Vous êtes ici : Coopmoi – Tous les articles > Enbridge

Enbridge

Enbrigdge est une entreprise canadienne du secteur de l'énergie spécialisée dans le transport et la distribution de pétrole et de gaz naturel via pipeline. 

Amélioration de la mobilisation des parties prenantes 
En janvier 2015, Desjardins Gestion de patrimoine, avec le support de Placement NEI, a écrit au conseil d'administration d'Enbridge pour lui recommander la création d'une table ronde externe composée de parties prenantes. Nous lui avons présenté nos suggestions quant aux pratiques exemplaires encadrant de telles pratiques et sur la manière dont l'utilisation de ce type de groupe peut être optimisée du point de vue des investisseurs. La société nous a répondu en mars 2015, précisant que cette idée avait été prise en note et que le recours à cette approche serait examiné attentivement.

En avril 2015, nous avons rencontré le chef du développement durable et des membres de l'équipe responsable de l'intégrité des pipelines pour discuter de plusieurs points laissés en suspens. Plus exactement, nous avons assuré le suivi de la progression du dossier de la mise en place d'une table ronde d'actionnaires externes et la société nous a informés qu'elle prendrait une décision à cet égard à l'automne 2015. Dans cette lettre, l'entreprise mentionnait également qu'elle avait apporté plusieurs changements à son processus de mobilisation de ses parties prenantes, dont l'élaboration d'un outil de suivi des sujets de mobilisation et des résultats obtenus. La haute direction de l'entreprise est consciente de la grande importance de cette question. 

Dans un entretien ultérieur, en septembre 2015, la société a mentionné qu'elle acceptait notre suggestion de mettre en place des tables rondes de parties prenantes et procédait actuellement à l'évaluation des régions qui pourraient tirer le meilleur profit de cette approche. À ce jour, les représentants d'Enbridge ont pu constater que l'eau était le facteur environnemental, social et de gouvernance le plus important pour la plupart de ses parties prenantes et que ce sujet sera probablement le principal objet de discussion au sein de ses tables rondes. 

Opposition des Premières Nations au projet d'oléoduc Northern Gateway
Dans le cadre de ces rencontres, nous avons réitéré nos préoccupations à propos de l'opposition au projet d'oléoduc Northern Gateway.  

Émissions GES, changements climatiques et transition énergétique
Nous avons discuté de la stratégie de l'entreprise sur les changements climatiques, soulignant au passage qu'elle était en avance sur ses concurrentes à ce chapitre. Nous avons été particulièrement impressionnés par la présentation de ses stratégies liées à l'innovation et aux investissements à faible impact en carbone dans son rapport de responsabilité sociale 2014. Nous lui avons demandé si elle avait réalisé des progrès dans sa définition de nouvelles cibles en ce qui a trait aux changements climatiques, et elle a répondu qu'une nouvelle politique climatique était en cours d'examen. Enbridge a aussi embauché un nouveau gestionnaire de l'efficacité énergétique et des changements climatiques qui encadrera le processus d'élaboration de nouvelles cibles pour chaque unité d'affaires d'ici 2016.    

En septembre 2015, nous avons rencontré le chef du développement durable et d'autres gestionnaires d'Enbridge afin de poursuivre nos discussions. Nous avons abordé la mise à jour de sa politique interne sur les changements climatiques et la définition de nouvelles cibles de réduction des émissions de gaz à effet de serre y étant associée. La société a mentionné qu'avec l'appui de son président et chef de la direction, elle avait sollicité toutes ses unités d'affaires à propos de cette nouvelle politique pour cibler les risques et les occasions qui y étaient associés (dont les possibilités de diversification par l'investissement au sein de technologies à faible impact en carbone). Les unités d'affaires de l'entreprise ont évalué les émissions prévues avec pour objectif de définir des cibles de réduction d'émissions de gaz à effet de serre. La société prévoit soumettre sa politique au conseil d'administration au début de 2016.    
  
De plus, nous avons encouragé l'entreprise à soutenir plus activement et publiquement la mise en place d'un prix sur le carbone. À cet égard, les représentants de l'entreprise nous ont rappelé que le président et chef de la direction d'Enbridge a publiquement affirmé son appui à l'établissement d'une politique sur les changements climatiques et que son chef du développement durable a activement participé au Alberta Climate Change Advisory Panel. Nous avons aussi remarqué qu'Enbridge ne dévoilait pas beaucoup de détails à propos de ses positions en matière de lobbyisme sur les politiques publiques portant sur les changements climatiques. Elle a reconnu ne pas avoir été des plus actives à ce chapitre, mais a pris bonne note de nos préoccupations concernant les possibles contradictions entre les positions des entreprises et celles de leur association industrielle sur le plan des politiques publiques. Nous avons entrepris de fournir des commentaires sur les approches de divulgation en ce qui a trait au lobbyisme.   

Sûreté des oléoducs - risque de déversement et divulgation des statistiques à cet égard 
Enfin, nous avons abordé avec la société la question de ses dépenses d'immobilisations visant à assurer l'intégrité des pipelines et la divulgation de ses statistiques sur les déversements. Enbridge a affirmé qu'elle prévoyait réduire ses dépenses d'immobilisations au cours des cinq prochaines années. En raison du nombre d'excavations relatives à l'intégrité réalisées jusqu'à présent, il ne devrait pas être nécessaire d'en effectuer autant à l'avenir. Enbridge nous a assuré qu'elle tiendrait compte des questions que nous avons soulevées dans ses prochains rapports.  

Consulter le sommaire des autres résultats :

Tous les articles

La fonction Commenter n’est pas disponible pour le moment.
Merci de votre compréhension.

Partagez ce billet