Raymundo del Cojo : un entrepreneur allumé


Raymondo del Cojo est entouré de Simon Déry, directeur
Soutien à la gestion et aux opérations, et Audrey Montambault,
conseillère Services aux entreprises à la Caisse Desjardins
des Versants du mont Royal. Source: Réjean Meloche

Geneviève Matton | Mouvement Desjardins

Raymundo del Cojo a toujours su qu'il voulait être son propre patron. Seulement, du rêve à la réalité, il y avait un grand pas à faire. Voici son histoire.

Ingénieur électrique, il fait le grand saut en affaires en 2012, 4 ans après avoir immigré au Canada. L'occasion était belle : Hydro-Québec offrait alors des incitatifs financiers aux entreprises qui désiraient remplacer leur éclairage désuet par des modèles à haut rendement énergétique. « Mon partenaire, qui connaissait bien le domaine et qui caressait tout comme moi le désir de se lancer en affaires afin de récolter les fruits et les mérites de son travail, m'a convaincu de me joindre à lui », explique le jeune entrepreneur. 

Le pari était bon, Raymondo del Cojo est désormais co-propriétaire de Lightenco, une entreprise en plein essor offrant des services d'éclairage LED.

À la recherche d'appuis
Même si l'entreprise a eu la chance d'être créée à un moment stratégique, l'argent est toujours le nerf de la guerre en période de démarrage. «Au début, les économies de l'un et l'autre ne suffisaient pas pour soutenir la croissance. Nos salaires étaient quasi inexistants et les semaines de travail bien remplies. Nous n'avions pas la marge de manœuvre pour embaucher d'autres employés. Tous les profits étaient réinvestis dans l'entreprise. Heureusement, nous avons bénéficié du soutien de nos familles et de l'appui du milieu», explique-t-il.

Grâce à la Corporation de développement économique communautaire Centre-Sud-Plateau Mont-Royal (CDEC), Lightenco a participé, en 2013, au Concours québécois en entrepreneuriat. L'entreprise a été lauréate pour la grande région de Montréal : un prix dont les 2 entrepreneurs sont bien fiers !

Membre de la Caisse Desjardins des Versants du mont Royal depuis son arrivée au Canada en 2008, Raymundo del Cojo a également bénéficié du programme Créavenir.

Par le biais de ce programme destiné aux jeunes entrepreneurs, il a accédé à un financement adapté à sa situation. «Conscient que le développement d'une entreprise requiert davantage que du capital, j'ai pu, grâce à Créavenir, partager ma réalité avec d'autres jeunes entrepreneurs vivant les mêmes défis que moi. Aujourd'hui encore, Desjardins m'accompagne pour créer des conditions favorables à la croissance de mon entreprise, soutient Raymundo.  Que ce soit pour m'offrir un conseil à propos de la fluctuation des devises ou pour me faire bénéficier d'une marge de crédit, mon interlocuteur chez Desjardins est toujours présent pour m'aider... et aussi pour me motiver !»

Innover, croître, repousser les limites !
«Pour se démarquer dans un marché où la compétition est vive, l'innovation est au cœur de nos actions, soutient Raymundo. La clé de notre succès : l'accompagnement de nos clients. Nous gérons soigneusement toutes les étapes du projet d'éclairage : la conception, l'analyse des économies, la vente, l'installation du nouveau matériel, l'obtention d'une subvention pour le client et le recyclage des matières désuètes.»

Grâce à l'accompagnement offert par Lightenco aux entreprises canadiennes afin qu'elles se dotent d'une stratégie verte en termes d'éclairage, ces dernières découvrent les bienfaits de ce virage écoénergétique tout en réduisant de façon substantielle leurs frais fixes.

«À titre d'exemple, l'un de mes clients d'Ottawa a épargné plus de 15 000 $ en adoptant le système d'éclairage écoénergétique LED. Sa facture annuelle d'électricité et de manutention est ainsi passée de 18 000 $ à 2 600 $.»  

Aujourd'hui, après 4 ans d'opération, Lightenco compte une équipe de 6 employés et un chiffre d'affaires qui frôle les 700 000 $. Raymundo del Cojo est fier de ce qu'il a accompli et voit grand pour l'avenir de son entreprise.

Ayant un fort intérêt pour le marché du Mexique, d'où il est originaire, il s'est joint à son collègue pour investir dans une entreprise d'éclairage mexicaine. Aujourd'hui, les deux associés sont propriétaires à 50 % de l'entreprise... qu'ils ont baptisée Lightenco Mexico. Contrairement à leur entreprise canadienne, qui doit importer la majorité des composantes, celle du Mexique possède sa propre usine pour développer et fabriquer ses luminaires.

«À très court terme, cette nouvelle acquisition nous permettra d'importer au Canada les luminaires produits par notre usine du Mexique afin de réduire le circuit d'approvisionnement. Nous offrirons ainsi aux entreprises canadiennes un produit encore plus compétitif», explique-t-il.

La tête bouillonnante d'idées, le jeune entrepreneur est fier de ce qu'il a accompli et continuera de s'ajuster au marché tout en restant à l'affût des occasions de repousser davantage les limites de son entreprise !

Quelques conseils à donner au suivant...
« Si vous désirez vous lancer en affaires, trouvez un marché qui vous comble vraiment, soyez tolérant et rappelez-vous que la vraie richesse, c'est ce que vous accomplissez. »

Nom de l'entrepreneur : Raymundo del Cojo
Nom de l'entreprise : Lightenco
Activité : Éclairage
Ville : Montréal
Année de démarrage : 2012
Chiffre d'affaires: 670 000 $ CA

Tous les articles

Partagez ce billet