Comment établit-on la prime d'une assurance vie?


L'état de santé est systématiquement pris en compte, ainsi que les habitudes de vie.

Emmanuelle Bertrand | Journaliste

Lorsqu'on magasine une assurance vie, il est naturel de se demander quels facteurs sont pris en compte pour déterminer à la fois son assurabilité et la prime d'assurance à payer. 

Patrick F. Bouchard, conseiller au Mouvement Desjardins, vous aide à y voir plus clair.
 
L'état de santé est systématiquement pris en compte, ainsi que les habitudes de vie : « Si vous pratiquez un sport extrême ou encore si vous êtes pilote de brousse, attendez-vous à ce que votre cas soit étudié de plus près », prévient M. Bouchard.

Voici les facteurs qui sont généralement pris en compte par les compagnies d'assurance : 

Facteurs

Considéré pour déterminer l'assurabilité

Considéré pour établir la prime

État de santé

X

Parfois

Consommation de tabac

X

X

Habitudes de vie[1]

X

Parfois

Dossier de conduite automobile

Parfois

-

Indice de masse corporelle (poids vs taille)

Parfois

-

Sexe

-

X

Âge

-

X

Montant de l'assurance

-

X



[1]. Consommation d'alcool et de drogues, pratique d'un sport extrême ou  profession à risques élevés


Plus le montant pour lequel vous désirez être assuré est élevé, plus on vous posera de questions, précise-t-il d'emblée, car la compagnie d'assurance veut connaître le risque qu'elle court. » 

Fait intéressant, M. Bouchard nous apprend qu'il est possible de réaliser une économie d'échelle sur le montant de l'assurance : « C'est pour cette raison qu'il peut arriver que la prime d'une assurance de 100 000 $ soit légèrement moins élevée que pour une assurance de 90 000 $. » Par ailleurs, il n'y a généralement pas de frais autres que la prime et les taxes à débourser.

Quoi savoir avant de signer ?
Avant de souscrire une assurance, voici 6 conseils offerts par notre expert :

1. Évitez de remettre l'achat d'une assurance vie à plus tard.

2. Réfléchissez à vos besoins :
  • Que souhaitez-vous laisser à vos héritiers (enfants, conjoint) ?
  • Épargnez-vous pour les études de vos enfants ? Vous voudrez peut-être prévoir un montant pour compenser en cas de décès.
  • Quels biens et avoirs désirez-vous protéger ?
  • Souhaitez-vous protéger un autre proche ? Un associé d'affaires ?
  • Désirez-vous faire un don à votre décès ?
3. Faites affaire uniquement avec un conseiller en qui vous avez confiance; il doit être en mesure de répondre à toutes vos questions.

4. Ne magasinez pas seulement le prix; tenez compte aussi des caractéristiques du produit d'assurance. Il existe plusieurs options et certaines sont vraiment avantageuses pour votre situation.

5. Ne vous limitez pas à une assurance vie collective offerte par votre employeur; conçue pour des besoins généraux, elle peut diminuer de près de 90 % après l'âge de la retraite.

6. Soyez honnête lorsque vous répondez aux questions d'un assureur, c'est la meilleure façon d'éviter les ennuis !

Cet article vous a été utile? Vous aimerez aussi voir le témoignage de Martin.

Tous les articles

La fonction Commenter n’est pas disponible pour le moment.
Merci de votre compréhension.

Partagez ce billet