Vous optez pour un mode de travail hybride?

    Si vous comptez retourner au bureau dans un grand centre une ou plusieurs fois par semaine, n’oubliez pas de porter à votre budget les coûts liés à ces déplacements.

    Il peut s’agir de l’essence, du train ou du bus, des frais de stationnement, du dîner ou même du 5 à 7 occasionnel entre collègues.

Évaluer ces nouvelles dépenses et en faire une liste exhaustive vous aidera à bien faire votre budget - Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre., ou à le revoir, pour vivre votre transition financière vers la région en douceur.

Nouvelle vie, nouvelles dépenses!

Si vous habitez dans une nouvelle maison, des frais d’installation, d’entretien et d’imprévus sont à considérer, quel que soit l’endroit où vous nichez. Mais vivre à l’extérieur des grands centres engendre bien souvent des frais qu’on peut facilement oublier, que vous soyez propriétaire ou non.

En voici quelques exemples :

  • Déneigement.
    Si déneiger votre escalier en ville vous prend un gros 20 minutes, le déneigement de votre longue entrée bordée d’arbres représente un coût à prévoir en temps… ou en argent!
  • Entretien du terrain.
    Êtes-vous du genre à tondre votre gazon, à entretenir un grand jardin ou plutôt du genre amateur des vivaces qui demandent peu d’entretien?

    Peu importe votre style, vous devez évaluer si vous souhaitez payer quelqu’un pour vous aider ou faire le tout vous-même.
  • Transport au quotidien.
    La tranquillité de la campagne a aussi un prix : celui de prendre votre voiture plus régulièrement pour vos courses et activités.

    Toutefois, selon l’endroit où vous choisissez d’habiter, le vélo ou la marche peuvent aussi être des options qui s’offrent à vous.

    Malgré tout, il faut tenir compte des frais d’essence et d’entretien plus élevés en raison de l’usure de votre véhicule. Et peut-être l’achat d’une deuxième voiture, selon vos habitudes de couple, si tel est votre situation.
  • Coût des services.
    Vous avez probablement déjà entendu dire que les coûts associés à la construction et aux professionnels en région sont pas mal moins chers que dans les grands centres. Ceci est vrai dans certains cas, mais ce n’est pas généralisé.

    Certaines régions ont plus de ressources disponibles et ceci influence les prix. Il est donc important de se renseigner selon la région choisie pour éviter les surprises.

Des gains financiers sont aussi possibles puisque vous passerez plus de temps à domicile. Parmi les gains les plus communs, pensons aux dépenses en vêtements, au restaurant, dans les cafés, en transports et en sorties, pour n’en nommer que quelques-unes.

Toutefois, le télétravail et la vie rurale ne sont pas que synonymes de budget. Travailler à domicile permet de gagner du temps au quotidien qui peut être réinvesti ailleurs : en soi, dans la pratique de loisirs, dans sa famille, etc. Certaines personnes voient leur stress au quotidien diminuer et leur qualité de vie s’améliorer.

Le secret est dans la préparation! Prenez donc le temps de vous renseigner, de faire un budget ou de le réviser en fonction de votre nouvelle réalité.

Recommandé pour vous