La sécurité psychologique au travail - indispensable à l'individu et à l'organisation

Les personnes au sein de votre équipe semblent passives, s’expriment peu, communiquent peu? Selon vous, ont-elles la possibilité de donner leur avis librement, de proposer des remises en question et de participer à la réflexion collective de l’entreprise? La vraie question pourrait se résumer ainsi : est-ce qu’elles évoluent dans un milieu où elles se sentent psychologiquement en sécurité? Mais qu’est-ce que la sécurité psychologique exactement? Et comment créer un tel environnement pour les membres de votre équipe?

Qu’est-ce que la sécurité psychologique?

Tout d’abord, il faut distinguer la santé mentale de la sécurité psychologique. La santé mentale est un état de bien-être dans lequel une personne peut se réaliser, surmonter les tensions normales de la vie, accomplir un travail productif et contribuer à la vie de sa communauté1.

La sécurité psychologique est le fait de pouvoir s’exprimer, de donner son avis ou de faire part de ses idées sans crainte de conséquences. Dans un contexte de travail, la sécurité psychologique est la confiance qu’on ne sera pas blâmé ou déprécié pour avoir proposé ses idées, posé des questions, exprimé des préoccupations, évoqué des problèmes ou même des erreurs. C’est aussi ne pas craindre d’être pointé du doigt, rejeté ou même congédié, savoir que l’on est écouté, respecté, et que son opinion sera prise en compte, peu importe son statut ou son ancienneté2.

L’importance de la sécurité psychologique au sein d’une entreprise

Selon la Dre Amy C. Edmondson, professeure Novartis de leadership et de gestion à la Harvard Business School2,

« les gens doivent être autorisés à exprimer des pensées à moitié finies, à poser des questions hors du champ gauche, et à réfléchir à haute voix afin de créer une véritable culture de l’innovation. »

Au-delà du sentiment indispensable de confiance, d’écoute et de considération, la sécurité psychologique est une condition essentielle à la créativité et aux apprentissages. Elle permet de s’exprimer, de faire part de ses idées et d’être entendu, d’être en désaccord avec la façon dont les choses se passent afin de créer des idées qui font une réelle différence. S’il est impossible de le faire, l’innovation et le bien-être de la main-d’œuvre sont alors menacés. Cela ne signifie pas que tout le monde est conciliant en tout temps, mais que les personnes peuvent s’exprimer, sachant que leur équipe les respecte et les soutient, et que les membres soutiennent l’équipe aussi3.

Julie Séguin, spécialiste en prévention et en gestion des invalidités chez Desjardins Assurances, résume en ces termes : « Dans un environnement de travail sécuritaire sur le plan psychologique, où règnent la confiance et l’ouverture, toute personne se sent à l’aise de réaliser son plein potentiel et de s’impliquer sans retenue. Cette confiance rejaillit sur toute l’équipe et sur l’organisation, et propulse le succès à tous niveaux ».

5 façons de favoriser et d’améliorer le sentiment de sécurité psychologique dans votre organisation4

1. Faites-en une priorité absolue

Parlez de l’importance de la sécurité psychologique au travail, en la reliant d’abord au bien-être des membres de l’équipe, puis à son engagement, sa capacité d’innovation et son efficacité. Adoptez les comportements que vous voulez voir et préparez le terrain en faisant preuve d’empathie sur le lieu de travail.

2. Facilitez la prise de parole de tous

Faites preuve d’une curiosité authentique et valorisez la franchise. Soyez ouvert d’esprit et empathique lorsque quelqu’un est assez courageux pour dire quelque chose qui remet en question le statu quo. Accueillez avec ouverture les questions, et non pas seulement les réponses.

3. Encadrez la façon de gérer les difficultés et les erreurs

Ne blâmez pas l’expérimentation et la prise de risque (raisonnable). Encouragez les personnes à apprendre de l’échec et de la déception, et faites part ouvertement des leçons que vous avez apprises à partir de vos erreurs. Vous stimulerez ainsi l’innovation.

4. Faites de la place aux nouvelles idées (même les plus folles!)

Lorsque vous remettez en question une idée, prenez d’abord un temps de recul pour réfléchir. Demandez-vous si vous ne voulez que des idées qui ont été soigneusement testées, ou si vous êtes prêt à accepter des propositions très créatives, même si elles ne sont pas encore bien définies. Apprenez à adopter de nouvelles façons de faire pour favoriser l’innovation au sein de votre équipe.

