Vous êtes ici : Coopmoi – Tous les articles > Laissez le bureau au bureau

Laissez le bureau au bureau


Les vacances n’ont pas à être réglées au quart de tour comme la vie professionnelle.

Annie Boutet | Journaliste

De plus en plus de personnes se soucient davantage de leur rendement que de leur bien-être. Incapables de prendre un temps de repos, elles se sentent indispensables ou elles craignent leur portefeuille essoufflé. C'est ainsi que les vacances deviennent une source de stress.

Selon Luc-Richard Poirier, président et fondateur d'Intelligence santé, il est possible de renverser la vapeur. « Plusieurs personnes ne se rendent plus compte que les vacances constituent ici un privilège avec des lois bien encadrées, fait-il remarquer. Aux États-Unis par exemple, cette loi est inexistante. Dans d'autres cultures, une personne est reconnue lorsqu'elle travaille 6 jours par semaine, 52 semaines par année. »

De son avis, les gens qui ont le privilège d'aller en vacances devraient avoir la responsabilité de se reposer, de s'amuser, de s'inspirer et de refaire le plein d'énergie.

1. Ralentissez avant le jour « v »
Si vous travaillez à fond de train jusqu'à la dernière heure, le choc sera brutal. Au même titre qu'une voiture ne peut s'arrêter à 100 km/h sur quelques mètres.

2. Planifiez, organisez, déléguez
De trois à quatre semaines à l'avance, ciblez les dossiers à terminer, à déléguer et à poursuivre au retour. Tout doit être clair pour ne pas vous retrouver à vérifier la liste des dossiers une fois à la maison. Idéalement, il ne faut rien prévoir pour la dernière journée afin de parer aux imprévus. « Un autre conseil : arrêtez de sauver les gens de dernière minute. Sinon, c'est votre qualité de vie que vous brimerez », insiste M. Poirier.

3. Laissez votre cerveau qui veut tout structurer au bureau
Les vacances n'ont pas à être réglées au quart de tour comme la vie professionnelle.

4. Vivez le moment présent
Prenez conscience que vous sortez de votre bureau, ne serait-ce qu'au moment de fermer la porte derrière vous. Le fait de se ramener au « ici et maintenant » demeure ce qu'il y a de mieux pour glisser en douceur en mode vacances.

5. Prévoyez un retour en douceur
Reprendre à un rythme raisonnable évite d'épuiser vite les batteries que vous venez de recharger. « Si vous revenez le 10, annoncez que vous revenez le 12, conseille M. Poirier. Les deux premières journées, vous pourrez gérer vos courriels et votre courrier. » Il se peut que les dossiers s'accumulent sur votre bureau. Tant pis ! Ils vous attendront.

6. Relativisez la situation si votre départ vous angoisse
Pratiquez-vous un métier d'urgence ? Si non, rappelez-vous que même l'urgentologue a droit à des vacances. De ce point de vue, partez l'esprit tranquille.

Faire le bilan de l'année en vacances ? Pas vraiment...

Les vacances doivent être de vraies vacances. Ce n'est pas le moment de faire des choix personnels et professionnels. La fatigue n'est jamais un bon guide, vaut mieux faire le bilan après, quand le cerveau  profité d'un bon repos.

Luc-Richard Poirier ajoute que la « psycho-pop » pousse les gens à faire constamment des remises en question. Néanmoins, il faut recharger ses batteries avant de s'interroger. Dans le but d'amorcer une saine réflexion, il faut d'abord se poser les questions suivantes : « Suis-je heureux dans mon travail ? » « Et qu'en est-il du reste de ma vie? » Il se peut que la source du mal-être se trouve dans une sphère autre que professionnelle. D'où l'importance d'avoir les idées claires au moment de se questionner pour limiter les conséquences négatives.

Lisez aussi:

Conseils de psy pour des vacances réussies

Pour ou contre le téléphone intelligent en vacances?

Des vacances sans stress financier


 

Tous les articles

Partagez ce billet