Inclusion LGBTQ+ en milieu de travail : comment devenir une personne alliée!

En tant que gestionnaire, vous prenez plus en plus conscience de l’importance de bien intégrer les personnes issues de la communauté LGBTQ+ dans votre entreprise. Plus le milieu de travail est inclusif et ouvert sur la diversité, plus les équipes sont heureuses et productives. Olivia Baker, de la Fondation Émergence, nous explique comment devenir une personne alliée.

Une personne alliée sur qui compter

Au travail, les lesbiennes, gais, bisexuel(le)s, transgenres, queers, non-binaires et toute autre personne LGBTQ+ aimeraient pouvoir compter sur des personnes alliées, c’est-à-dire des collègues et des gestionnaires qui ne sont pas membres de la communauté, mais qui sont sensibles à la cause.

« En 2019, nous avons mis sur pied la formation ProAllié pour sensibiliser le personnel des entreprises à l’intégration des personnes LGBTQ+ en milieu de travail. À travers les formations et un service d’accompagnement, nous offrons différents outils qui permettent de créer des environnements plus ouverts à la diversité sexuelle et à la pluralité des genres », partage Olivia Baker.

Surmonter la discrimination

Même si discriminer une personne en lien avec son orientation sexuelle ou son identité de genre est illégal selon la Charte des droits et libertés de la personne, ce phénomène est malheureusement toujours présent en milieu de travail.

« Les personnes qui s’identifient en tant que lesbiennes, gais, bisexuel(le)s, transgenres ou queers doivent surmonter des difficultés particulières en milieu de travail. Il y a tout d’abord la discrimination au moment de l’embauche ».

Selon une étude effectuée par la firme Léger Marketing en 2019*, le tiers de la population québécoise hésiterait à embaucher une personne trans. « Ces gens ne sont pas tous en position de recruter des employés, mais cette statistique démontre qu’il y a du chemin à faire en matière d’inclusion. La discrimination liée à l’avancement de carrière est aussi présente dans les entreprises québécoises, puisque les gens de la communauté LGBTQ+ sont sous-représentés dans les sphères décisionnelles », confirme Olivia Baker.

Les microagressions

En 2021, l’intimidation envers la communauté LGBTQ+ au travail existe encore. Elle peut prendre plusieurs formes, dont les microagressions.

« Aujourd’hui, la majorité des gens savent que l’homophobie n’est pas tolérable, mais elle survient quand même, sous forme de commentaires, de blagues ou de questions indiscrètes. Parfois, ça se manifeste par un comportement non verbal, par exemple le fait de fixer du regard un collègue qui rejoint son partenaire du même sexe dans le stationnement après le travail. Et il est difficile d’aborder ce genre d’agressions puisque bien souvent, les personnes qui les commettent ne s’en rendent même pas compte! Une fois peut passer pour une maladresse, mais malheureusement, c’est souvent récurrent », déplore Olivia.

La force de l’inclusion

Au Québec, une personne sur dix fait partie de la communauté LGBTQ+**. Les gestionnaires d’entreprises ont tout avantage à mettre en pratique l’inclusion, puisque 10 % des personnes qui composent leur main-d’œuvre et leur clientèle sont lesbiennes, gais, bisexuel(le)s, transgenres, queers, non-binaires et autres.

Au travail, cacher une partie de soi plusieurs heures par jour de peur d’être victime d’intimidation, de préjugés ou de discrimination peut créer de l’anxiété. À l’inverse, plusieurs études démontrent que les membres du personnel LGBTQ+ qui évoluent dans des milieux de travail ouverts sur la diversité sont plus épanoui(e)s et plus productifs(-ves).

En ces temps de pénurie de main-d’œuvre, les entreprises qui mettent de l’avant de bonnes pratiques d’inclusion attirent non seulement les gens de la communauté, mais également leurs personnes alliées. « Une maman qui a un ou une enfant trans par exemple sera plus encline à joindre une entreprise où elle peut parler librement de sa famille, sans jugement transphobe », ajoute-t-elle.

Sortie du placard en milieu de travail

Être une bonne personne alliée implique entre autres de réagir avec bienveillance à la sortie du placard d’un ou d’une collègue de travail.

« On s’imagine souvent que la sortie du placard en milieu de travail doit être un geste flamboyant, du genre réunir tous les membres de l’équipe dans une même pièce pour leur annoncer : “Je suis gai!”. Mais en réalité, ça se fait de façon beaucoup plus informelle. Si une nouvelle collègue vous dit : “Je suis allée voir un film avec ma blonde ce week-end”. La meilleure réaction à avoir, c’est de lui demander quel film elles sont allées voir! Si la conversation ne porte pas sur l’orientation de la personne, il ne faut pas mettre l’accent là-dessus. Si un ou une collègue vous confie penser faire une transition de genre, soyez empathique et à l’écoute, tout simplement. Créer des milieux de travail où tout le monde peut être soi-même permet un meilleur esprit d’équipe et au bout du compte, tout le monde est gagnant! » conclut-elle.

Être une personne alliée, ce n’est pas si compliqué!

Vous désirez être une bonne personne alliée pour la communauté LGBTQ+? Voici quelques bonnes pratiques à adopter au sein de votre entreprise.

  • Faites preuve d’ouverture, par exemple en accompagnant votre signature courriel de vos pronoms.
  • Lorsque vous rencontrez une nouvelle personne, demandez-lui les pronoms qu’elle souhaite que vous utilisiez. En cas de doute, mieux vaut poser la question pour éviter d’utiliser un pronom qui ne correspond pas à son identité de genre.
  • Soyez à l’écoute si une personne s’ouvre à vous à propos de son orientation sexuelle ou de son identité de genre. Et demandez-lui si elle ou il en parle ouvertement ou si vous devez garder le secret.
  • Démontrez votre soutien aux personnes LGBTQ+. Si vous voyez ou entendez des propos homophobes et transphobes, dites ouvertement aux personnes concernées que vous trouvez leurs propos offensants.
  • Informez-vous sur les différents types d’orientations sexuelles et d’identités de genre.

Être une bonne personne alliée va plus loin qu’afficher un drapeau arc-en-ciel sur son bureau durant le mois de la fierté. Il faut soutenir la communauté 12 mois par année.

À propos de la formation ProAllié…

Mise sur pied par la Fondation Émergence, la formation ProAllié présentée par Desjardins vise à créer des environnements de travail plus ouverts à la diversité sexuelle et à la pluralité des genres. Offrir la formation à vos équipes représente un premier pas vers l’inclusion.

Pour en savoir plus : https://www.fondationemergence.org/proallie - Lien externe au site. Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

* Source : Léger Marketing, 2019.

** Source : La Fondation Émergence, 2018.

Recommandé pour vous