Le coût d'un potager


Selon les experts, il est possible de s'équiper convenablement en fournitures de jardinage pour moins de 200 $.

Caroline Arbour | Journaliste

Votre facture d'épicerie ne cesse d'augmenter? Vous vous questionnez sur la qualité des fruits et légumes que vous achetez à l'épicerie? Peut-être avez-vous simplement envie de mettre la main à la terre et de voir pousser vos propres récoltes?

Voici quelques conseils pour vous aider à planifier votre budget de potager.

La culture d'un potager représente bien sûr un investissement en temps, mais aussi un investissement financier, surtout la première année.

«Pour débuter, nous recommandons généralement un potager d'environ 12 mètres carrés», précise Véronique Lajoie de la Ferme horticole Lajoie & Lajoie Paysagistes. Elle estime qu'avec environ 50$ de boutures et de sachets de graines ainsi que 20$ de compost et d'engrais, un jardinier débutant pourra obtenir une belle récolte de légumes variés: bette à carde, laitue, chou, oignon, concombre, courge, tomate, etc. Et ce, en quantité suffisante pour une famille de 4 personnes pour l'été.

Selon la production, il en restera même pour les projets de conserves à l'automne!

Investissements à prévoir pour la construction du potager :

  • Bois et quincaillerie pour construire et délimiter l'espace. Vous pouvez aussi acheter des bordures à jardin, mais cette option est plus dispendieuse.
  • Outils de construction (perceuse, scie, etc.). Si vous n'en possédez pas, vous pouvez en emprunter à votre entourage.
  • Outils de jardinage
  • Toile géotextile
  • Tuteurs, étiquettes, corde
  • Terre
  • Décorations. Bien sûr, cet investissement est facultatif.

Matériel nécessaire à la culture du potager :

  • Pelle
  • Râteau droit
  • Boyau d'arrosage
  • Sécateur
  • Binette
  • Arrache-pissenlit
  • Transplantoir

Cette liste est constituée des incontournables. Selon un document de 2011 de Statistique Canada, le ménage canadien moyen dépensait plus de 400 $ par année en fournitures de jardinage et autres services. Selon les experts, il est toutefois possible de s'équiper convenablement pour moins de 200 $.

Les achats à prévoir chaque année :

  • Semis et plants
  • Terre
  • Engrais

Avant de vous procurer vos plants ou vos graines, assurez-vous de bien étudier votre terrain afin de savoir quoi et où planter. Cela permettra d'optimiser la production de vos plants selon le type de sol, l'ensoleillement, les vents, etc.

L'achat de semis est, bien sûr, l'option la plus économique, mais demande un plus grand investissement en temps. Si vous achetez de jeunes plants, vous pouvez prévoir entre 3 $ et 5 $ par plant pour la plupart des légumes (tomates, concombres, poivrons, courges, etc.) et des herbes aromatiques.

Trucs pour économiser

  • Semez des graines plutôt que d'acheter des plants.
  • Cultivez ce qui coûte cher à l'épicerie. 
  • Plantez les légumes les plus productifs.
  • Utilisez des plantes vivaces.
  • Achetez seulement ce dont vous avez besoin en équipement.
  • Entretenez bien vos outils.
  • Faites votre propre compost.
  • Faites du troc de graines et de plants. Si vous ne pouvez le faire avec notre entourage, joignez-vous à un réseau ou un groupe de jardiniers. 

Conseils pour bien protéger ses outils contre la rouille (pour un investissement initial amorti sur le plus d'années possible) :

  • Toujours les essuyer après les avoir utilisés.
  • Les enduire d'huile végétale avant de les remiser pour l'hiver.
  • Bien les aiguiser.

Légumes les plus rentables à faire pousser dans un potager :

  • Fines herbes
  • Légumes à feuilles
  • Tomates
  • Poireaux
  • Poivrons
  • Betteraves
  • Concombres
  • Asperges
  • Haricots
  • Courges

Si vous êtes débutants, commencez petit et donnez-vous le temps de développer votre pouce vert. Vaut mieux un petit jardin productif et rentable qu'un grand jardin en ruine !

Bref, si vous êtes bien préparés et prêts à investir le temps qu'il faut, un jardin potager est une option à la fois écologique, économique et santé.

Vous aimerez lire aussi :

L'agriculture urbaine gagne du terrain 

Conseils pour jardiner sans se fatiguer

Tous les articles

Commentaires publiés (5)

Lisbeth / 13 juin 2015 19h30
On peut également Se procurer des outils dans des magaskns seconde main comme Value Village.
Marie-Christine / 5 juin 2015 16h02
Bonjour @Marie-Josée. Merci de votre commentaire. Nous avons communiqué avec une spécialiste afin de valider les prix estimés pour démarrer un potager pour une famille de 4. Nous avons donc apporté des modifications au texte afin d'offrir des données plus actuelles et, surtout, plus près de notre climat. Merci de votre vigileance, nos lecteurs en seront mieux informés ! Bonne journée. - Marie-Christine
Marie-Josée Boutin, jardinière / 2 juin 2015 13h00
Attention aux études des USA. Le climat y fait pour beaucoup dans le résultat de la production. Au Québec avec 2 mois de jardinage versus 365jrs dans certains états américains. Ca fausse la donne et de beaucoup.Personne ne pense à ce bout là. N'y en parle dans le calculs de coûts versus les résultats.Soyez plus précis SVP OÙ exactement a été fait "L'étude". Et depuis 2009 les prix ont doublé et parfois quintuplé (surtout dans le monde agricole). Désolée, mais je ne crois pas en vos chiffres... Merci
Marie-Christine / 1 juin 2015 16h14
Bonjour @Geoffroy. Effectivement, les outils et les investissements initiaux ne sont pas comptabilisés dans ce 70$. Aussi, ce chiffre représente une moyenne globale. Merci de nous avoir partager votre truc fort instructif. Je vais sans aucun doute l'essayer en vue de l'agrandissement mon potager! Bonne journée. - Marie-Christine
Geoffroy Ménard, agr. / 1 juin 2015 15h57
70$ par dépense ça me semble un peu optimiste; en tout cas ça ne tient pas compte de l'investissement initial pour les outils, les amendements et les constructions s'il y a lieu. à 5$ le sac de semences bio on peut facilement atteindre ça juste en achat de semences, si on n'est pas bien organisé pour composter soi-même l'achat de compost peut être dispendieux aussi. Il vaut la peine de mentionner une technique intéressante, car elle sauve du travail et favorise la fertilité du sol: utiliser une toile pour tuer la tourbe au lieu de la déterrer et s'en débarrasser. En placant une toile opaque sur l'emplacement de notre jardin durant toute une saison, au printemps prochain la tourbe devrait être entièrement décomposée ce qui nous permettra de travailler le sol directement, sans que l'on se débarasse de la tourbe qui contient de la précieuse matière organique et plein de minéraux. le sol sera également mieux structuré.

Partagez ce billet