Le coût de l'épicerie


L'épicerie occuperait environ 14% du budget pour la moyenne des Canadiens. Qu'en est-il chez vous ?

Manon Joubert | Mouvement Desjardins

Vous avez l'impression que le coût de votre panier d'épicerie augmente année après année malgré tous vos efforts pour économiser ? Votre perception est tout à fait juste puisque le panier d'épicerie a fait un bond de 25 % au cours des 10 dernières années*.

Remplir son panier d'épicerie peut sembler un véritable casse-tête pour plusieurs familles qui tentent de trouver des solutions afin d'économiser, tout en s'assurant que tout un chacun mange santé.

Le défi n'est pas toujours facile à relever, surtout que le prix des aliments au Canada augmente considérablement année après année :

  • Statistique Canada dénote une augmentation de 2,2 % entre août 2013 et août 2014 sur l'ensemble des aliments au Canada. Alors que de 2007 à 2012, on avait enregistré une hausse du prix des aliments plus rapide que ceux de toute autre composante principale de l'Indice des prix à la consommation.
  • SOS Cuisine indique que l'inflation est plutôt de 4 % à 5 % pour le Québec.
  • Seulement durant la dernière année, certains produits, comme le filet de saumon et le bœuf haché, ont même connu une remarquable hausse de prix de 20 % !
  • L'explosion du prix des céréales (blé 134 %; maïs 200 %; soya 186 %) se reflète inévitablement sur la facture lors de l'achat de produits de boulangerie**.

Une combinaison de facteurs explique la hausse de la facture à la caisse :

  • le coût du transport,
  • le ralentissement économique mondial,
  • la faiblesse du dollar canadien (qui fait en sorte que les fruits et les légumes importés des États-Unis coûtent cher),
  • les conditions météorologiques pas toujours idéales,
  • l'utilisation croissante des récoltes - dont le maïs - pour produire de l'énergie... pour ne nommer que ceux-ci.

Évolution des goûts et des habitudes alimentaires
Les spécialistes notent un changement de comportement des Québécois dans leurs habitudes de magasinage depuis la dernière décennie. Ces consommateurs osent de plus en plus être infidèles à leur marché local et s'aventurent dans les magasins de grande surface à la recherche du meilleur prix, que ce soit les pharmacies, les grands magasins et les autres commerces de type entrepôt.

De plus, les consommateurs se préoccupent de plus en plus de leur santé et de leur environnement et font des choix en conséquence. À cet effet, la consommation de viande est en baisse depuis les 10 dernières années.

En contrepartie, de plus en plus de clients se laissent séduire par les produits spécialisés qui leur font de l'œil depuis le présentoir...et qui prennent une place considérable dans le budget !

Pensons seulement aux fromages de spécialité, aux collations prêtes à emporter, aux produits importés et aux boissons non alcoolisées telles que les rafraîchissements pour les sportifs.

Votre facture d'épicerie vous coupe-t-elle l'appétit ?
Pas de panique ! Il est quand même possible de s'en sortir avec beaucoup d'organisation et en respectant un budget déterminé.

Voici quelques trucs afin d'alléger la facture :

  • Éviter d'acheter des produits transformés ou prêts-à-servir et cuisiner davantage.
  • Souscrire à des cartes de fidélité qui permettent d'échanger des points contre des rabais.
  • Planifier les repas pour la semaine selon les rabais de la circulaire, faire une liste avant de se rendre au magasin et s'y tenir. D'ailleurs, saviez-vous qu'il est possible de concevoir un menu sain et équilibré pour aussi peu que 2 $ la portion ?
  • Au moins une fois par semaine, remplacer un repas de viande par un repas de légumineuses.
  • Faire des réserves lors de rabais sur des produits qui peuvent être utilisés tout au long de l'année pour la composition des repas (ex. : poisson en conserve, sauce tomate, etc.).
  • Acheter des fruits et légumes de saison.
  • Utiliser des coupons de réduction.
  • Choisir les marques maison (souvent, de 20 % à 30 % moins chères que les marques populaires).
  • Faire son épicerie le ventre plein.

L'épicerie représente quel pourcentage de votre budget chaque mois? Avez-vous développé des stratégies pour économiser ? Quels sont vos meilleurs conseils?

*Le coût du panier d'épicerie a augmenté de 25 %, passant de 4 405 $ à 5 504 $ par année pour 2,3 personnes.(source : MAPAQ).
** Perspective, Desjardins, janvier 2013.

Tous les articles

La fonction Commenter n’est pas disponible pour le moment.
Merci de votre compréhension.

Commentaires publiés (5)

arno / 19 novembre 2014 21h01
Une autre façon de consommer est de s'inscrire auprès de coopératives de paniers bio. Ce sont souvent des agriculteurs de proximités qui ont besoin de notre soutien. Par exemple, un panier complet pour une famille de 2 adultes et 1 enfant coûte en moyenne 130$/semaine avec viande, poisson, lait, oeufs, fruits et légumes et pain.
Melanie G. / 18 novembre 2014 14h06
Pour ma part, cet article m'a permis de réaliser annuellement le cout de mon épicerie (2 adultes et 2 enfants) nous revient en moyenne à 10400$ (200$ par semaine) et nous sommes une familles qui aime manger sainement et ne consomme pas vraiment de croustilles, liqueurs, desserts... ca fait quand même faire le saut voir ce chiffre afin de se nourrir!
Donald V / 18 novembre 2014 9h23
C'est un prix moyen et pour faire un prix moyen il y a des gens moins fortunés, donc pas de poisson à 28$/kg, pas de bière ni vin, produits de marque Selection, achat chez Costco, Maxi. Achat en gros quand il y a des spéciaux, couponing... Mais il faut y mettre de l'énergie. Je ne le fais pas et pour 1.8 personne j'en suis à ce prix (5000$-6000$). Courir les coupons et tous les spéciaux baisserait mon cout mais rendrait ma vie un peu platte donc j'endure... pour l'instant.
Nicole Voyer / 15 novembre 2014 8h45
Les chiffres cités dans l'article concernant les coûts de l'épicerie sont tout à fait inexacts à savoir, $5504 pour 2.3 personnes pour un an.Ce qui donne $105 par semaine.J'aimerais connaître l'épicerie fréquentée par la MAPAQ.

Partagez ce billet