Facture fiscale : soyez prêts pour le blitz de fin d'année


Faites-vous un cadeau : optimiser vos stratégies fiscales avant la fin de l'année.

Marie-Christine Daignault | Mouvement Desjardins

C'est la folie des fêtes et, déjà, il faut penser... aux impôts ! Faites-vous un cadeau : optimisez vos stratégies fiscales avant la fin de l'année.

Angela Iermieri, planificatrice financière au Mouvement Desjardins, propose 5 pistes pour revoir, et peut-être améliorer, vos stratégies à mettre de l'avant dès maintenant afin d'alléger votre facture fiscale.

1. Faire un don
Les dons aux organismes de bienfaisance enregistrés donnent droit à un crédit d'impôt. Vous pouvez également faire des dons d'actions, les titres cotés en bourse qui ont pris de la valeur peuvent être donnés à un organisme de charité. Deux avantages fiscaux : le crédit d'impôt pour don de bienfaisance et l'effacement du gain en capital accumulé.

Pourquoi maintenant ? Vous aidez donc votre prochain et profitez d'avantages fiscaux intéressants ! En savoir plus.

2. Cotiser au REER de votre conjoint
Vous pouvez cotiser au REER de votre conjoint pour profiter du fractionnement des revenus à la retraite, et vous pourrez cotiser tant que votre conjoint n'a pas 71 ans, et ainsi continuer à profiter des déductions d'impôt qu'offre la cotisation... s'il vous reste des droits de cotisation. 

Pourquoi maintenant ? En cotisant avant le 31 décembre de chaque année, la période de détention requise de 3 ans, avant que le conjoint puisse retirer les sommes, sera plus facilement respectée.

3. Cotiser à un REEE 
Obtenir 30 % (20 % en Ontario) de rendement sur vos cotisations, ça vous intéresse ? C'est ce qui peut être versé en subvention aux jeunes de 17 ans et moins qui ont un régime enregistré d'épargne-études (REEE)

Pourquoi maintenant ? Profitez des limites de subventions annuelles en effectuant des cotisations avant la fin de l'année.

4. Vendre des placements qui affichent des pertes latentes
Si vous avez réalisé des gains en capital pendant l'année, songez à vous défaire des placements qui affichent des pertes latentes, afin de pouvoir les déduire contre vos gains. Les pertes en capital réduisent les montants des gains en capital. Elles peuvent se reporter sur les gains des 3 années précédentes et sur une durée indéfinie dans le futur.

Pourquoi maintenant ? Si vous avez généré du gain en capital en cours d'année sur vos placements, une révision de votre portefeuille avant la fin de l'année vous aidera à déterminer si la réalisation d'une perte en capital latente est une stratégie intéressante pour vous. Votre conseiller saura vous renseigner. 

5. Profiter du CELI
Le compte d'épargne libre d'impôt (CELI) est un des meilleurs véhicules de placement pour faire fructifier vos investissements à l'abri de l'impôt.

Pourquoi maintenant ? Pour maximiser dès maintenant vos placements à l'abri de l'impôt. 

Votre conseiller vous aidera à déterminer les stratégies qui répondent à vos besoins.

Joyeux temps des fêtes ! 

Tous les articles

La fonction Commenter n’est pas disponible pour le moment.
Merci de votre compréhension.

Commentaires publiés (6)

Luc Desjardins / 15 novembre 2016 13h31
Aujourd'hui en 2016, combien je peux transférer dans un CELLI, si je ne l'ai toujours pas utiliser a son maximum au cours des dernières années?
Andrée-Anne H / 22 décembre 2015 22h45
Si je comprends bien, ma banque devrait me fournir un papier pour indiquer le montant que j'ai cotisé à mon CELI afin de l'inclure dans mon rapport d'impôts. Ne serait-ce pas mieux de le transférer dans un REER pour être à l'abri d'impôts?
Guy Demers / 16 décembre 2015 15h12
Vous indiquez que le plafond du CELI pour 2015 a été augmenté à 10 000$. Afin d'éviter de mauvaises surprises à vos membres, vous devriez ajouter que ce plafond a été ramené à 5 500$ pour 2016.

Partagez ce billet