5. Accordez de l’importance aux échanges constructifs

Valorisez l’écoute, le dialogue, le respect, la rétroaction et même les divergences d’opinions. Accompagnez les échanges de manière productive. Avec les membres de votre équipe, discutez de questions telles que : comment pouvons-nous faire part de nos préoccupations et de nos opinions et communiquer ensemble au sujet d’un processus ou d’un projet qui ne fonctionne pas?

Tous les membres influencent le sentiment de sécurité psychologique de l’équipe

Bien que les employeurs jouent un rôle primordial dans la culture de leur équipe, il appartient également à chaque membre de l’équipe de contribuer à un climat sain par leur attitude et leur ouverture au dialogue et aux débats productifs.

Voici des comportements favorisant la sécurité psychologique au sein de votre équipe5 :

  • Poser des questions ouvertes aux collègues, puis les écouter activement et attentivement pour comprendre leurs sentiments et leurs valeurs, ainsi que les faits.
  • Accepter de faire part des échecs, comme des succès, en reconnaissant que les erreurs sont une occasion d’apprendre.
  • Faire preuve de franchise, que ce soit pour exprimer son appréciation ou son mécontentement.
  • Demander de l’aide et aider spontanément un collègue qui en exprime le besoin.
  • Encourager les membres de l’équipe et exprimer sa gratitude.

Les interactions positives et les conversations reposent sur la confiance. Acceptez que les membres de votre équipe prennent certains risques, demandent de l’aide ou admettent une erreur. À votre tour, ayez confiance qu’ils feront de même pour vous.

De quelle façon peut-on mesurer le niveau de sécurité psychologique dans une équipe de travail?

Pour avoir une bonne idée du niveau de sécurité psychologique de votre main-d’œuvre, la clé est la communication. Une approche possible peut être d’échanger avec vos ressources en leur présentant différents scénarios et en leur demandant, pour chacun des scénarios, comment elles ou leurs collègues réagissent6.

Une autre approche peut être de poser un ensemble de questions par le biais d’un sondage anonyme ou à travers l’animation d’un atelier :

  • Est-ce facile de demander de l’aide auprès des membres de votre équipe?
  • Est-il prudent de prendre des risques au sein de votre équipe ou de l’entreprise?
  • Les différences et les divergences d’opinions sont-elles facilement acceptées?
  • Si vous commettez une erreur, vous est-elle reprochée?
  • Comment réagissez-vous lorsque vous ou votre équipe faites face à un problème?
  • Vos compétences et vos talents sont-ils mis à contribution et valorisés dans votre équipe de travail?

Bien sûr, ces questions ne sont pas exhaustives. Elles ont pour but de créer des conversations et d’être le point de départ d’une réflexion collective. Elles sont aussi l’occasion d’aborder des sujets indispensables au bien-être des individus : l’autonomie des personnes, leurs responsabilités, leur imputabilité, leur implication ou encore leur pouvoir décisionnel.

Un conseil pour les dirigeants et les responsables d’équipes

S’il est important de veiller au sentiment de sécurité psychologique de vos ressources, n’oubliez pas de prendre soin aussi de votre propre bien-être - Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre.. Restez en contact avec les personnes de votre propre réseau pour obtenir du soutien, en cas de besoin. Les relations professionnelles entre gestionnaires ne se limitent pas aux échanges visant à résoudre des problèmes d’entreprise. Enfin, si tout cela vous semble un défi de taille, rappelez-vous que le niveau de sécurité psychologique de votre personnel représente le climat et la culture de votre organisation. Et quand on considère tous les efforts nécessaires à un changement de culture, cela peut sembler une lourde tâche. Donnez-vous du temps pour accomplir un tel changement! Pensez en termes de changements graduels qui donnent lieu progressivement à de réels changements positifs et durables.

1. ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ. Santé mentale : renforcer notre action, [En ligne], 30 mars 2018. (https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/mental-health-strengthening-our-response)

2. EDMONDSON, Amy C. The Fearless Organization: Creating Psychological Safety in the Workplace for Learning, Innovation, and Growth, Hoboken, Wiley, 2018.

3. Ibid.

4. Ibid.

5. Ibid.

Desjardins Assurances désigne Desjardins Sécurité financière, compagnie d’assurance vie.

Recommandé pour vous