À l'abri des cybercrimes, l'appareil mobile ?

infographic-4-portes-entre-cyberfraudes_fr_310.jpgIsabelle Lord | Mouvement Desjardins

Pas du tout ! L'appareil mobile suscite de plus en plus l'intérêt des fraudeurs. Nous l'avons sur nous dans des lieux publics et il contient des renseignements personnels, souvent accessibles sur des applications non verrouillées.

« C'est surtout la méconnaissance de quelques règles de sécurité qui met l'appareil et l'utilisateur à risque », croit Benoît Guérette, spécialiste en sécurité informatique chez Desjardins. Il fait 5 recommandations pour protéger son mobile... et son identité.

1. Verrouiller l'appareil

En 2013, seulement 56 % des utilisateurs verrouillaient leur appareil. Voilà qui facilite la vie des escrocs qui mettent la main dessus ! Protéger l'appareil avec un code de déverrouillage est la règle numéro 1. Idéalement, le verrouillage automatique devrait être activé après 5 minutes d'inactivité. 

L'utilisateur vigilant choisira également un code ayant plus de 4 caractères, conseille Benoit Guérette. « Une personne malintentionnée qui prend possession d'un appareil verrouillé va essayer d'abord les séquences faciles comme 1234, 2580 (la ligne droite) et 1379 (les 4 coins). Les appareils permettent de choisir un code plus long et d'effacer les données après un certain nombre de tentatives de déverrouillage échouées. » Il suffit de se renseigner auprès de son fournisseur de service mobile.

2. Effectuer les mises à jour de logiciels

En plus de contribuer au fonctionnement de l'appareil, les mises à jour de logiciels permettent de contrer de nouvelles menaces. Configurer l'appareil pour que les mises à jour s'effectuent automatiquement permet de se libérer l'esprit. Il faut s'abstenir de procéder à un débridage (jailbreak ou rooting) puisque cela diminue la sécurité de l'appareil.

Il existe par ailleurs des logiciels de sécurité mobile. Certains sont gratuits, pourquoi s'en priver ?

3. Transiger sur des réseaux sans fil de confiance

Régler une facture ou remplir sa demande d'admission à l'université connecté au réseau sans fil public d'un café ? « Mauvaise idée ! s'exclame l'expert. C'est un lieu privilégié pour les fraudeurs qui tentent d'intercepter vos informations. » Mieux vaut utiliser un réseau de confiance protégé d'un mot de passe, chez soi ou chez un ami, ou le réseau de données cellulaires de son appareil.

4. Vérifier avant de télécharger des applications

Les applications malveillantes représentent désormais la plus importante menace à laquelle s'expose l'utilisateur de mobile. Ces applications tenteront notamment d'obtenir des privilèges dont elles n'ont pas besoin, comme avoir accès à vos contacts ou à vos photos. « Préférez les magasins officiels comme l'App Store d'Apple et Google Play pour le téléchargement de nouvelles applications. Et lisez attentivement les commentaires d'autres utilisateurs. » 

Des applications malveillantes peuvent également être envoyées sous forme d'hyperlien par courriel et par texto.

5. Prévoir la perte ou le vol de l'appareil

« Activer la fonction de géolocalisation à distance est une bonne pratique », recommande l'expert. Aussi, il est préférable de faire une sauvegarde sur l'ordinateur, puis d'effacer tout le contenu de l'appareil avant de le faire réparer ou de le vendre. Il est ensuite simple de réintroduire les données dans l'appareil réparé ou dans un nouvel appareil. M. Guérette souligne également l'importance de retirer - s'il y a lieu - la carte mémoire externe (sur Android), appelée aussi carte SD. 

Le vol d'identité est un des crimes qui connaît la croissance la plus rapide au Canada. Protéger vos renseignements personnels est notre priorité. C'est pourquoi nous avons développé une nouvelle solution de protection pour tous nos membres particuliers et entreprises.
Découvrez nos mesures de protection contre le vol d'identité - Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Tous les articles

La fonction Commenter n’est pas disponible pour le moment.
Merci de votre compréhension.

Partagez ce billet