Volatilité des marchés : conseils pour garder le cap sur votre retraite

Entre la hausse du coût de la vie, la volatilité des marchés et leur effet sur votre budget, la fluctuation de vos placements de retraite vous préoccupe peut-être en ce moment. C’est normal. Voici quelques conseils pour vous aider à y voir plus clair.

Vous le savez peut-être, émotions et placements ne font généralement pas bon ménage. Rappelez-vous cependant que les soubresauts des marchés font partie des cycles économiques. Il faut donc éviter de réagir hâtivement sur le coup de l’émotion.

Gardez en tête la règle d’or en matière d’investissement : le potentiel de rendement se voit à long terme. D’ailleurs, il arrive souvent qu’après des corrections boursières, les marchés connaissent de meilleures performances. Retirer vos placements avant la reprise des marchés pourrait vous priver de belles occasions de rendement.

Voyons quelles sont vos options si vous approchez de la retraite ou si vous y êtes déjà.

La retraite approche? Suivez votre stratégie de placement

Si vous planifiez votre retraite ou si vous êtes à plus de 5 ans de celle-ci, gardez le cap sur vos objectifs financiers et évitez de prendre des décisions durant cette période d’incertitude. Votre stratégie de placement et votre profil d’investisseur sont de bons guides. Rien ne presse. Continuez d’épargner pour votre retraite et surveillez les occasions d’investissement pour investir de façon périodique.

Au besoin, contactez-nous. Votre conseiller ou conseillère pourra vous aider à y voir plus clair et vous rassurer.

La retraite approche, mais votre situation financière vous inquiète? Nous pouvons vous accompagner

Est-ce que les circonstances actuelles vous font songer à repousser la date de votre retraite, le temps d’augmenter votre épargne?

C’est peut-être le bon moment de revoir votre plan de retraite avec votre conseiller ou conseillère de manière à bien gérer vos dettes, vos revenus et vos placements. Voici quelques pistes à suivre pour prendre de bonnes décisions malgré l’incertitude :

  • Faites de nouvelles simulations en tenant compte des conséquences de la situation actuelle sur votre portefeuille et sur votre situation financière.
  • Estimez votre budget de retraite et déterminez vos sources de revenus à la retraite.
  • Revoyez, au besoin, vos cotisations et la nécessité d’augmenter votre épargne-retraite.
  • Rééquilibrez votre portefeuille. Il aura peut-être fluctué en cette période de volatilité des marchés.
  • Continuez d’investir en respectant la diversification de portefeuille qui correspond à votre profil d’investisseur.

Établir un plan de retraite pourrait être un moyen efficace d’envisager l’avenir avec confiance.

La retraite est déjà là ou presque? Validez votre stratégie de décaissement

Si vous êtes à la retraite ou sur le point de l’être, la volatilité des marchés pourrait vous inquiéter. Vous vous demandez peut-être quelles en seront les répercussions sur le plan de décaissement de vos placements.

Rassurez-vous, comme vous n’aurez pas à décaisser tous vos placements en même temps, votre horizon de placement peut être encore long.

Si vous en êtes à établir votre stratégie de décaissement avec un conseiller ou une conseillère, vous devriez :

  • maintenir certains placements liquides et moins volatils pour vos besoins à court terme;
  • choisir une diversification de portefeuille adaptée à votre profil d’investisseur, qui visera à faire fructifier vos placements afin de faire durer votre capital le plus longtemps possible;
  • réviser le tout périodiquement en fonction de la conjoncture économique ou selon les changements dans votre vie.

Des modifications à votre stratégie pourraient toutefois être requises selon vos besoins actuels :

  • Si vous pouvez réduire le montant du retrait annuel de vos économies prévu dans votre stratégie de décaissement, pensez à le modifier.
  • Si la volatilité des marchés a occasionné la baisse de certains de vos placements, votre conseiller ou conseillère pourra vérifier s’il est nécessaire de réviser votre stratégie de décaissement.

Conseils pour la conversion de votre REER en FERR

  • Si le FERR n’est pas votre principale source de revenus, il pourrait être préférable de retirer le minimum obligatoire en fin d’année seulement. De cette façon, vous profiterez durant quelques mois de plus de la croissance des revenus qu’il génère à l’abri de l’impôt.
  • Si votre conjoint ou conjointe est plus jeune que vous, utilisez son âge pour déterminer le retrait minimal annuel obligatoire. Puisque le taux du retrait obligatoire augmente avec l’âge, le montant imposable à retirer sera moins élevé.

N’hésitez pas à communiquer avec nous pour discuter de vos inquiétudes et de votre plan de retraite. Nous sommes là pour vous aider et vous accompagner dans ce contexte particulier.

Recommandé pour vous