3 clés pour une main-d'œuvre résiliente

Dans un monde du travail en constante évolution, où les changements défilent à la vitesse grand V, la résilience prend toute son importance. Mais qu’est-ce que la résilience, exactement? Et comment les entreprises peuvent-elles aider leur personnel à devenir plus résilient?

Qu’est-ce que la résilience?

En quelques mots, la résilience est la capacité de s’adapter à des situations stressantes. Tous et toutes sont passés par là : rupture, perte d’emploi, maladie, décès d’une personne chère. Aussi difficiles ces expériences soient-elles, la plupart des gens finissent par s’y adapter. La résilience, c’est ça : la capacité de se relever et de surmonter l’adversité.

Ça ne signifie pas d’éviter les situations stressantes, mais d’y faire face. La résilience peut même aider à prévenir certains problèmes de santé mentale, comme la dépression et l’anxiété.

Pourquoi la résilience de la main-d’œuvre est-elle importante?

Selon le Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH)1, chaque année, un Canadien sur cinq souffre d’un problème de santé mentale, et chaque semaine, un demi-million de Canadiens s’absentent du travail pour la même raison. Les problèmes de santé mentale peuvent entrainer de l’absentéisme et du présentéisme, et il s’agit de la principale cause d’invalidité, ce qui a un coût. Une approche proactive pour favoriser la santé mentale au travail peut non seulement aider votre personnel, mais aussi contribuer à la performance de votre organisation.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : au Canada, 30 % des réclamations d’assurance invalidité et 70 % de tous les coûts liés à l’invalidité sont dus à des problèmes de santé mentale. En fait, en moyenne, les invalidités causées par des problèmes de santé mentale coûtent deux fois plus cher que les invalidités causées par des problèmes de santé physique. L’importance de ces chiffres rend d’autant plus pertinent pour les entreprises de consacrer beaucoup d’efforts à développer la résilience de leur main-d’œuvre.

3 façons de favoriser la résilience au travail

Même dans les meilleures conditions, le travail peut être stressant. Il est important que les personnes à la tête des entreprises le reconnaissent et comprennent que les employés et employées font parfois face à de réels défis, autant dans leur milieu de travail que dans leur vie personnelle.

Ces défis peuvent affecter le succès de l’entreprise, mais les organisations ont le pouvoir de bâtir une main-d’œuvre résiliente capable d’y répondre, de s’y adapter et de les surmonter. Et le meilleur dans tout ça, c’est que tout le monde peut adopter des pensées et des comportements résilients. La résilience est accessible à tous et à toutes.

Selon Insights2, une publication de Deloitte, une approche axée sur les gens et une planification rigoureuse peuvent aider les organisations et leur personnel à devenir plus résilients.

1. Cultivez le sentiment d’appartenance du personnel

Des relations solides qui contribuent à développer un sentiment d’appartenance sont l’une des clés de la résilience. Certaines personnes réussissent à tisser des relations très fortes avec leurs collègues, et le soutien social offert par ces relations peut aider à réduire le stress et à améliorer la résilience.

La hausse du nombre de personnes en télétravail a entrainé la création d’une multitude de solutions, les équipes de travail et leurs gestionnaires s’efforçant de rester connectés. Il est maintenant possible d’établir et de maintenir des relations solides par l’intermédiaire d’un large éventail d’outils collaboratifs. Que ce soit pour des réunions quotidiennes, des échanges informels à l’heure du diner, des groupes de discussion ou des rencontres individuelles, des outils peuvent répondre aux besoins de toutes les organisations.

2. Offrez aux employés et employées du pouvoir sur leur travail

Même s’il y a toujours des aspects de leur travail que les gens ne peuvent pas contrôler, ceux et celles qui ont l’impression d’avoir un certain pouvoir sur les événements et leurs répercussions au travail démontrent souvent plus de résilience.

Le sentiment de contrôle qu’ils et elles ont lorsqu’on leur donne la possibilité d’organiser leur travail à leur façon réduit généralement l’anxiété et augmente la résilience. Et les gestionnaires qui encouragent l’autonomie obtiennent souvent en échange une équipe plus créative, plus confiante, plus productive et, surtout, plus résiliente.

3. Soyez vous-même un exemple de résilience

Les gestionnaires qui démontrent de la résilience réussissent à garder leur esprit concentré sur les activités de l’entreprise tout en faisant preuve d’une réelle empathie. Les employés et employées doivent sentir que l’équipe de direction se soucie réellement de leur bien-être.

La résilience pour un gestionnaire, c’est aussi faire preuve de transparence. Des communications franches et sincères avec le personnel peuvent y contribuer grandement. Exprimez avec transparence votre vision de l’avenir. Dites ce que vous faites pour faire face à la situation. Admettez vos propres difficultés et dites ce que vous avez fait pour les surmonter afin d’être un modèle de résilience pour vos équipes.

Les milieux de travail de l’avenir

Personne n’a toutes les réponses, et personne ne peut prédire l’avenir, mais une chose est sûre : les directions d’entreprises doivent offrir à leur personnel un milieu de travail favorisant la santé mentale, peu importe à quoi ce milieu ressemble. Une atmosphère empreinte de confiance, où les employés et employées se sentent autonomes et bien entourés, non seulement par leurs collègues mais aussi par les gestionnaires, renforce la résilience dans l’ensemble de l’organisation.

Même s’il est important que les gestionnaires d’entreprises créent des conditions favorisant la résilience du personnel, les employés et employées peuvent y contribuer à leur tour en exprimant ouvertement leurs propres défis et besoins. Ainsi, les gestionnaires peuvent mieux comprendre comment soutenir la santé mentale et la résilience de leur personnel.

Recommandé pour vous