7 erreurs à éviter pour les investisseurs (débutants ou avancés)


S'informer est un des premiers gestes à poser pour éviter les principales erreurs en matière d'investissement.

Emmanuelle Bertrand | Journaliste

Pendant plus de 15 ans, Angela Iermieri, planificatrice financière au Mouvement Desjardins, a observé les comportements en matière de placement chez des centaines d’investisseurs.

Elle dresse ici les 7 erreurs qu’elle a le plus souvent observées afin de vous éviter de tomber dans le panneau.

1. Faire cavalier seul
Si vous ne possédez pas de connaissances approfondies en matière de placements, entourez-vous d’un professionnel de confiance. Visitez le site de l’Autorité des marchés financiers.

2. S’inspirer des amis et de la famille pour choisir ses placements
Trop souvent, les gens ne connaissent pas leur profil d’investisseur ou ne le respectent pas. Résultat ? Ils se laissent influencer par les succès ou les échecs vécus ou racontés par l’entourage. Demandez plutôt à votre conseiller de vous aider à déterminer votre profil afin d’aller vers des produits qui vous conviennent et d’être à l’aise avec vos choix d’investissements.

3. Suivre la mode
Je ne saurais trop insister sur l’importance de développer votre intérêt et de vous renseigner avant d’investir. Bien connaître les types de produits aide à comprendre pourquoi vous y investissez et aide à éviter les modes passagères ou les recommandations inadéquates.

4. Croire au Klondike
Si le rendement promis vous semble trop beau pour être vrai, c’est qu’il l’est ! 10 % de rendement, c’est très rare. Selon le produit, des rendements autour de 2 % ou 3 % sont plus réalistes.

5. S’éparpiller
Il est souvent dit qu’il est important de bien diversifier son portefeuille, mais attention à l’excès ! Investir dans trop de fonds ou avec plusieurs représentants pourrait avoir pour effet d’éparpiller vos investissements. N’ayant pas de vue d’ensemble, vous risquez aussi d’investir deux fois dans la même chose.

6. Réagir dès que le marché bouge
Si votre objectif de placement concerne votre retraite, planifiez vos investissements en conséquence. Sur les marchés boursiers, le vrai rendement se constate à long terme. Il faut donc relativiser lorsque le fonds ne donne pas le rendement escompté après quelques années. Gardez en tête que vous misez sur lui pour porter ses fruits dans 20 ou 30 ans.

7. Être émotif
Le marché évolue parfois rapidement et c’est facile de paniquer à la vue de certaines variations. D’où l’importance d’être accompagné par un professionnel qui saura repérer le bon moment pour agir.

Êtes-vous novice dans le domaine du placement ?
Il y a deux grandes catégories de base pour les produits financiers :

1. À rendement fixe, garanti par l’émetteur :
• Certificat de dépôt (dépôt à terme pour une période prédéterminée)
• Obligation d’épargne
• Obligation de société ou titre de créance (différent des actions)

2. À rendement variable, lié au marché boursier :
• Actions (souvent sous forme de fonds de placement composé d’actions de plusieurs dizaines d’entreprises)

Ce qu’on appelle « un portefeuille » est composé de plusieurs produits financiers, ce qui le rend « diversifié ». Chaque produit a ses caractéristiques, comme chaque investisseur a sa situation unique.

Vous aimerez lire la suite de notre dossier :

Tous les articles

La fonction Commenter n’est pas disponible pour le moment.
Merci de votre compréhension.

Partagez ce billet