Soyez prêt en cas d'accident d'auto

Quand un accrochage survient, on peut rapidement devenir émotif et perdre ses repères. Bien qu’il soit impossible de prévoir si, quand ou comment un accident de la route allait survenir, il est bon de savoir comment réagir et d’être prévoyant. Voici quelques éléments à garder en tête.

Dans le feu de l’action, à la suite d’un accrochage, « le premier réflexe devrait toujours être de penser à l’humain avant de penser aux dommages matériels », rappelle Mélissa Corriveau, directrice, Conseils techniques, Indemnisation (Québec), chez Desjardins Assurances. Sondez les passagers de votre véhicule, y compris vous-même, pour veiller à ce que tout le monde soit physiquement hors de danger. Faites de même avec le ou les autres véhicules impliqués. Un court moment de recul et quelques bonnes respirations devraient vous aider à garder votre calme. Par la suite, vous réglerez le volet administratif de l’accident.

En cas d’accrochage mineur

Si vous avez un accident de la route et qu’il n’y a pas de blessés, il n’est pas nécessaire de faire venir la police sur les lieux. Remplissez un constat amiable avec l’autre conducteur.

Le constat amiable est-il un aveu de responsabilité?

Pas du tout! On croit à tort que le constat amiable sert à confesser l’infraction ou à établir une responsabilité égale et commune avec l’autre véhicule impliqué. Le constat amiable demeure le meilleur moyen de recueillir tous les renseignements nécessaires et son utilisation facilite la procédure de réclamation d’assurance. Ne vous en passez pas!

Quand faut-il appeler la police?

  • Lors d’un délit de fuite : pensez à noter les heures des événements (arrivée sur les lieux, accident), la marque et le numéro d’immatriculation des voitures stationnées près de la vôtre, les coordonnées de conducteurs témoins si le délit a lieu sur la route et tout autre détail qui pourrait aider à retrouver la personne en délit.
  • Lorsque l’accident a lieu à l’extérieur de votre province de résidence : « les lois et règlements peuvent être très différents d’une province à l’autre et surtout d’un état à l’autre aux États-Unis, prévient Mme Corriveau. Les risques de poursuite envers les assurés sont très élevés, tant pour les dommages matériels que pour les dommages corporels. N’hésitez pas à prendre des photos du véhicule du tiers et des dommages causés ».
  • Lorsqu’une personne est blessée : obtenir un rapport de la police facilite la suite des procédures, notamment avec l’assureur.

Si vous êtes victime d’un accident de la route et qu’il y a des blessés, restez calme et composez rapidement le 911 pour faire venir la police et les ambulanciers. Puis, une fois que vous avez la situation en main, c’est le moment de communiquer avec votre assureur pour rapporter l’accident ou de remplir une réclamation en ligne.

Lors de cas plus complexes, ou si l’accident a lieu sur une autoroute, il peut également être avantageux de faire venir les services d’urgence. Notez qu’il faut prévoir un certain délai de réception du rapport de police par votre assureur.

Quels papiers faut-il prévoir en cas d’accident?

À la manière d’une trousse de secours, prévoyez d’avoir ces documents en tout temps dans la voiture et suivez ces conseils :

Renseignements à recueillir

Si vous n’avez pas de constat, notez les coordonnées du ou des autres conducteurs lorsqu’il y a plus de deux véhicules impliqués :

  • Prénom et nom
  • Adresse
  • Numéro de téléphone
  • Numéro de permis de conduire
  • Certificat d’immatriculation
  • Attestation d’assurance (le numéro de police et le nom de l’assureur)

Pensez à noter l’endroit où a eu lieu l’accrochage, comme une adresse ou l’intersection des rues, et prenez en note les dommages observés sur les véhicules. Ces renseignements aideront à établir le degré de responsabilité de chaque conducteur impliqué selon les barèmes établis. Des photos peuvent aussi faciliter le processus de réclamation.

Communiquez sans tarder avec votre assureur pour rapporter le sinistre ou remplissez une réclamation en ligne.

Quelle est ma couverture d’assurance?

Au Canada, la loi oblige un conducteur à avoir une assurance responsabilité civile pour son automobile. Conduire sans cette assurance expose le conducteur à une amende importante ou pourrait entraîner une suspension du permis de conduire. Au moment de souscrire une assurance de dommages pour votre voiture, votre contrat inclura la couverture responsabilité civile.

  1. L’assurance responsabilité civile protège l’assuré contre les conséquences financières qui pourraient lui être imposées en cas de dommages matériels et corporels causés à autrui.
  2. L’assurance pour les dommages au véhicule permet à l’assuré d’être indemnisé en cas de pertes matérielles.

Une assurance de dommages vous protégera contre les conséquences d’un accident ou d’un sinistre qui pourraient survenir de façon soudaine et imprévisible. Le contrat d’assurance automobile couvre le conducteur principal, les conducteurs occasionnels ou supplémentaires inscrits au contrat et les passagers. La partie « responsabilité civile » couvre les dommages causés à autrui, que ce soit un piéton ou les occupants d’un autre véhicule.

Prévoyez le coût!

Comprendre les protections incluses dans votre contrat d’assurance est une façon de bien évaluer les conséquences financières d’un sinistre et de veiller à ce que votre couverture réponde à vos besoins.

Posez-vous ces questions simples :

  • Qu’est-ce que vous voulez protéger?
  • Quels sont les biens pour lesquels vous voulez vous assurer de limiter les frais de réparation ou de remplacement en cas de dommages, de destruction ou de vol?
  • Quels montants seront nécessaires pour réparer ou remplacer ces biens?

Recommandé pour vous