La fraude par chèque : une réalité encore bien présente


Soyez toujours conscient que vous êtes responsable du chèque que vous échangez dans votre compte.

Marie-Aude Sauvageau | Mouvement Desjardins

Il est facile de penser qu'en 2016 les chèques ne constituent plus une méthode de paiement très populaire. Pourtant, ils sont encore largement utilisés. Plus étonnant encore, ils peuvent l'être pour commettre des fraudes. 

Voici 3 stratagèmes utilisés par les fraudeurs qui devraient éveiller votre vigilance :

1. L'erreur dans le montant
Quoi de plus commun que d'annoncer la vente d'un bien ou d'un service sur un site Web ou dans les petites annonces ? Après avoir lu votre annonce, quelqu'un communique avec vous et manifeste son intérêt à acheter votre bien ou service. Afin de conclure la transaction, il vous fait parvenir un chèque d'un montant supérieur au prix entendu au préalable. 

Il vous mentionne par la suite qu'il a fait une erreur dans le montant et demande de récupérer la différence en lui faisant un virement électronique. Il est même possible qu'il vous propose de conserver un montant supplémentaire pour l'excuser de son erreur et du désagrément causé. 

Malheureusement, vous recevrez plus tard l'information de son institution financière que le chèque déposé est frauduleux et qu'il sera débité de votre compte. Vous aurez donc perdu votre argent et peut-être aussi votre bien. 

2. L'emploi mystère
Vous recevez un courriel ou une lettre mentionnant que vous avez été sélectionné pour un emploi à titre de « client mystère ». On vous demande d'abord de remplir un formulaire avec vos informations personnelles afin de compléter votre dossier. 

Vous recevrez par la suite des directives ainsi qu'un chèque pour couvrir les dépenses que vous devrez faire pour ce nouvel emploi ainsi que vos heures de travail.

Malheureusement, vous aurez plus tard la confirmation que le chèque déposé est frauduleux et que l'on vous aura probablement volé votre identité.

3. La personne dans le besoin 
Une personne que vous connaissez depuis peu vous demande de lui rendre service. Il vous demande de déposer un chèque pour lui, car il n'a pas de compte bancaire. 

Par gentillesse, vous acceptez de le dépanner. Vous déposez le chèque et retirez l'argent pour le lui donner. 

Malheureusement, il s'agit d'un chèque sans provision et il sera débité de votre compte.

Un conseil en guise de conclusion
Peu importe la transaction que vous effectuez, soyez toujours conscient que vous êtes responsable du chèque que vous échangez dans votre compte. Restez vigilant et, en cas de doute, n'hésitez pas à exiger un autre moyen de paiement.

Tous les articles

La fonction Commenter n’est pas disponible pour le moment.
Merci de votre compréhension.

Partagez ce billet