Vous êtes ici : Coopmoi – Tous les articles > Gérer à distance : 4 pratiques des leaders performants

Gérer à distance : 4 pratiques des leaders performants


Éric Brunelle, professeur agrégé au service de l’enseignement du management aux Hautes Études commerciales à Montréal. Crédit : Réjean Meloche

Par Isabelle Paradis

La gestion à distance est une réalité de plus en plus courante dans nos organisations. Mais que doivent faire concrètement les gestionnaires qui se retrouvent dans cette situation ?

Éric Brunelle, professeur au service de l'enseignement du management aux Hautes Études commerciales (HEC) à Montréal, propose 4 pratiques de direction observées dans ses recherches et que les leaders à distance performants utilisent afin d'exercer efficacement leur leadership.

1- Privilégier le face-à-face
Les rencontres face à face sont reconnues par les dirigeants à distance comme étant une excellente pratique de direction. Organiser une rencontre le plus tôt possible lorsqu'il y a de nouveaux employés ou lorsqu'il s'agit d'une nouvelle équipe est sans aucun doute le scénario idéal. Plus cette rencontre a lieu rapidement dans le processus, plus il devient facile pour le dirigeant d'intégrer ses nouveaux employés.

Ces rencontres permettent des rapprochements en peu de temps et réduisent les distances psychologiques grâce aux contacts humains, à l'apprentissage et à la connaissance des autres. Cela facilite les communications et la résolution de conflits par la suite, suscite l'émergence d'une confiance mutuelle et permet l'établissement d'une expérience commune qui favorise le développement d'une culture de groupe.

Ces rencontres semblent efficaces, surtout lorsque le dirigeant exerce un leadership durant ces réunions et qu'il se sert de ces moments pour créer une cohésion entre les personnes.

2- Contrer les distances
Il est parfois difficile, voire impossible, de tenir des rencontres face à face. Il faut alors tenter de contrer les distances psychologiques. Pour ce faire, les dirigeants à distance performants accordent de l'intérêt aux communications concernant le travail, transmettent des messages clairs et détaillés en s'assurant qu'ils sont bien compris, définissent clairement les rôles, les attentes et les objectifs de chacun et en assurent le suivi.

3- Se préoccuper des attentes individuelles
Afin de compenser l'absence de contacts humains, riches en informations non explicites, les leaders à distance prennent régulièrement le temps de communiquer avec chacun des membres de leur équipe. Il s'agit là d'une occasion pour le dirigeant de se rapprocher de son employé, de faire le point sur sa situation, de lui rappeler certaines valeurs de l'organisation et de l'équipe, de régler des problèmes isolés, etc.

Les gestionnaires à distance performants organisent des rencontres individuelles, prennent le temps de connaître et de reconnaître chacun de leurs employés et de parler avec eux de possibilités de carrière ou de développement.

4- Promouvoir l'esprit d'équipe
Une autre pratique communicationnelle relativement efficace pour réduire les distances psychologiques est l'envoi de messages communs. Ces messages servent à faire ressortir les réalisations de l'équipe et de l'organisation et les succès d'un membre de l'équipe et à rappeler les valeurs de l'entreprise.

De plus, dans le but de faciliter les rapprochements et l'émergence d'un sentiment de proximité, les leaders à distance performants tentent de créer de nombreuses occasions d'établir des rapports entre employés. Ainsi, ils sont habituellement très proactifs en matière de relations interpersonnelles et utilisent toutes les occasions qui se présentent pour créer ces moments d'échanges, sans pour autant les imposer.

Compétences du dirigeant à distance performant

  • La capacité de comprendre les enjeux et la dynamique de ce contexte particulier
  • La confiance en soi et dans les autres
  • La capacité à faire face à l'incertitude et à l'ambiguïté
  • Une grande flexibilité.
  • Un niveau élevé d'empathie afin de bien saisir toutes les subtilités qui composent les impressions que chacun des membres de son équipe a envers lui, ses collègues et l'organisation, et ainsi être en mesure d'intervenir adéquatement pour gérer les distances psychologiques, selon les besoins de chacun.

Tous les articles

Commentaires publiés (2)

Caroline Nadeau / 5 septembre 2014 13h21
Pour avoir vécu le travail à distance, le point le plus difficile à atteindre est certainement celui de la promotion de l'esprit d'équipe. Difficile, en effet, de communiquer l'ambiance et les relations informelles qui s'installent d'ordinaire dans un bureau. C'est pourquoi, il est important de garder le contact - autant pour l'employé et ses collègues que pour le gestionnaire.
Hélène Nolin / 19 juillet 2014 9h21
Article intéressant pour une première réflexion. Question: Comment réprimer efficacement les ardeurs de vitesse de communication d'une personne brillante qui veut tout faire et faire vite en envoyant des idées, des projets, des solutions ou des actions à entreprendre dans les plus brefs délais selon elle, et qui demande des réponses immédiates, quitte à ignorer quelqu'un, à harceler presque un autre, etc. Ça ressemble à «un jeune loup», n'est-ce pas?

Partagez ce billet