D'Éco-sphère: une boutique verte qui allie design et environnement


Stéphanie Dupré-Guilbert et Danielle Matte

Geneviève Matton | Mouvement Desjardins

D'Éco-sphère est bien plus qu'une boutique de décoration, de rénovation et de construction écologique. C'est un concept novateur, un espace rempli d'idées où les conseils sont aussi importants que les produits.

Derrière ce concept novateur, 2 jeunes entrepreneures : Stéphanie Dupré-Guilbert et Danielle Matte.

Entreprendre en région
En mars 2011, alors que Stéphanie était encore aux études à temps plein à Montréal en design d'intérieur, elle se joint à Danielle pour réaliser un rêve d'enfance commun : bâtir leur entreprise.

Aujourd'hui, diplômes en mains et plusieurs voyages à leur actif, les jeunes gestionnaires sont de retour dans leur coin de pays, à La Sarre dans la région de l'Abitibi-Témiscamingue, pour vivre pleinement leur aventure entrepreneuriale. 

Pourquoi une boutique verte ?
Curieuses de nature, elles ont eu l'occasion de voyager en Europe avant de créer leur entreprise. «Nous voulions nous inspirer de leurs pratiques en matière d'entreprises durables. Dans certains secteurs du Québec, il peut être difficile de trouver des produits verts et d'obtenir des conseils provenant de spécialistes formés dans le domaine», souligne Stéphanie.

«C'est donc en alliant notre désir de protéger l'environnement à notre expertise en matière de design et en nous inspirant de nos voyages que D'Éco-sphère a vu le jour. Grâce à notre parcours, les Lasarrois reçoivent aujourd'hui des conseils avant-gardistes dans une entreprise durable et socialement responsable. Au-delà de la vente de produits, ce sont aussi des trucs et des astuces que nos clients viennent chercher», poursuit-elle. 

Joies et défis du démarrage
À l'aube de la trentaine, les copropriétaires sont fières de leurs réalisations et carburent aux nouveaux défis. Danielle affirme tout de même avoir parcouru l'équivalent d'une course à obstacles dans les premières années.

«Au début, nous voulions prouver à notre entourage que nous savions dans quoi on s'embarquait : certains nous trouvaient trop jeunes, d'autres ne nous prenaient pas au sérieux.  Même si certains ont tenté de nous décourager, plusieurs nous ont poussées à réaliser notre rêve. Parmi ceux-ci, il y a eu notre famille et certains organismes du milieu, notamment le Centre local de développement (CLD) d'Abitibi-Ouest et la Caisse Desjardins de l'Abitibi-Ouest.»

L'accès au financement peut s'avérer difficile pour les jeunes entrepreneurs en devenir, en particulier pour ceux qui ont peu ou n'ont pas d'historique de crédit. Pour Stéphanie et Danielle, qui remboursaient encore leurs prêts étudiants au moment de se lancer en affaires, il devenait encore plus difficile de se qualifier pour un prêt traditionnel. «Heureusement, notre caisse est très présente au sein de la communauté», souligne Danielle. 

«C'est d'ailleurs mon conseiller en finances personnelles qui m'a présenté Créavenir. Avec ce programme, tout a été si facile ! Ces gens ont écouté nos besoins, nous ont fourni un soutien génial et nous ont fait confiance dès le début. Sans l'appui de ma coopérative financière, nous n'aurions pas pu obtenir si facilement des conseils techniques. C'est aussi grâce à Créavenir que nous avons reçu une subvention et un prêt nous permettant d'avoir les liquidités nécessaires pour réaliser notre rêve.»

Un avenir prometteur
Loin de se douter du succès et de l'ampleur que prendrait leur projet, les deux jeunes Lasarroises ont récemment doublé la superficie de leur boutique pour répondre à la demande grandissante de la clientèle. Elles ont également développé une entité complémentaire, du nom de Distribution ES inc., qui leur permet de distribuer leurs produits au Québec, et même en Ontario.

Cette deuxième acquisition se spécialise dans la distribution de produits de haute performance et offre des services-conseils spécialisés aux architectes, aux ingénieurs, aux fabricants et aux entrepreneurs pour la protection et la préservation du bois. «À titre d'exemple, lors de la conception du devis d'architecture de l'Aquarium du Québec, l'ingénieur et l'architecte du projet ont fait appel à notre expertise pour s'assurer que la conception des plans et devis maximiserait la durée de vie du bois utilisé dans la structure du bâtiment», explique Danielle.

Et un conseil au suivant...
Tout rêve est possible : osez foncer pour le réaliser et, surtout, ne vous découragez pas !

Créavenir : un tremplin pour les entrepreneurs en devenir
Dans la région de l'Abitibi-Ouest, le programme Créavenir est offert aux jeunes entrepreneurs depuis 2008. Plus de 52 entreprises ont bénéficié d'une aide financière, pour un total de plus de 410 000 $. Parmi celles-ci, 80 % sont toujours en exploitation, soutient Marc Paré, dirigeant de la Caisse Desjardins de l'Abitibi-Ouest et président du comité Créavenir de la région.

Selon les statistiques de l'indice entrepreneurial, 19,1 % des jeunes Québécois caressent le rêve de se lancer en affaires et, de ce nombre, la moitié seulement feront les démarches nécessaires. Créavenir permet donc à ces jeunes passionnés d'obtenir le coup de pouce nécessaire pour ensuite voler de leurs propres ailes. 

Nom des entrepreneurs: Stéphanie Dupré-Guilbert et Danielle Matte
Nom de l'entreprise: D'Éco-sphère
Activité : Écohabitation
Ville et région : La Sarre, Abitibi-Témiscamingue
Année de démarrage: 2011
Chiffre d'affaires : Plus d'un million de dollars (incluant Distribution ES inc.)

Tous les articles

Partagez ce billet