Règles de base pour éviter des erreurs coûteuses à l'étranger


De petits gestes peuvent éviter de gros problèmes quand vient le temps de transiger à l'étranger.

Caroline Arbour | Journaliste

En voyage, les dépenses commencent avant même le départ et continuent d'être inévitables en cours d'aventure. Nathalie Grondin, conseillère répondante jeunesse à la Caisse Desjardins de Boucherville, rappelle les règles de base pour éviter des erreurs coûteuses.

Même si les frais de conversion et le taux de change sont inévitables, il est possible de planifier et d'éviter des difficultés ou des frais de transaction faramineux.

Les préparations à faire au moins 10 jours avant le départ :

  • Valider que ses cartes (de débit et de crédit) soient bien à son nom, valides et munies d'un NIP.
  • Commander, au besoin, une carte prépayée. C'est un peu comme un portefeuille dans lequel il est possible de déposer jusqu'à 5 000 $. Sans frais de retrait, elles sont acceptées partout où les cartes de crédit le sont.
  • S'inscrire aux paiements préautorisés sur les cartes de crédit évite d'éventuels frais de retard de paiement.
  • Adhérer au site de transaction en ligne de son institution financière pour faciliter le suivi et les transactions financières tels que les virements de comptes ou entre personnes, les paiement de factures, etc.
  • S'abonner aux relevés virtuels de tous ses comptes pour faciliter le suivi et éviter que ce courrier confidentiel s'accumule pendant son absence.
  • Vérifier que la limite de retrait quotidien sur toutes ses cartes (de crédit et de débit) correspond à ses besoins.
  • Avoir une 2e carte de débit, et la ranger dans un endroit différent de la 1re, évite beaucoup d'ennuis en cas de perte ou de vol.
  • Autoriser une procuration à une personne de confiance pour son compte bancaire et sa carte de crédit s'avère pratique dans certaines situations.
  • Se procurer un peu de monnaie américaine. Les guichets ne distribuent que les devises nationales, mais le dollar américain est accepté dans la plupart des pays.
  • Prévoir acheter un peu de liquidités de la devise nationale avant le départ afin d'arriver au pays avec un peu d'argent en poche. La commande de devises étrangères nécessite habituellement un délai de quelques jours.
  • Aviser sa compagnie de carte de crédit des dates et de l'itinéraire de son séjour afin de limiter les risques que la carte soit « bloquée » pour cause de transaction douteuse.
  • Laisser des exemplaires de ses numéros de cartes à quelqu'un de confiance. C'est utile en cas de perte ou de vol.

Les bonnes pratiques à l'étranger

  • Éviter de faire plusieurs petits retraits afin de limiter les frais de transactions.
  • Garder un minimum de liquidités (environ 150 $) pour les imprévus.
  • Rechercher les logos Interac au Canada, Cirrus en Europe et Plus ailleurs à l'étranger pour utiliser sa carte de guichet.
  • Aux États-Unis, NYCE permet d'effectuer des achats en magasin et de faire un retrait simultané, cela peut éviter des frais d'utilisation de guichet.
  • Utiliser Internet pour trouver les guichets de son institution financière qui sont sur votre trajet.
  • En Europe, les membres Desjardins évitent des frais en utilisant les guichets de la banque coopérative Crédit mutuel. Même chose en utilisant les guichets de la Desjardins Bank en Floride.
  • Limiter l'utilisation de chèques de voyage, liée à des frais d'achat, des frais de change et à la difficulté à trouver des bureaux de change.

Tous les articles

La fonction Commenter n’est pas disponible pour le moment.
Merci de votre compréhension.

Partagez ce billet