Vous êtes ici : Coopmoi – Tous les articles > 5 étapes pour une démarche réussie

5 étapes pour une démarche réussie


La conciliation travail-famille fait souvent référence aux avantages qu'en retirent les employés, mais l'employeur doit aussi y trouver son compte : il ne s'agit pas d'une démarche à sens unique.

Annie Boutet | Journaliste

À qui veut se lancer dans l'implantation de mesures de conciliation travail-famille, il convient de bien structurer la démarche.

Selon ses observations, Rémi Lachance affirme que le succès de la démarche est tributaire de 5 étapes.

  1. Réfléchir sur la réalité de l'entreprise.Trop souvent escamotée, cette étape s'impose avant de se lancer dans l'action. Voici les principaux points à réfléchir :
    ·         Quel est le mode de gestion ?
    ·         Quel est le climat organisationnel ?
    ·         Quels sont ses modes de fonctionnement ?
    Par exemple, si le mode de gestion se veut contrôlant, il faut d'abord agir sur les mentalités. La conciliation travail-famille dicte un esprit d'ouverture. 
  2. Reconnaître les problèmes. Que manque-t-il pour créer l'adéquation entre les besoins réels de la majorité des employés et les enjeux de l'entreprise ? Évaluer la pertinence des mesures déjà en place, qu'elles soient formelles ou informelles, avant de procéder à l'analyse des écarts entre la réalité et le scénario souhaité.
  3. Suivre sa planification stratégique. C'est une façon efficace de démontrer aux gestionnaires et aux employés qu'il ne s'agit pas d'un concept voué à une courte vie. 
  4. Évaluer la valeur ajoutée du projet. Pourquoi la faisons-nous ? Que visons-nous ? Qu'est-ce que ce projet va apporter ? Car, si la conciliation travail-famille fait souvent référence aux avantages qu'en retirent les employés, l'employeur doit aussi y trouver son compte. Il ne s'agit pas d'une démarche à sens unique.
  5. Planifier sa mise en place. Établir un échéancier, le coût du projet et un plan de communication pour véhiculer le programme et ne pas créer de fausses attentes. D'ailleurs, le plan de communication doit susciter la participation de plusieurs représentants dans l'entreprise pour favoriser l'appropriation. Un pas de plus peut être fait avec la formation d'un comité travail-famille pour assurer un suivi plus serré.

À lire aussi :

Conciliation travail-famille : un défi pour les entreprises

Employés heureux, entreprise performante


 

Tous les articles

Partagez ce billet