4 pistes de réflexion entourant l'assurance crédit hypothécaire


L'emprunt hypothécaire représente généralement la plus
grosse sortie du budget familial.

Marie-Christine Daignault  | Desjardins

Près d'un travailleur canadien sur 2 (48 %) affirme vivre d'une paie à l'autre*. Le moindre écart dans un budget peut avoir des conséquences réelles sur la santé financière de la famille. 

Puisque l'emprunt hypothécaire représente généralement la plus grosse sortie du budget familial, est-il préférable de l'assurer ? Voici 4 pistes de réflexion : 

1. Quelles sont les protections offertes par mon assurance au travail ?

La plupart des régimes d'assurance collective couvrent entre 60 % et 70 % du revenu en cas d'invalidité. Ces prestations peuvent être imposables. Un accident ou une maladie peut ainsi créer un manque à gagner quand vient le temps de faire les paiements hypothécaires ou de payer les dépenses supplémentaires liées à son état de santé.

Des informations à connaître sur son assurance au travail

  • Le pourcentage du salaire couvert en cas d'accident ou de maladie
  • La durée des prestations
  • Est-ce suffisant pour couvrir mes besoins financiers ? 

2. L'assurance individuelle couvre-t-elle les engagements hypothécaires ?

L'objectif principal d'une assurance vie individuelle est de laisser un montant d'argent aux héritiers. Ce n'est certainement pas ce qui est prévu si le montant reçu en héritage doit servir à assumer, entre autres, le solde de l'hypothèque. L'assurance crédit hypothécaire et l'assurance vie personnelle sont deux produits complémentaires puisqu'ils répondent à des besoins différents.

3. Mon conjoint peut-il assumer seul l'hypothèque en plus des autres dépenses familiales ?

Aujourd'hui, dans la plupart des couples, les deux partenaires sont sur le marché du travail. Comme le calcul des dépenses des familles est habituellement fait en fonction de deux revenus, une période d'invalidité peut faire mal à un budget.

4. Quelles sont les principales caractéristiques de ce type d'assurance ?

Certaines caractéristiques diffèrent d'une compagnie à l'autre. Voici quelques exemples : 

Assurance vie

  • Remboursement du prêt hypothécaire au décès
  • Un soutien financier en cas de diagnostic de cancer ou de maladies graves, offert sans frais supplémentaires ou en option.

Assurance invalidité

  • Remboursement des versements hypothécaires durant une période déterminée variable d'une compagnie à l'autre. La période des versements des prestations peut se faire pendant 12 ou 24 mois ou tant que dure l'invalidité totale (maximum 65 ans). 
  • Un montant supplémentaire afin de couvrir le paiement de certains frais liés à la conservation de la propriété (taxes, électricité etc.) est offert en option par certaines compagnies.

Prime

  • Prime uniforme ou calculée en fonction du solde du prêt (prime qui décroît au fur et à mesure des remboursements).
*Association canadienne de la paie - Sondage auprès des employés canadiens (août 2015

Tous les articles

La fonction Commenter n’est pas disponible pour le moment.
Merci de votre compréhension.

Partagez ce billet