Les défis du modèle « Software as a Service » : démontrer sa rentabilité

À titre d’entrepreneur en technologie, vous êtes sûrement familier avec l’acronyme SaaS, pour « Software as a Service », ce modèle qui offre l’accès à un logiciel en contrepartie d’un abonnement au lieu de son achat. Bien que ce concept soit de plus en plus populaire, il n’en demeure pas moins qu’il présente certains défis. Dans cette série d’articles, nos conseillers spécialisés en technologie explorent les défis financiers de ce type de modèle et identifient des pistes de solutions.

Le défi

La démonstration de la rentabilité financière représente un des plus grands défis des gestionnaires d’entreprises qui utilisent le modèle de financement SaaS.

Cette difficulté s’explique en grande partie par les éléments suivants :

  • Premièrement, les investissements de nature intangibles ne sont généralement pas capitalisables. Par le fait même, ils n’apparaissent pas à l’actif de l’entreprise comparativement à une entreprise plus traditionnelle qui investirait dans des infrastructures tangibles (bâtiments, équipements, etc.), ce qui vient lourdement affecter le bilan.
  • Ensuite, ne pas pouvoir capitaliser ces investissements a comme conséquence que les investissements en développement sont inscrits à titre de dépense, ce qui vient affecter négativement les résultats.
  • Enfin, vendre un abonnement sur une longue période au lieu de vendre une solution en totalité implique que la rentabilité se matérialisera sur une plus longue période.

Les pistes de solutions

Les états financiers ne seront pas suffisants afin de démontrer à un investisseur ou un banquier la rentabilité de son modèle d’affaires. Afin de faire face à ce défi, voici quelques bonnes pratiques :

  • Préparer des projections financières couvrant un minimum de trois années d’exploitation et incluant, autant sur une base annuelle que mensuelle, l’état des résultats, le bilan, le budget de caisse et le détail des hypothèses principales.
  • Avoir un tableau de bord indiquant, autant de manières historiques que prospectives, les ratios clés (métriques) suivants :
    1. Coûts d’acquisition par client (« CAC »)
    2. Valeur vie client (Lifetime value per client « LTV »)
    3. Revenu récurrent mensuel et annuel (respectivement « MRR » et « ARR »)
    4. Taux de désabonnement (« Churn Rate »)
    5. Délai de remboursement du CAC (« CAC Payback Period »)

Les entreprises qui souhaitent utiliser ce type de modèle disposent de plusieurs indicateurs de rendement clés pour évaluer leur situation. Toutefois, ces entreprises doivent connaître lesquels sont pertinents pour elles.

Pour tirer parti d’un financement qui tient compte de votre modèle de revenus récurrents, vous pouvez compter sur notre équipe pour vous accompagner à chaque étape du cycle de vie de votre entreprise.

Recommandé pour vous